Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Matt Bianco est un groupe d’origine anglaise formé en 1983.

Il comprenait à la création Kito Poncioni à la basse, Danny White aux claviers et Mark Reilly au chant.

La chanteuse Basia Trzetrzelewska n’arrivant qu’un peu plus tard.

C’est l’album « Whose side are you are » qui les révèle aux yeux du monde entier avec les singles phare « Get out of your lazy bed » et « More than i can bear », album à la sonorité très particulière avec des influences très marquées mêlant jazz et rythmes latinos.

Album unique car le groupe se sépare aussitôt après la réalisation de ce dernier pour entamer des carrières solo.

Carrières solos qui avorteront toutes sauf pour Basia Trzetrzelewska et Danny White qui ont l’heureuse idée de s’associer et de créer le groupe « Basia » qui connaitra un réel succès aux Etats-Unis.

Seul Mark Reilly continue l'aventure Matt Bianco avec Mark Fisher (ancien des « Wham ») dont le deuxième album, sans titre, comprend le single « Yeh Yeh » qui sera leur dernier tube notoire.

Discographie (entre autres...) :

• Get out of our lazy bed 1984

• Sneaking out the back door 1984

• Whose side are you on 1984

• Half a minute 1984

• More than I can bear 1985

• Yeh Yeh 1985

• Just can't stand it 1986

• Dancing int he street 1986

• Don't blame it on that girl 1988

• Good times 1988

• Nervous 1989

• Wap bam boogie 1990

• What a fool believes 1992

• Sunshine day 1997

Ils ne supportent pas les grass' mat...!

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1984...un démarrage de carrière sur les chapeaux de roue avec ce titre au tempo endiablé et qui donne tout de suite la tendance : avec ce groupe, ça va dépoter. E-NOR-MI-SSIME !

1984...un style vraiment atypique, léger et aérien à souhait. Un groupe ovni qui a tout pour plaire et qui va vraiment se démarquer du reste de la masse

1984...on continue dans la même veine avec une touche jazzy encore plus marquée. Une année 84 exceptionnelle pour le groupe avec pas moins de 4 tops hits au compteur. Sacré prouesse pour un groupe sorti de nulle part !

1984...un 4ème titre de gros calibre pour finir l'année en beauté. Une orientation musicale unique et originale, et surtout risquée, mais qui paie en tout cas !

1985...ce qui restera surement comme l'un de leurs titres parmi les plus emblématiques. Un titre somptueux qui les fait rentrer définitivement dans la légende musicale des années 80. Et oui, déjà. MA-GNI-FI-QUE !

1985...l'année 84 fut exceptionnelle, l'année 1985 va s'en rapprocher peu ou prou. Ils signent ici un titre qui file à la vitesse de la lumière et qui va surtout leur apporter l'un des plus gros succès de toute leur discographie

1986...même si le niveau de succès n'est plus tout à fait le même, le groupe continue la belle aventure. Et ils ont raison d'y croire !

1986...toujours aussi rythmé, toujours aussi léger et aérien, leur style ne prend pas une ride. Mais, ça, quand le talent est là, tout va !

1988...et ils avaient raison d'y croire ! La preuve avec ce titre qui leur apporte tout simplement le plus gros succès de toute leur discographie. Pas beau ça !

1988...memes si les chanteuses se succèdent les unes après les autres, le noyau dur du groupe est toujours là. Par contre, la sonorité évolue, c'est flagrant sur ce titre. En bien ou en mal...?

1989...le dernier hit notoire. Il fallait bien que cela arrive un jour. Surtout que le groupe a entamé un virage sonore qui les a banalisé et forcément, la sanction dans les Charts est immédiate...

1990...le groupe va même tenter le style Hi-NRG, qui aurait pu l'imaginer. Tout ce qui avait fait leur charme au milieu de la décennie 80 s'est malheureusement envolé...

1992...ils passeront par tous les styles. La preuve avec cette reprise de luxe du titre des Doobie Brothers datant de 1979 qu'ils réinterprètent en version latino. Il fallait la tenter celle-là !

1997...aux antipodes de ce qu'ils proposaient à leurs débuts, le groupe finit en roue libre. Une aventure peut être trop longue au finale mais qui aura au moins eu le mérite de produire plusieurs morceaux de très très gros calibre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article