Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Forum Spécial 80 & 90

Publié par Nostradam

Isabelle Gall, dit France Gall, est fille de Robert Gall, chanteur et auteur (entre autres, de « La Mamma » de Charles Aznavour) et voit donc défiler dans son enfance de nombreux artistes chez ses parents.

Elle démarre très tôt l’apprentissage de la musique et à 14 ans, elle joue avec ses 2 frères au sein d’un petit orchestre, l’été sur les plages et l’hiver à Paris.

En 1963, alors qu’elle est encore mineure, son père remet des enregistrements d’elle à un éditeur musical qui lui fait passer une audition dans la foulée.

Sa carrière est lancée.

En contrepartie elle doit abandonner son prénom Isabelle pour prendre celui de France, afin de ne pas interférer avec la chanteuse Isabelle Aubret.

Les années 60 seront pour elle une rampe de lancement formidable à travers sa victoire à l’Eurovision. Et ce grâce au talent de compositeur d'un certain.....Serge Gainsbourg.

Mais c’est surtout sa rencontre avec Michel Berger qui va faire d'elle la chanteuse incontournable que l'on connait aujourd'hui.

Son destin se conjuguera malheureusement avec plusieurs drames dont 2 décès particulièrement marquants pour elle, à savoir Michel Berger et Daniel Balavoine.

Décès qui stopperont net l’ascension de cette surdouée de la musique qui a eu le privilège d’avoir comme principaux pourvoyeurs de chansons 2 des plus grands compositeurs du XXème siècle.

Discographie (entre autres...) :

• Ne soit pas si bête 1963

• N'écoute pas les idoles 1964

• Mes premières vraies vacances 1964

• Le premier chagrin d'amour 1964

• Les rubans et la fleur 1964

• Laisse tomber les filles 1964

• Sacré Charlemagne 1964

• Poupée de cire, poupée de son 1965

• Christiansen 1965

• Attends ou va-t-en 1965

• Les sucettes 1966

• Bonsoir John John 1966

• La rose des vents 1966

• Bébé requin 1967

• Toi que je veux 1967

• A banda 1968

• Computer Nr 3 1968

• L'orage 1969

• Les éléphants 1970

• C'est cela l'amour 1971

• 5 minutes d'amour 1972

• Par plaisir 1973

• La déclaration d’amour 1974

• Mais aime là 1974

• Comment lui dire 1975

• Samba mambo 1975

• Ca balance pas mal à Paris 1976

• Musique 1977

• Si maman si 1977

• Le meilleur de soi-même 1978

• Viens je t'emmène 1978

• Monopolis 1978

• Besoin d'amour 1979

• Bébé, comme la vie 1980

• Il jouait du piano debout 1980

• Les aveux 1980

• Donner pour donner 1980

• Tout pour la musique 1981

• Résiste 1981

• Amor tambien (Tout le monde chante) 1982

• Diego, libre dans sa tête 1982

• Débranche 1984

• Hong Kong Star 1984

• Calypso 1984

• Cézanne peint 1984

• Babacar 1987

• Ella elle l’a 1987

• Evidemment 1988

• Papillon de nuit 1988

• La chanson d'Azyma 1989

• Laissez passer les rêves 1992

• Superficiel et léger 1992

Elle a tout donné pour la musique...

1963...à l'origine de la genèse du commencement d'une aventure qui va se révéler absolument extraordinaire pour la petite Isabelle

1964...une montée en puissance fulgurante que rien ni personne ne pourra arrêter. Une décennie 60 qui démarre sur les chapeaux de roue avec plusieurs hits d'entrée. Ça promet !

1964...c'est frais, léger, gai et aérien. Ça fonctionne donc parfaitement et installe Isabelle comme l'une des plus grosses valeurs montantes du moment

1964...une première MERVEILLE de douceur et de finesse qui montre que la petite a vraiment du talent à revendre...

