Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Forum Spécial 80 & 90

Publié par Nostradam

Pet Shop Boys est un groupe anglais basé sur le duo Neil Tennant/ Chris Lowe, Neil Tennant assurant la partie chant et Chris Lowe la partie synthés.

Les 2 compères se croisent pour la première fois en 1981 dans un magasin de sonos et leur passion commune pour le même style de musique les réunit immédiatement.

Leurs premières compositions se font dans un petit studio de Camden Town en 1982. Ils prennent le nom de « West end » au début par amour pour ce quartier londonien, puis « Pet Shop boys » en guise de clin d’œil à des amis qui travaillent dans une animalerie à Ealing.

C’est en 1983 que les choses basculent lorsqu’ils rencontrent le producteur Bobby Orlando (Bobby ‘O’). Ils réalisent ensemble 11 maquettes entre 1983 et 1984.

Et c’est en 1984 que sort leur premier single « West end girls » qui cartonne immédiatement dans les clubs de Los Angeles et San Francisco. Mais pas à l’étranger.

En 1985, les 2 compères se séparent de Bobby ‘O’ et signent chez Parlophone Label.

Sort dans la foulée le single “Opportunities” au success modeste. Ils réenregistrent « West end girls » et le resortent en 1986.

Cette fois-ci, c’est un carton planétaire ! L’année 1987 est l’année du veritable décollage avec la sortie du single phare “It’s a sin” suivi de peu de “What have I done to deserve this?” et de « Rent ».

La même année sort l’album « Actually ».

Mais c’est le désormais cultissime « Always on my mind », reprise d’un titre d’Elvis Presley et sorti fin 1987, qui les consacre alors comme l’un des groupes phares du moment et de la décennie.

En 1988, au sommet de leur art, ils se payent le luxe d’écrire pour les autres.

Et c’est ainsi que nait le magnifique « I’m not scared » des Eight Wonder !

Sort la même année le single « Heart ». Suivi de « Domino dancing » qui n’atteint que la septième place dans les Charts, au grand désespoir de Neil Tennant qui pensent alors que les Pet Shop Boys sont finis !

Toujours la même année sort le troisième album « Introspective ».

Suivi du single phare « Left to my own devices ». “It’s allright”, autre single phare, sort quant à lui en 1989.

Ils collaborent également cette année là avec Liza Minnelli à qui ils offrent sur un plateau le sublimissime « Losing my mind ».

En 1990, c’est le single « So hard » qui sort, suivi de peu du quatrième album “Behaviour” qui contient le single phare “Being boring”.

La même année, nouvelle collaboration, cette fois-ci avec Dusty Springfield qui donnera notamment le single phare « In Private ».

L’année 1993 sera l’année de la consécration ultime de ce groupe avec la sortie de l’énormissime et intercosmique hit « Go West », reprise des Village People, où le groupe se paiera le luxe d’avoir comme choristes les Cœurs de l’Armée rouge !

Encore en activité, ce groupe hyper prolifique et au talent fou a produit d’autres singles de hautes factures fin 90 et début 2000.

Mais nous aurons l’occasion d’en reparler….

Discographie (entre autres...) :

• West end girls 1985

• Love comes quickly 1986

• Opportunities 1986

• Suburbia 1986

• It’s a sin 1987

• What have I done to deserve this ? 1987

• Rent 1987

• Always on my mind 1987

• Heart 1988

• Domino dancing 1988

• Left to my own devices 1988

• It’s allright 1989

• Losing my mind (Liza Minnelli) 1989

• So hard 1990

• Being boring 1990

• In Private (Dusty Springfield) 1990

• How can you expect to be taken seriously ? 1991

• Where the streets have no name 1991

• Jealousy 1991

• DJ Culture 1991

• Was it worth it ? 1991

• Can you forgive her 1993

• Go west 1993

• I wouldn’t normally do this kind of thing 1994

• Liberation 1994

• Absolutely fabulous 1994

• Yesterday, when I was mad 1994

• Paninaro 95' 1995

• Before 1996

• Se a vida é (That's the way life is) 1996

• To step aside 1996

• Single-bilingual 1996

• A red letter day 1997

• Somewhere 1997

• I don't know what you want but I can't give it any more 1999

• New York city boy 1999

Neil et Chris adorent les animaux de compagnie...

