Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Diana Ross est une chanteuse et actrice américaine qui démarre sa carrière musicale alors qu’elle est encore au lycée dans le quartet féminin les Primettes.

Le label Motown les repère rapidement et les fait signer en 1961 sous le nom « The Supremes ».

Leur succès est tel qu’elles en arrivent même à concurrencer les Beatles.

Elles vont placer à cette période précise pas moins de 14 titres en tête des Hits parades, dont le désormais culte « Stop ! In the name of love ».

Compte tenu du rôle de leader que la chanteuse dans le groupe, le groupe est rebaptisé « Diana Ross and The Supremes » en 1967.

C’est Berry Gordy, boss de la Motown qui 3 ans plus tard l’encourage à voler de ses propres ailes.

Son premier single en solitaire sera « Ain't No Montain High Enough ».

C’est en 1972 qu’elle fait ses premiers pas au cinéma dans « Billie Holiday ».

Les albums qui vont suivre sont tous couronnés de succès avec des titres comme "Do You Know Where You're Going To" et "Love Hangover ".

Ce sont des membres du groupe « Chic » qui lui donnent l’impulsion qui va la faire subitement basculer vers le Disco et seront à l’origine de singles phares comme « Upside down ».

En 1981 elle enregistre avec Lionel Richie le titre « Endless love » qui restera 9 semaines de suite en tête, un record !

Et c’est Michael Jackson himself, son petit protégé, qui produit son album « Silk Electric » dont sera tiré le désormais cultissime « Muscles ».

La fin des années 80 sera pour elle une lente mais inexorable chute et seul le single « Chain reaction » lui permettra de renouer temporairement avec le succès.

Quoi qu’il en soit, elle est considérée comme la meilleure vendeuse Black de tous les temps, elle est une des très rares à pouvoir se vanter de figurer dans le Guiness des records et ce grâce à ses soixante dix tubes certifiés.

Discographie (entre autres...) :

• Stop ! In the name of love 1965

• Reah out and touch (Somebody's hand) 1970

• Ain't No Montain High Enough 1970

• Remember me 1970

• I'm still waiting 1971

• Touch me in the morning 1973

• Last time I saw him 1974

• Do You Know Where You're Going To 1975

• Love Hangover 1976

• One love in a lifetime 1976

• Gettin' ready for love 1977

• Ease on down the road 1978

• The boss 1979

• No one gets the prize 1979

• It's my house 1979

• Upside down 1980

• I’m coming out 1980

• My old piano 1980

• Endless love 1981

• Why Do Fools Fall in Love 1981

• Mirror Mirror 1981

• Muscles 1982

• Pieces of ice 1983

• All of you 1984

• Missing you 1984

• Eaten alive 1985

• Chain reaction 1985

• Experience 1986

• Dirty looks 1987

• Workin' overtime 1989

• When you tell me that you love me 1991

• No matter what you do 1991

• You're gonna love it 1991

• Take me higher 1995

• I'm gone 1995

• Until we meet again 1999

*• Not over you yet 1999

Elle adore les gros muscles...

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1965...les tous tous tous débuts. Les filles vont signer ici l'un des plus gros hits de la décennie Sixtie's, rien que ça ! Bon, à ce stade, difficile d'imaginer la suite incroyable qui attend la jeune Diana...

1970...le premier titre en solo. Un démarrage tout en douceur pour celle qui va devenir l'une des chanteuses parmi les plus renommées de cette fin de XXième siècle

1970...puis soudain, tout s'accélère. Le 2ème titre sera le bon. Cette fois-ci, elle atteint les sommets One shot et obtient son premier méga hit planétaire

1970...première année en solo et déjà 3 méga hits au compteur. On ne pouvait rêver meilleur démarrage !

1971...pour cette année 71, le méga hit, ce sera celui-là. Un joli titre Intimiste si typique de ces années là

1973...année blanche en 1972. On la retrouve une nouvelle fois en grande forme l'année suivante. Notamment sur ce titre qui restera comme son plus fameux de ce millésime

1974...léger et aérien à souhait. Certes, ce titre ne restera pas comme le titre Dance de l'année mais peu importe...