1964...les hits s’enchaînent désormais à une vitesse impressionnante. Et ce n'est que le commencement !

1964...une année décidément exceptionnelle avec un nombre incroyable de titres de très gros calibre. Et c'est pas fini !

1964...mais c'est CE titre qui va tout accélerer ! Son premier titre classé N° 1 et surement pas le dernier

1965...l'énorme titre qui fait littéralement exploser sa notoriété en France et en Europe. Merci qui, merci Serge !

1965...certes, ce titre là n'aura pas le même retentissement que le précédent mais possède des atouts indéniables, c'est clair

1965...l'année 64 fut exceptionnelle pour la chanteuse, 65 est pas mal non plus. Les années se suivent et se ressemblent...

1966...après 64 et 65 qui furent des millésimes exceptionnelles, voici venu l'année 66. Et l'on repart sur les mêmes bases...

1966...l'énorme hit polémique qui va la propulser dans des hauteurs stratosphériques. Elle accède à un statut de star incontestable et incontestée

1966...une bien jolie ballade typique des années 60, un modèle de finesse et de douceur

1966...et que dire de celle-là ! Deux titres coups sur coups où le temps semble suspendu comme par magie...

1967...à chaque année son lot de hits. On commence par celui-là pour l'année 67...

1967...on devra se contenter de 2 hits cette année là. Alors Isabelle, une petite baisse de régime...

1968...une adaptation allemande de la chanson brésilienne de Chico Buarque. Total délire !

1968...une année décidément 100 % germanique. Rien que pour ça, l'on se devait de revoir Isabelle chantait en Allemand, chose rarissime...

1969...une fin de décennie qui va s'avérer plus difficile que prévue à négocier... Difficile d'être tout le temps au top...

1970...ça se confirme, ça a beau être gai et festif, ça ne suffit plus à faire la différence. Isabelle, va falloir se reprendre !

1971...ah, là, y'a du mieux ! Changement de millésime et retour d'inspiration qui lui permet de nous offrir un magnifique Ultimate Slow

1972...le début de la métamorphose. Tout évolue : le look, le style, la sonorité de ses chansons. Isabelle mue et se prépare pour la suite qui s'annonce oufissime...

1973...allez, une dernière année de préparation avant le grand feu d'artifice. Un titre de transition idéal !

1974...la 2ème partie de carrière vient de démarrer...et c'est une déferlante de hits qui s'annonce à l'horizon

1974...nouvelle année exceptionnelle avec pas moins de 2 top hits. La petite Isabelle pète littéralement le feu...

1975...cette année 75 s'annonce aussi bonne que la précédente. Avec pour commencer ce qui restera surement comme l'un des meilleurs titres de toute sa discographie

1975...une nouvelle fois, c'est frais, c'est rythmé, léger et aérien. Y'a pas à dire, c'est du bon boulot !

1976...les 2 tourtereaux enfin réunis sur un titre qui leur va comme un gant. Le temps de l'insouciance...

1977...les hits s’enchaînent à une vitesse phénoménale. L'inspiration de Berger est vraiment sans limite...

1977...la nouvelle MERVEILLE ! Un magnifique titre tout en douceur et finesse sublimé par un lyrisme hors norme

1978...celui-là est pas mal aussi dans le même registre ! Dans le domaine Intimiste, le tandem est d'une efficacité redoutable !

1978...le hit qui la consacre définitivement comme l'une des meilleures chanteuses de la décennie 70. Et quand on voit ce qui reste encore à venir...!

1978...comme un air de Starmania. Un titre absolument hallucinant qui nous emmène dans des contrées sonores jusqu'alors inexplorées...

1979...mais oui on t'aime Isabelle ! Tu resteras pour toujours l'une des plus grandes chanteuses de cette fin de XXième siècle côté français !

1980...un changement de décennie parfaitement négocié avec une magnifique ballade pour démarrer. On ne pouvait espérer meilleure transition !