1985...les 'phénomènes' débarquent. Les premiers pas de p'tits jeunots qui vont devenir l'un des groupes majeurs de la décennie, voire même de cette fin de XXème siècle. Après une première version sortie un an plus tôt et qui sera passée relativement inaperçue, cette version ci va leur offrir tout simplement leur premier méga hit planétaire, rien que ça. MA-GIS-TRAL !

1986...un second titre à la qualité certaine et qui confirme le style hors norme, mais super efficace, du groupe. Certes, le niveau de succès est moindre que son prédécesseur, mais la dynamique est bel et bien lancée. Et ça va pulser !

1986...une nouvelle 're-sortie' avec ce titre sorti un an plus tôt et qui, lui aussi, était passé sous les radars. Ce qui ne sera pas le cas de celui-ci !

1986...une première GROSSE année avec pas moins de 3 tops hits planétaires. Et le style devient d'une efficacité redoutable. Tout est désormais là pour le grand feu d'artifice qui ne saurait tarder...

1987...un premier feu d'artifice qui commence par ce titre. Un nouveau méga hit planétaire qui les hisse One Shot au rang de stars planétaires et fait d'eux le 'phénomène' du moment

1987...la machine à tubes est désormais opérationnelle ! C'est une déferlante ininterrompue de hits qui va suivre et ce pendant 3 décennie. Incroyable mais vrai !

1987...1986 aura produit 3 top hits. 1987 va en produire 4 dont 1 méga. Le groupe commence littéralement à marcher sur l'eau...

1987...une année incroyable qui se finit en apothéose avec ce qui restera comme l'un de leur plus gros hit. ENORMISSIME tube qui les consacre comme LE groupe phare du moment. E-POUS-TOU-FLANT !

1988...changement de millésime et redémarrage sur les chapeaux de roue. Nouveau méga hit d'entrée histoire d'annoncer la couleur !

1988...chaque titre sorti désormais se transforme immédiatement en or. Le groupe devient une machine à tubes absolument sidérante que peu d'autres groupes peuvent égaler !

1988...nouvelle année à 3 top hits. C'est désormais le minimum syndical avec eux désormais. Une inspiration en ébullition de façon quasi permanente, sidérant !

1989...on finit la décennie du mieux qu'il soit avec un titre de ouf qui restera comme l'un de leurs meilleurs. Chose incroyable, ils ne sortiront qu'un seul titre cette année là. Mais quel titre ! OU-FI-SSIME !

1989...et en plus, quand ils ne composent pas des titres de oufs pour eux, ils composent pour les autres. La preuve avec ce somptueux cadeau pour Liza. Partageurs les p'tits gars !

1990...on aurait pu imaginer que la décennie suivante allait les voir décliner tant ils avaient donné durant la décennie précédente. Que néni. Ce sera même tout le contraire. A-HU-RI-SSANT !..

1990...un demi méga hit.. Ca leur arrive ? Et oui, de temps en temps. Mais des demi méga hits comme ça, ce sont des top ultra méga hits pour 99 % du reste de la concurrence...

1990...et voici maintenant le somptueux cadeau pour Dusty ! Y'en aura pour tout le monde, y'a pas de raison. Et comme pour Liza, ce titre est un véritable caviar !

1991...une inspiration sans cesse renouvelée qui fait des merveilles année après année, décennie après décennie. Mais où vont-ils chercher tout ça ?!

