Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Art Mengo, né Michel Armengot, est un chanteur compositeur issu de la filière dite ‘A la Toulousaine ».

Fils d’espagnols républicains réfugiés en France, il né malheureusement avec un problème de surdité à 70 % qui l’handicape lourdement durant l’adolescence.

Handicap qui sera levé après une opération chirurgicale, lui révélant alors un monde sonore jusqu’alors insoupçonné.

Il se met alors à composer et c’est son beau-frère, Patrice Guirao, qui lui écrit les textes.

Et le tandem fonctionne à merveille.

C’est en 1988 que le destin va lui donner un sacré coup de pouce lorsqu’il amène sa maquette des « Parfums de sa vie » au Studio Polygone de Toulouse.

Celui-ci le fait signer immédiatement, le single sort et c’est un carton immédiat.

Mais l’album ne sortira qu’en 1990, suite à un imbroglio juridique.

Ce qui ne l’empêche pas d’obtenir une brillante Victoire de la Musique dans la catégorie « Révélation Masculine » en 1991.

Un 2ème album sort en 1992 mais le succès n’est plus vraiment au rendez-vous.

Il se tourne alors vers l’écriture pour les autres et écrira dans les années qui suivent des titres pour Henri Salvador, Philippe Léotard, Clémence Lhomme, Enrico Macias, Florent Pagny, Jane Birkin, Johnny Hallyday, Juliette Gréco, Viktor Lazlo, Clarika, Liane Foly…

Discographie (entre autres...) :

• Les parfums de sa vie 1988

• Ou trouver les violons 1990

• Demain demain 1990

• Côté cour 1990

• Gino 1992

• Parler d’amour 1993

• La mer n’existe pas 1995

• Laisse moi partir 1995

• Faudrait jamais s'aimer 1997

Il l'a tant aimé...

___________________________________

___________________________________

CLIPS 

1988...la MERVEILLE ! L'ENORMISSIME titre qui va le révéler et devenir l'une des plus belles chansons de la décennie côté français. Rien que ça !

1990...la confirmation d'un talent indéniable qui produit ce titre à la qualité certaine mais qui ne peut rivaliser avec le joyau précédent tant la barre est haute

1990...une suite en demi-teinte portée par un clip quelque peu barré. Peut pas produire des Chefs d’œuvres à chaque fois...

1990...une année particulièrement prolifique qui se finit en beauté avec ce titre nettement plus inspiré

1992...ça swingue, ça groove, c'est léger et aérien à souhait. Bref, du bon boulot !

1993...quand 2 stars du moment se rencontrent, le résultat est forcément à la hauteur. MA-GI-QUE !

1995...une qualité d'écriture qui ne faiblit pas avec le temps. Un artiste parmi les plus doué de sa génération, c'est clair !

1995...un titre tout en finesse et au lyrisme certain. Mais qui ne manque pourtant pas d'une certaine force... Un très subtil mélange !

1997...même si le style a évolué en 10 ans, la qualité mélodique sera restée constante. Chapeau l'artiste !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article