1975...le titre qui la propulse dans des hauteurs encore jamais atteinte par elle. Une Ballade de très gros calibre qui la hisse définitivement au rang de star planétaire

1976...prête pour la gloire, la vraie, l'énorme. Le tempo s'accélère doucement mais surement. Résultat des courses : premier hit galactique !

1976...cette fois-ci, la machine à tubes Dance est bel et bien lancée. Les prémices d'un futur raz-de-marée...

1977...une année peu prolifique qui ne verra la sortie que d'un seul titre. Ma foi, fort enjoué. On s'en contentera largement...

1978...la Diva et son petit protégé. Une relation qui va monter crescendo et qui va produire des merveilles

1979...au sommet de la vague Disco, impossible de ne pas s'y frotter d'une façon ou d'une autre. Et le résultat est à la hauteur !

1979...une succession de hits Dance qui ne resteront pas comme les plus fameux du moment mais qui tiennent largement la route

1979...son dernier hit de la décennie. Avant d'entamer la suivante et de tout fracasser sur son passage !

1980...la consécration définitive grâce à ce monument de la Dance. Elle livre ici un titre oufissime qui va littéralement mettre le feu à tous les Dansefloor de la planète ! Encore un coup des génialissimes Nile Rodgers et Bernard Edwards de Chic

1980...celui-là est pas mal non plus. On reprend les mêmes et on recommence. Le style unique et inimitable de Chic qui permet à la Belle de se transcender une nouvelle fois

1980...ce qui restera surement comme l'un de ses meilleurs titres. Pas forcément le mieux classé mais surement parmi les plus emblématiques, ça c'est certain !

1981...sortez les mouchoirs, voici venir le temps de l'Ultimate Slow de ouf ! Et avec le Maître incontesté du genre. Le résultat est forcément exceptionnel !

1981...bon, ça ne pouvait pas durer, retour à la Dance. Et ça pulse, c'est le moins qu'on puisse dire !

1981...1000 % Dance. Pas forcément son meilleur titre mais de la qualité, toujours et encore. On s'en contentera largement !

1982...encore un de ses titres parmi les plus emblématiques. Ecrit par le petit protégé. Un petit protégé qui est en passe de devenir la plus grosse star de l'époque, rien que ça !

1983...son meilleur titre de l'année. Une année un peu en-dedans, où l'inspiration n'est pas forcément au top...

1984...encore un duo oufissime, Cette fois-ci avec le bellâtre espagnol. Un Ultimate Slow forcément caliente !!

1984...et que dire de celui-là. Une merveille de finesse et de douceur ! Et qui est encore derrière...? Un certain Lionel R..

1985...alors là, c'est carrément l'artillerie lourde ! Aux commandes, les frères Gibb des Bee Gees ainsi que le petit MIchael. La totale !

1985...un final en apothéose ! Quand la Rolls des groupes rencontre la Rolls des chanteuses, le résultat est forcément à la hauteur. Merci les Bee Gees !

1986...une nouvelle fois la patte bénie des Gibb sur ce joli titre. Son seul de l'année d'ailleurs. Peu prolifique l'année 86

1987...une année 86 sans grand relief suivie d'une année 87 où il ne se passe grand chose. A part ce titre qui sortira à peu près son épingle du jeu...

1989...une fin de décennie compliquée qui voit la star perdre des "parts de marché", c'est clair. Difficile de rester au top décennie après décennie...

1991...le début de la fin. Le dernier succès notoire pour une décennie qui va se révéler forcément plus compliquée à négocier que les précédentes

1991...un dernier duo de choc et de charme sur un Ultimate Slow de très grande classe. Comme quoi, rien n'est jamais fini...

1991...certes, la Diva n'est plus autant dans le "move" qu'avant mais il lui en reste encore sacrément sous le pied. La preuve...

1995...les sorties de titres de sont de plus en plus épisodiques et les succès plus que moyens. Il faut attendre l'année 95 pour la voir renouer temporairement avec ce dernier

1995...retour en mode Intimiste sur un titre tout en douceur et en finesse. Et qui flotte littéralement dans l'air...

1999...elle aura traversé la décennie 60, puis 70, puis 80 et voilà qu'elle termine la 90. Et toujours là, une véritable prouesse !

1999...on commence par les Supremes puis on finit en mode EuroDance... Si, si, c'est possible. Une carrière décidément incroyable !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article