1980...ce qui restera surement comme l'un de ses titres les plus emblématiques. Un titre tout simple qui va devenir l'un des plus grands standards de la décennie et de la chanson française tout court !

1980...quand 2 des plus grosses pointures du moment côté chanson se rencontrent, il ne peut qu'en sortir le meilleur...

1980...que ce soit avec Michel Berger ou avec Elton John, les duos lui porte chance, c'est le moins qu'on puisse dire. Une nouvelle preuve avec ce titre...

1981...après une usine à tubes version 70 qui a fonctionné à plein régime, c'est celle des années 80 qui se met en route

1981...la donne est simple : pour l'année 81, c'est un titre, un tube ! Pas compliqué non !

1982...aussi paradoxal que cela puisse paraitre, cette année là ne comptera pas de véritable hit malgré 2 morceaux à la qualité certaine. En commençant par celui-ci...

1982...un titre somptueux qui prendra encore plus de relief quand un certain Johnny Hallyday le reprendra à son compte en 1990

1984...les années se suivent et ne se ressemblent pas forcément... 84 rime avec hits, gros hits, ENORMISSIME hits... On démarre déjà avec un gros, c'est déjà pas mal.

1984...l'ENORMISSIME hit de l'année, le voilà. Une carrière incroyable qui s'étale déjà sur 3 décennies et qui produit tubes sur tubes !

1984...on finit l'année en beauté avec ce magnifique titre au retentissement bien moindre que ses 2 prédécesseurs. Allez comprendre...

1984...une ouvelle MERVEILLE qui restera comme l'un des plus beaux titres de la décennie 80 dans cette catégorie

1987...et celui-là restera comme l'un des plus gros hits Dance de la décennie. Ils auront laissé des joyaux dans toutes les catégories

1987...ça c'est sur qu'elle l'a cet indéfinissable charme la petite Isabelle ! Et à jamais !

1987...un morceau passé inaperçu et qui aurait mérité une reconnaissance bien supérieure à ce qu'elle fut. MA-GI-QUE !

1987...l'hymne magnifique à un ami cher et bien trop tôt disparu ! La MERVEILLE des MERVEILLE

1988...après des décennies et des décennies au top, Isabelle commence à marquer le pas... Fallait bien que ça arrive un jour...

1989...une fin de décennie qui rime avec prise de conscience humaniste. Ou comment mêler l'utile à l'agréable...

1992...une année qui démarre bien, voire très bien.. Et qui finira malheureusement dans le drame... Un dernier duo prémonitoire...?

1992...sur la lancée. La fin d'une aventure extraordinaire qui aura produits bon nombre des plus grands hits des 30 dernières années côté français. Incroyable mais vrai !

Commenter cet article

Jeremie 05/09/2014 15:17

Salut, j’ai connu France Gall grâce à ma mère. Ma chanson préférée c’est Evidemment et j’ai d’ailleurs téléchargé la sonnerie mobile sur http://m.mplay3.fr/ .

Hillary 05/09/2014 15:17

Salut, j’ai connu France Gall grâce à ma mère. Ma chanson préférée c’est Evidemment et j’ai d’ailleurs téléchargé la sonnerie mobile sur http://m.mplay3.fr/ .

Jeremie 22/08/2014 14:24

Hello, à chaque fois que j’écoute une chanson de France Gall, plus précisément le titre Évidemment, je pense à ma chère grand-mère (elle adorait cette chanteuse).

Nostradam 23/08/2014 07:31

Et oui Jérémie, France est une chanteuse inter-générationelle et qui ne s'est pas démodée avec le temps, chose rarissime. D'un autre cotė, vu la qualitė exceptionnelle des compositions de Michel Berger, pas ėtonnant que ses chansons traversent le temps sans prendre une ride. Et encore plus pour la sublime "Évidemment", composėe spécialement pour rendre un dernier hommage à leur ami disparu Daniel Balavoine