Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Michael Gordon Oldfield - dit Mike Olfield - est le petit dernier d’une famille de 3 enfants ayant tous fait carrière dans la chanson.

L’ainée comme chanteuse et le second comme compositeur de musiques de documentaires.

Son enfance est difficile, avec une mère qui fait de fréquents passages en hôpital psychiatrique.

Ce qui a pour conséquence de lui façonner une personnalité très introvertie qui ne trouvera son équilibre que dans l’exercice de la musique.

Tout en lui permettant dans le même temps de développer une technique de jeu à la guitare unique en son genre.

Très précoce, il forme dès l’âge de 15 ans un duo avec sa sœur Sally nommé « The Sallyangie ».

Ils sortent même un album en 1968 chez Transatlantic. La page tournée, il rejoint le groupe « The Whole world » en 1971 en tant que bassiste.

Et c’est dès cette époque, à l’âge de 17 ans, qu’il commence à composer ce qui sera l’un de ses chefs d’œuvre à savoir « Tubular Bells ».

L’album ne sortira qu’en 1973 mais dès sa sortie, le côté innovant et purement instrumental de la musique créé l’événement dans le monde entier.

Suivront plusieurs albums qui ne connaitront malheureusement pas le même succès.

Succès qui reviendra au milieu des années 80, grâce notamment à sa collaboration avec la chanteuse Maggie Reilly, avec des titres comme « Familly Man », « Five miles out » ou le désormais cultissime « Moonlight shadow ».

Il restera comme l’un des plus grands compositeurs de musique instrumentale du XXe siècle.

Discographie (entre autres...) :

• Tubullar Bells 1973

• In dulci jubilo 1975

• Portsmouth 1976

• William Tell Overture 1977

• Cuckoo song 1977

• Guilty 1979

• Blue Peter 1979

• Arrival 1980

• Wonderful land 1980

• Sheba 1980

• Five Miles Out 1982

• Familly Man 1982

• Mistake 1982

• Moonlight shadow 1983

• Foreign affair 1983

• Shadow on the wall 1983

• Crime of passion 1984

• To France 1984

• Tricks of the light 1984

• Etude 1984

• Pictures in the dark 1985

• Shine 1986

• Islands 1987

• The time has come 1987

• Earth moving 1989

• Innocent 1989

• Sentinel 1992

• Tattoo 1992

• The bell 1993

• Hibernaculum 1994

• Let there be light 1995

• Women of Ireland 1995

• Man in the rain 1998

Les cloches tubulaires...

___________________________________

___________________________________

CLIPS 

1973...le choc sonore ! Le monde sidéré découvre un nouveau son jusque là inconnu. Surement l'une des pièces instrumentales les plus incroyables et les plus innovantes du XXième siècle !

1975...une suite délire aux antipodes des cloches tubullaires. Le début d'une lente métamorphose qui va s'étaler sur environ 5 ans...

1976...dans la même veine. Plusieurs morceaux du même calibre vont se succéder les uns après les autres...

1977...une nouvelle fois la preuve en image. Celui-là est pas mal aussi en termes de délire !

1977...une suite ininterrompue de petits morceaux d'inspiration folklorique et remis au gout du jour version Olfield. Une inspiration vraiment et irrémédiablement hors norme !

1979...un titre qui résume parfaitement à lui seul l'ambiance musicale des années 70. Tout est là, tant l'ambiance sonore que l'ambiance visuelle !

1979...allez, un dernier morceau instrumental pour finir la décennie 70 en beauté. Car après, ça va changer...et de façon radicale !

1980...quand le meilleur du moment au niveau musical se rencontre, le résultat est forcément à la hauteur !

1980...le titre de la transition entre 2 époques et qui restera surement comme l'un de ses meilleurs titres. Et c'est pas fini !

1980...l'arrivée de Maggie Reilly va tout changer ! C'est le début officiel des tubes chantés de gros calibre

1982...le point de départ d'une suite ininterrompue de méga hits qui vont profondément marquer les années 80

1982...les hits vont désormais s’enchaîner à la vitesse Grand V grâce à cette voix et à ce son de guitare uniques

1982...une année exceptionnelle à 3 hits. Et l'année qui suit va faire encore plus fort en termes de classement dans les Charts. Si, si, c'est possible !

1983...le premier des top méga hit de la décennie 80 ! Un ENORMISSIME titre qui va faire le tour du monde grâce une nouvelle fois à la voix enchanteresse de Maggie Reilly

1983...un morceau qui n'aura pas le même retentissement que son prédécesseur mais qui tient quand même largement la route

1983...mais quel est donc le but de ce délire psychiatrique. Une suite qui fait peur ! Et pourtant, le morceau marchera du feu de dieu...

1984...une inspiration sans cesse renouvelée et qui ne faiblit pas d'un Iota malgré le poids des années... Quel talent !

1984...la MERVEILLE ! Une magnifique ballade qui restera comme le Chef d'Oeuvre vocal de l'artiste et comme l'un des morceaux les plus inspirés de la décennie

1984...une suite à la qualité certaine mais qui ne peut rivaliser avec le joyau précédent tant la barre est haute

1984...il signe ici un retour exceptionnel à l'instrumental et de toute beauté grâce à la BO du film 'The killing fields'

1985... un changement d'année qui rime avec changement de partenaire.... Bienvenue Anita Hegerland ! Dommage, on aimait bien Maggie la Rousse...

1986...une fin de décennie qui va s'avérer beaucoup plus difficile à négocier que prévue... La réunion de 2 stars du moment des fois accouche d'une souris...

1987...ce duo de charme s'avérera un peu plus efficace que le précédent. En règle générale, les femmes lui réussissent un peu mieux...

1987...une nouvelle preuve de la bonne influence des femmes avec ce titre à la qualité certaine

1989...retour temporaire d'inspiration et du succès grâce à ce titre. Qui sera suivi d'un autre du même calibre...

1989...une année qui permet à l'artiste de revenir en force. Mais pour combien de temps ? Bonne question...

1992...après 3 années d'errance, retour en force en cette nouvelle décennie grâce à la version remixée de Tubullar Bells. Comme quoi, c'est dans les vieux pots qu'on fait les meilleures soupes...

1992...après les échecs successifs des titres chantés de la fin des années 80, il repart sur des versions instrumentales qui lui ont jusque là toujours réussies...

1993...retour dans le passé d'une vingtaine d'années... Il revient aux fondamentaux qui ont fait sa force et ont construit sa légende

1994...en mode ENIGMA ! La copie ne vaut pas l'original mais le résultat est plutôt réussi...

1995...puisque le mode ENIGMA fonctionne plutôt bien, on continue dans la même veine...

1997...une Enième version d'un titre archi connu du folklore irlandais. On fait vraiment dans la facilité...

1998...après les années 'Instrumental', retour en force avec ce morceau chanté qui lui permet de finir la décennie en beauté. Et de finir en partie sa carrière... Une carrière d'une longévité exceptionnelle et qui l'aura vu produire des morceaux d'exceptions !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article