Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Gloria Estefan, de son vrai nom Gloria Maria Milagrosa Fajardo Garcia de Estefan (ouf….), est une chanteuse américaine d’origine cubaine considérée comme l’une des chanteuses à avoir vendu le plus de disques au monde (aux alentours des 90 millions).

C’est en fuyant la révolution cubaine que la famille Fajardo arrive aux Etats-Unis et s’installe à Miami.

L’aventure démarre pour elle en 1976 lorsqu’elle s’éprend du leader du groupe Miami Sound Machine’s Emilio Estefan avec qui elle se marie en 1978.

Mais c’est seulement 6 ans plus tard, en 1984 que les choses s’accélèrent pour elle quand le groupe dont elle est désormais la chanteuse sort l’album « Eyes of Innocence », album qui contient le hit «Dr Beat».

1985 voit la sortie de l’album «Primitive love» qui contient pas moins de 3 énormes hits : « Conga », « Words get in the way » and « Bad boy ».

En 1987, c’est l’album “Let it loose” qui cartonne avec les singles hit “Anything for you”, “1-2-3”, “Rhythm is gonna get you” et “Can’t stay away from you”.

C’est à ce moment là que la chanteuse prend le leadership du groupe et que celui-ci est rebaptisé Glorian Estefan & The Miami Sound Machine.

C’est en 1989 que sa carrière solo démarre réellement avec la sortie de l’album « Cuts both ways » qui contient le désormais culte «Don’t wanna lose you» ainsi que le hit « Here we are ».

Elle est gravement blessée l’année suivante lorsque le bus qui assure la tournée de promotion de l’album est violemment percuté par un semi-remorque.

Il lui faudra plus d’un an pour s’en remettre.

Elle revient en force en 1991 avec l’album “Into the light” qui contient le single hit “Coming out of the dark”.

Suivront d’autres années où elle produira notamment des albums en langue espagnol mais elle ne retrouvera plus le même niveau de réussite qu’auparavant.

Elle n’en demeure pas moins l’une des figures incontournables des années 80 et restera dans l’histoire comme l’une des chanteuses les plus prolifiques de la décennie.

Discographie (entre autres...) :

• Dr Beat 1984 (Miami Sound Machine)

• Prisoner of love 1984 (Miami Sound Machine)

• Conga 1985 (Miami Sound Machine)

• Bad boy 1986 (Miami Sound Machine)

• Words get in the way 1986 (Miami Sound Machine)

• Falling in love (Uh-Oh) 1986 (Miami Sound Machine)

• Rythm is gonna get you 1987 (Miami Sound Machine)

• Can’t stay away from you 1988 (Miami Sound Machine)

• Anything for you 1988 (Miami Sound Machine)

• Don’t wanna lose you 1989

• Get on your feet 1989

• Here we are 1990

• Oye mi canto (Hear my voice) 1990

• Cuts both ways 1990

• Coming out of the dark 1991

• Seal our fate 1991

• Can't forget you 1991

• Live for loving you 1991

• Always tomorrow 1992

• I see your smile 1992

• Go away 1993

• Mi tierra 1993

• Turn the beat around 1994

• Everlasting love 1994

• Reach 1996

• You'll be mine (Party time) 1996

• I'm not giving you up 1996

• Heaven's what I feel 1998

• Don't let this moment end 1998

Made in Cuba...

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1984...un premier titre qui va tout fracasser sur son passage et hisser One Shot le groupe, ainsi que la chanteuse, au rang de stars planétaires. L'un des plus gros hits Dance de la décennie. MA-GIS-TRAL !

1984...une qualité de titre évidente mais qui ne peut rivaliser avec le joyau précédent. Du coup, le groupe n'arrive pas à capitaliser sur l'énorme effet d'aspiration déclenché par le titre précédent et retombe aussi sec dans l'anonymat...

1985...il faut attendre l'année suivante pour voir le groupe rebondir de façon spectaculaire avec ce titre. Un titre qui les renvoit direct dans les plus hautes sphères du succès !

1986...mais c'est sans compter sur CE titre ! Un énormissime titre qui restera comme l'un des plus gros succès du groupe et qui va littéralement enflammer tous les Dancefloor de la planète. MA-GIS-TRAL !

1986...fini les rythmes survoltés, place à la douceur. Et ma foi, ça le fait aussi ! Une polyvalence qui montre que le groupe n'est vraiment pas là par hasard...

1986...2 tops hits et 1 méga hit la même année, c'est ce qu'on appelle un carton plein ! Le groupe est au meilleur de sa forme et ça se voit, surtout, ça s'entend !