1991...une reprise de luxe de U2 avec ce titre qui file à 200 km/h. Même dans la copie ils déchirent ! Quoi qu'ils fassent, quoi qu'ils touchent, tout se transforme en or !

1991...un titre tout en douceur et finesse. De temps en temps, ça leur arrive de faire autre chose que des méga hits Dance. Si, si. Et ça fonctionne fort bien aussi !

1991...décidément, une année de transition avec des titres plus intimistes. Bon, le clip est complètement barré mais ce n'est qu'un détail car chez eux, tout est barré. C'est ce qui fait tout leur force !

1991...retour à la Dance pure et dure. Ça ne pouvait pas durer, c'est clair ! Un titre qui clôt une nouvelle année à 4 top hits planétaires. Une manie chez eux !

1993...aussi étonnant que cela puisse paraître, il ne se passe rien en 1992... On les retrouve donc un an plus tard pour un délire orange fluo !

1993...puis voici venir cette reprise de luxe hallucinante du titre des Village People datant de 1978. Un titre qui leur permet d'enregistrer leur plus gros hit de la décennie. Ils signent ici un nouveau titre Dance oufissime qui restera incontestablement comme l'une de leurs plus belles réalisations. MA-GIS-TRAL !

1993...le groupe évolue, de façon indéniable. Le son, le look, les clips, c'est désormais Pet Shop Boys Saison 2. Une adaptation nécessaire en ce milieu de décennie 90 où tout va désormais très vite, trop vite...

1994...dans le même temps, le groupe s'assagit de plus en plus et alterne désormais les morceaux au tempo de ouf avec des morceaux qui jouent nettement plus sur le registre de l'émotion. Comme un besoin de changement...

1994...en version Euro Beat. Why not ? C'est dans l'air du temps mais est-ce vraiment leu fond de commerce ? Pas sur, compte tenu de leur niveau de créativité, ils peuvent nettement faire mieux et plus original !

1994...dans la même veine. Le tout porté par un clip complètement barré qui sublime le titre et montre une nouvelle fois toute la démesure de ce duo absolument unique !

1995...il y les années avec, et les années sans. Celle-là est plutôt une année sans. Un seul titre à se mettre sous la dent cette année là. On sent que le groupe cherche un second souffle en ce milieu de décennie...

1996...les affaires reprennent quelque peu avec ce titre un peu plus inspiré. On peut comprendre qu'après plus de 10 ans à tutoyer les étoiles, il y ait un moment de lassitude et de remise en cause nécessaire...

1996...léger, aérien, un titre qui fleure bon l’insouciance et la joie de vivre. Dans un style musical très étonnant qu'on n'a pas l'habitude de les voir pratiquer. Et pourquoi pas...

1996...un joli titre tout en finesse et qui colle parfaitement aux nouveaux standards musicaux du moment. Certes, il ne sera même pas classé, chose rarissime les concernant mais c'est quand même du bon boulot !

1996...nouvelle GROSSE année avec pas moins de 4 titres de gros calibre. Le groupe change, teste de nouvelles choses et s'adapte. Des fois, l'évolution va dans le bon sens, dès fois, on se demande où ils veulent aller réellement..

1997...le groupe retrouve ses fondamentaux et son inspiration hors norme qui à fait la différence depuis toujours. Plutôt de bonne augure pour la suite des événements et surtout la fin de décennie...

1997...une inspiration sans limite qui se ré-oxygène en permanence. On les pensait en bout de course ? Que néni, ils renaissent toujours de leurs cendres. De véritables extra-terrestres !

1999...une fin de décennie toujours au top. Vont-ils s’arrêter là et prendre une retraite bien méritée ? Jamais de la vie, ils ont tellement de choses à montrer encore...

1999...encore un titre parfaitement rythmé, orchestré, inspiré.Incontestablement l'un des meilleurs de la décennie les concernant. Chapeau bas messieurs ! Bon, là, on va peut être s’arrêter là concernant leur discographie car il en reste tellement encore...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article