Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Forum Spécial 80 & 90

Publié par Nostradam

Enfant issu de la DDASS, condamné en 1976 à 6 mois de prison pour des délits mineurs, Jean Luc Lahaye sera tour à tour ajusteur, chauffeur et garde du corps de Zizi Jeanmaire et enfin barman avant qu’une certaine Dalida ne le remarque et lui loue un petit appartement au dernier étage de sa résidence.

Son premier disque « Pascal et Cécile » sort en 1979 sans grand succès.

D’autres titres suivront, eux aussi, sans que la réussite soit au rendez-vous.

C’est en 1982 que les choses s’accélèrent. « Femme que j’aime » sort dans les bacs et cette fois-ci, le titre cartonne.

Suivi en 1984 de « Papa chanteur » qui restera 30 semaines au Top 50.

En 1985, son livre autobiographique « Cent familles » devient un best-seller.

86 et 87 sont les années de la consécration avec des concerts à guichet fermés dans toutes les salles mythiques de la capitale.

Son quatrième album En vol malheureusement est un échec et les années qui vont suivre seront les années du déclin de l’artiste.

Agé aujourd’hui de 62 ans (malgré que son site officiel ne donne pas la même année de naissance), Jean Luc Lahaye reste toujours dans la partie à travers ses apparitions remarquées dans la tournée Stars 80.

Discographie (entre autres...) :

  • Maitresse maitresse 1979
  • Allez viens ! 1980
  • Femme que j’aime 1982
  • Appelle moi Brando 1983
  • Decibelle 1983
  • Plus jamais 1984
  • Peur 1984
  • Pleure pas 1984
  • Papa chanteur 1985
  • Lettre à la vieille 1986
  • Il faudrait que tu reviennes 1986
  • Djemila des lilas 1987
  • Débarquez moi 1987
  • Dô l'enfant d'eau 1987
  • L'amour pour qui 1988
  • Partie sans laisser de tendresse 1989
  • Il faut vivre 1991
  • Tu peux lui dire 1993
Rémi sans famille...

1979...les débuts surréalistes d'un p'tit jeunot qui va devenir l'une des plus grosses star de la décennie 80 côté français

1980...changement de décennie et changement de style. Un changement salutaire qui va très vite porter ses fruits...

1982...puis arrive THE titre. Un ENORMISSIME single qui va le révéler et changer son destin à jamais. Surement l'un des plus gros hits Dance de la décennie 80 et de cette fin de XXième siècle côté français

1983...petit délire mégalo. Du Lahaye pur jus... Commencerait déjà à prendre le melon...?

1983...un titre dans la même veine que 'Femme que j'aime" mais qui ne peut rivaliser avec un tel monument musical

1984...une première ébauche de chanson intimiste. Domaine dans lequel il ne va pas tarder à exceller...

1984...une année exceptionnelle qui le voit produire pas moins de 3 top hits. Indéniablement son meilleur millésime !

1984...une année qui se termine en apothéose avec ce titre qui restera comme l'un de ses mieux classés au niveau des Charts

1985...je vous avais bien dit qu'il allait exceller dans le mode intimiste. La preuve ! Un titre qui joue à fonds dans le registre de l'émotions et qui atteint parfaitement sa cible. Surement l'un de ses titres les plus emblématiques...

1986...et que dire de celui-là ! Une MERVEILLE de finesse et de douceur qui suspend le temps comme par magie

1986...on ne peut plus l'arrêter ! C'est une succession ininterrompue de chansons tendresse de très très gros calibre. Un des Maîtres en la matière, y'a pas photo !

1987..nouvelle grosse année avec 2 top hits dont cet hymne à la diversité et à la tolérance. 30 ans plus tard, cette chanson serait toujours autant d'actualités...

1987...nouveau top hit avec ce titre qui lui sert de générique pour son émission Lahaye d'Honneur et qui restera surement comme l'un de ses meilleurs titres

1987...retour dans le registre intimiste avec une nouvelle MERVEILLE dont il a le secret. Il a vraiment un talent hors norme pour interpréter ce genre de chansons, c'est indéniable !

1988...un de ses rares duo. Et pas n'importe lequel forcément ! Avec le recul, des images qui appartiennent désormais au passé, au sens propre comme au sens figuré...

1989...une nouvelle magnifique pause douceur, une de plus ! Les années passent et il excelle toujours autant dans ce domaine !

1991...changement de décennie et toujours là. Mais plus pour très longtemps...

1993...du Jean Luc Lahaye pur jus. C'est léger et aérien et ça mange pas de pain... Il est loin le temps de Maîtresse Maîtresse...

Commenter cet article