1987...et c'est reparti à fond les manettes en cette nouvelle année. Les Dancefloor sont de nouveau en feu, une vraie manie chez eux !

1988...la MERVEILLE ! Un moment de pur bonheur auditif où le temps est comme suspendu. Le groupe est aussi bon dans la Dance pure que dans l'Intimiste de très gros calibre. La marque des Grands !

1988...et que dire de celui-ci . Le groupe récidive dans la foulée avec un titre tout aussi puissant émotionnellement parlant. Un titre somptueux qui sera le dernier hit notoire du groupe. Et oui, déjà...

1989...finis les Miami Sound Machine, voici venir le 1er titre de la carrière solo. Mais quel titre ! MA-gistral, MA-gnifique, MA-gique ? OU-FI-SSIME, tout simplement

1989...une carrière solo qui va se révéler aussi brillantissime que fut la carrière avec les Miami Sound Machine. Chose rarissime que peu d'artistes auront réalisé durant cette décennie incroyable !

1990...de la grâce, encore et toujours en cette nouvelle décennie. Une déferlante de hits cousu-main d'une finesse incroyable. MA-GI-QUE !

1990...la voici arrivée en mode latino et ça fonctionne tout aussi bien. Le tout grâce à une dynamique qui la porte de façon irrésistible et qui ne faiblit pas d'un Iota

1990...3 méga hits pour cette année 90, joli tableau de chasse. Déjà 6 années que la chanteuse est au top et rien, ni personne, n'est en mesure de stopper à ce stade sa suprématie insolente sur les choses et les événements

1991...force et douceur, un mélange unique qui s'exprime à la perfection dans ce morceau une nouvelle fois taillé sur mesure. Quel talent !

1991...après une série impressionnante de méga hits Intimistes, la voici revenir à ses premiers amours à savoir la Dance pure et dure. Un retour en partie réussi car le niveau de succès commence à baisser pour la première fois...

1991...du coup, retour direct dans le registre 'à émotions'. Malheureusement, ce titre là ne fera pas de miracle. Une année 91 quelque peu en demi-teinte...

1991...heureusement, l'inspiration est de retour en cette fin d'année et ce titre va permettre de sauver les meubles. Ouf...

1992...autant la décennie 80 fut essentiellement orientée Dance, autant la décennie 90 est orientée Intimiste. Un parti pris qui paie en tout cas et qui permet de la démarquer de la masse...

1992...encore un exemple parfait de ce qui était dit sur le titre précédent. A chaque époque correspond ses aspirations profondes et pour Gloria, la décennie 90 rime avec douceur et tendresse...

1993...retour à la Dance sur un tempo très années 90. Tout en conservant une base latino qui a toujours été sa Marque de fabrique. C'est bien essayé mais ça ne paiera pas autant qu'on aurait pu l'espérer...

1993...elle chante de plus en plus en espagnol. Un pari risqué qui ne paiera que dans les pays à dominance hispanique. Ce qui limite forcément la portée du succès...

1994...dès qu'elle repart en mode Dance, le succès est forcément au rendez-vous. Ce titre là ne sera pas son plus gros succès mais compte parmi les titres qui auront compté dans sa carrière

1994...un titre qui aura été repris un nombre de fois incalculable. La chanteuse signe ici une reprise de luxe du titre culte de Robert Knight datant de 1967, reprise qui ne sera pas forcément la plus inspirée mais qui rencontrera tout de même un succès non négligeable

1996...elle aura connu ses plus gros succès de la décennie dans l'Intimiste. Une nouvelle fois la preuve avec ce titre qui lui permet de démarrer l'année 96 sur les chapeaux de roue !

1996...elle alterne tous les styles, Dance pure, Dance latino et Intimiste. Une succession de styles qui donne le tournis mais tant que cela fonctionne, pourquoi se priver...

1996...belle année 96 avec de la qualité à tous les étages et du succès en conséquence. Plus de 10 ans déjà au top, qui dit mieux ?

1998...exceptionnellement, il ne se passera rien en 1997. Mais c'est pour mieux revenir en cette année 1998, dans une forme olympique qui lui permet de décrocher un nouveau méga hit. E-NOR-Mi-SSIME !

1998...le dernier hit notoire de la décennie. Déjà 2 décennies au top, une longévité proprement exceptionnelle à la hauteur d'un talent hors norme. Et c'est pas fini, on la retrouvera la décennie suivante !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article