Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Pure produit de la maison Stock Aitken Waterman, alias les Faiseurs de Tubes, Rick Astley reste à 48 ans l’un des chanteurs anglais les plus remarquables et les plus "en activité" de sa génération.

Celui qui débute modestement au début des années 80 en intégrant un petit groupe local Give Way, puis qui devient le chanteur du groupe de soul FBI en 1984, va devenir en quelques années grâce au fameux trio infernal une véritable usine à tubes.

Et quels tubes. Une rythmique quasi identique et reconnaissable entre toutes, des clips taillés sur mesure pour fascinés les midinettes, une « gueule d’ange » qui dans le même temps fascine la ménagère de moins de 50 ans, sans compter des mouvements de bras quand il chante qui sont sa marque de fabrique, bref, la recette parfaite.

D’autres seront également propulsés par les SAW mais il reste encore aujourd’hui – avec Kylie Minogue - le produit le plus abouti et parmi les mieux conservés de cette époque.

Discographie (entre autres...) :

• Never Gonna Give You Up 1987

• Whenever You Need Somebody 1987

• When I Fall In Love/My Arms Keep Missing You 1987

• Don't Say Goodbye 1988

• Together Forever 1988

• It Would Take A Strong, Strong Man 1988

• She Wants To Dance With Me 1988

• Take Me To Your Heart 1988

• Hold Me In Your Arms 1989

• Giving Up on Love 1989

• Ain't Too Proud to Beg/Put Yourself in My Place 1989

• Cry For Help 1991

• Move Right Out 1991

• Never Knew Love 1991

• The Ones You Love 1993

• Hopelessly 1993

Il ne laisse jamais tomber personne...

___________________________________

___________________________________

CLIPS

1987...l'ENORMISSIME hit transcosmique qui va le révéler ! Ce titre met littéralement le feu à tous les Dancefloor de la planète et restera surement comme son tube le plus emblématique

1987...la machine à tubes est en marche et rien, ni personne, ne va pouvoir l'arrêter. C'est une déferlante de hits qui va suivre...

1987...arrive cette première pause douceur absolument somptueuse, une reprise de luxe d'un titre interprété pour la première fois par la chanteuse Jeri Southern et datant de 1952. Une maitrise vocale incroyable qui fait des merveilles autant dans la Dance que dans l'Intimiste le plus pur. MA-GI-QUE !

1987...une première année d'existence oufissime où il produit pas moins de 4 méga hits. Un démarrage pour le moins fracassant et ce n'est que le début !

1988...une année 88 qui repart sur les mêmes bases que la précédente. On imagine donc que les résultats seront de même niveau. La suite va le prouver allègrement...

1988...la preuve avec ce titre. L'artiste signe ici l'un de ses titres parmi les plus emblématiques et devient naturellement l'un des plus gros phénomènes du moment. MA-GIS-TRAL !

1988...et aussi paradoxal que cela puisse paraître, celui-ci ne sera quasiment pas classé. Un léger trou d'air qui ne vas pas durer, c'est clair...

1988...l'année 87 l'a vu éclore et se révéler, l'année 88 va le voir exploser. Ce n'est pas compliqué, un titre sorti = 1 tube. Je vous l'avais dit, une véritable machine de guerre !

1988...1987 fut une année exceptionnelle en tous points, 1988 va s'en rapprocher peu ou prou. Le chanteur est sur une dynamique incroyable qui le fait enchaîner les mégas hits à une vitesse proprement sidérante !

1989...nouvelle pause douceur dans cet océan de hits Dance. Et cette fois-ci sur de la composition originale. Ce titre là n'aura pas le même niveau de succès que "When I fall in love" mais tirera largement son épingle du jeu

1989...après 2 années totalement euphoriques, le chanteur semble marquer le pas. Le niveau d'inspiration faiblit quelque peu et la sanction est immédiate : baisse très nette du succès...

1989...certes, en cette année 89 il y a la quantité mais la qualité fait quelque peu défaut. Il va vite falloir se reprendre pour éviter un décrochage qui pourrait se révéler fatal...

1991...après une année 90 'blanche', on retrouve un Rick quelque peu métamorphosé en ce début de nouvelle décennie, autant côté look que côté style. Un style qui plait en tout cas car le succès est de retour !

1991...il est clair que le Rick des années 90 n'a plus rien à voir avec le Rick des années 80. Nouveau style, nouvelle sonorité et ça marche !

1991...un titre léger et aérien qui groove grave. Et même si ce titre ne restera pas comme le mieux classé de toute sa discographie, on retrouve un Rick au meilleur de sa forme !

1993...nouveau saut de puce pour retrouver un Rick cette fois-ci en version Gospel. Il nous aura tout fait le bougre !

1993...son dernier hit notoire de la décennie. Une dernière pause douceur pour finir et sortir par la Très Grande Porte

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article