Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Dead or Alive est un groupe anglais originaire de Liverpool formé par Pete Burns en 1980, produit par les légendaire Stock-Aitken-Waterman, et composé à l’origine de Pete Burns au chant, Wayne Hussey à la guitare, Mike Percy à la basse, Steve Coy aux percus et Timothy Lever à divers instruments.

C’est en 1977 que l’aventure commence quand Burns fonde « The Mystery girls » avec quelques amis, groupe qui implosera très rapidement.

Il récidive daux ans plus tard, en 1979, en formant le groupe « Nightmares in Wax », plutôt orienté gothico-post punk.

Ils sortent en 1980 un mini album intitulé « Birth of a nation » sans grand succès.

Arrive l’année 1980, date à laquelle Burns, au look excentrique et androgyne, est encouragé par des producteurs locaux à fonder un groupe qui lui ressemble : ce sera Dead or Alive.

Le premier single « The stranger », sorti en 1982, ne connaitra qu’un succès très modeste.

En 1983 sort le single « Misty circles » qui devra se contenter d’une 100ème place dans les charts anglais malgré une qualité évidente.

Leur premier album « Sophisticated boom boom », sort en 1984 et leur permet de se faire remarquer mais sans plus.

Mais tout s’accélère subitement quand arrive la même année le désormais cultissime hit planétaire « You spin me round (like a record) » qui va tout fracasser sur son passage, se classant N° 1 en Angleterre et en très bonne place aux Etats Unis et au Canada notamment.

Tiré du deuxième l’album « Youthquake » qui sort lui en 1985. Album qui contient également d’autres belles réalisations comme « Lover come back to me », « In too deep » et « My heart goes bang ».

Deux ans s’écoulent avant la sortie du troisième album « Mad, bad, and dangerous to know » en 1987 dont sera issu le single « Brand new lover » qui ne connaitra qu’un succès limité.

C’est le single « Something in my house » qui connaitra la plus belle réussite et ce notamment grâce à l’aspect provoco-gotico-décadant de Burns.

Mais le groupe a déjà entamé sa phase descendante et ils connaitront leur dernier succès notoire en 1988 avec « Turn around and count 2 ten ».

Dead or Alive aura profondément marqué les esprits, tant par l’excentricité et la décadence progressive de son chanteur (surtout quand on voit ce qu’il fut et à quoi il ressemblait avant de déceder en 2016….) que par la sonorité incroyablement riche et tellement années 80 de ses singles.

Un modèle du genre, un miroir extraordinaire de cette époque si riche en termes de créativité, et de looks, dans le meilleur comme dans le pire….

Discographie (entre autres...) :

• I'm falling 1980

• It's been hours now 1982

• Misty circles 1983

• What I want 1983

• I'l do anything 1984

• That’s the way (i like it) 1984

• You spin me round (like a circle) 1984

• Lover come back to me 1985

• In too deep 1985

• My heart goes bang 1985

• Brand new lover 1986

• Something in my house 1987

• Hooked on love 1987

• I'll save you all my kisses 1987

• Turn around and count 2 ten 1988

• Come home with me baby 1989

• Baby don't say goodbye 1989

• Your sweetness (Is your weakness) 1990

• Gone 2 long 1991

• Rebel rebel 1994

• Sex drive 1996

• Hit and run lover 2000

Sa tête valait une fortune...

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1980...les débuts pour le moins confidentiels d'un p'tit groupe qui va, en quelques années, devenir l'un des plus gros phénomènes musicaux Outre Manche. Bon, pour l'instant, y' a encore du boulot, c'est clair...

1982...le style s'affine mais le côté mélodique reste pour l'instant assez confus. Il y a du mieux, c'est sur, mais ça reste encore quelque peu brouillon...

1983...le titre de la révélation, enfin. Cette fois-ci, tout est bon : sonorité incroyable, voix hors norme, tout est réunis pour le grand show !

1983...une sonorité vraiment hors norme qui s'affine morceau après morceau et qui positionne le groupe comme l'un des plus gros espoirs du moment

1984...certains morceaux sont inspirés, celui-ci l'est un peu moins, force est de constater. Peut et doit mieux faire !

1984...une petite reprise pour se chauffer avant de lâcher une bonne fois pour toutes les chevaux et de rentrer pour de bon dans la cour des Grands

1984...puis arrive CE titre. Un titre oufissime qui restera incontestablement comme l'un des plus gros hits Dance de la décennie. Le groupe atteint enfin la consécration tant attendue et voit sa notoriété littéralement exploser. MO-NU-MEN-TAL !

1985...l'année 84 s'est terminé en apothéose, l'année 85 repart quasiment sur les mêmes bases. Nouveau méga hit planétaire !

1985...le groupe est désormais en vitesse de croisière et enchaîne les hits à une vitesse impressionnante. Certes, le niveau de succès est quelque peu en baisse mais bon nombre de groupes s'en contenteraient largement !

1985...jolie triplette de hits pour cette année 85 avec 1 méga et 2 tops, rien que ça. Le groupe est au summum de ses possibilités et ça s'entend !

1986...exceptionnellement, l'année 86 sera une année mono-titre mais quel titre ! Le groupe confirme une nouvelle fois tout le bien qu'on pense de lui et obtient son troisième méga hit

1987...une année 87 qui redémarre sur les chapeaux de roue avec ce titre qui file à une vitesse proche de la lumière. Le groupe est sur une dynamique qui ne faiblit pas d'un Iota et produit top hit sur top hit. E-NOR-MI-SSIME !

1987...même si le niveau de succès fluctue sensiblement entre chaque titre, la qualité reste de niveau Premium et permet au groupe de rester au contact des meilleurs

1987...GROSSE année 87 avec 3 nouveaux hits au compteur et pas des moindres. Certes, on sent tout de même que le groupe est quelque peu en perte de vitesse mais rien d'alarmant pour l'instant...

1988...encore une année mono-titre. Avec au menu outrance, démesure et provoc une nouvelle fois, leur fond de commerce habituel, rien d'étonnant. Mais quand on a le talent qu'ils ont, on peut - presque - tout se permettre !

1989...nouveau top hit pour finir la décennie en beauté. Déjà six années passées au top sans que le groupe n'ait pris une ride. Reste à voir le passage à la décennie suivante...

1989...on pouvait craindre pour la suite et les craintes se confirment. Malgré une qualité de titre évidente, le groupe décroche pour la première fois dans les Charts. Et ce n'est que le début de la fin...

1990...un passage à la décennie 90 qui rime avec disparition pure et simple des Charts. La chute est brutale mais surtout, irréversible...

1991...et pourtant, ils sont loin d 'être ridicules. Mais le côté outrancier du groupe choque de plus en plus et Burns part dans des délires, notamment physiques, plus qu'inquiétants...

1994...quand Burns reprend du Bowie datant de 1974. 2 univers qui ne sont pas si éloignés que ça et qui fonctionnent ma foi fort bien sur ce titre, force est de constater !

1996...le tout dernier 'petit' hit. Cette fois-ci, c'est bel et bien la fin de l'aventure, une aventure extraordinaire qui les aura vu tutoyer les étoiles puis sombrer de façon irréversible et quelque peu pathétique. L'outrance a un prix malheureusement...

2000...ah non, il en restait encore un petit dernier. Un titre qui ne sera pas classé mais qui montre une nouvelle fois que cet homme, ou cette femme, avait vraiment un talent fou. Quel gâchis...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article