Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Jean Michel Jarre est un compositeur français dont la particularité, entre autres, est d’être le fils de Maurice Jarre, célèbre compositeur de musique de films (« Lawrence d'Arabie » parmi les plus célèbres…).

Il commence le piano dès l’âge de 8 ans.

C’est seulement quelques années plus tard, lorsque sa mère l’emmêne dans la boite de Jazz « Le chat qui pêche » qu’il a la « révélation ». Il sera bel et bien musicien.

Il prend des cours d’harmonie et de contrepoint au Conservatoire de Paris.

C’est au début des années 60 que les choses se densifient lorsqu’il commence à jouer avec le groupe les « Mysteres IV », puis avec les « Dustbins ».

L’année 1968 va marquer un tournant important dans sa vie lorsqu’il rencontre Pierre Schaeffer qui lui fait intégrer le « Groupe de recherches musicales », organisme composé de musiciens et de chercheurs étudiant les musiques contemporaines et expérimentales.

Il y découvre les premiers synthétiseurs et y cotoie des compositeurs comme Stockhausen entre autres.

C’est en 1969 qu’il compose ses premiers morceaux. Qui sont édités en vinyle à une centaine d’exemplaires 2 ans plus tard par Pathé Marconi.

En 1972, il compose le générique de l’émission « Sport en fête ».

En 1973, il compose pour les groupes « Bill & Buster » et « Blue Vamp ». Il compose également pour le cinéma.

Il participe également aux albums de Christophe Les paradis perdus » et « Les Mots bleus » en tant que parolier.

En 1975, il collabore avec Françoise Hardy, Gérard Lenorman et Patrick Juvet.

Et c’est en 1976 que son destin bascule lorsqu’il démarre la composition d’un album qui va se révéler révolutionnaire au niveau sonore à savoir « Oxygène ».

L’album sort en fin d’année et c’est un choc dans le monde musical tant en France qu’à l’étranger. Oxygène IV devient un hit planétaire et ce de façon fracassante !

Deux ans plus tard sort « Equinoxe », album dans la droite lignée d’Oxygène et qui ne fait que confirmer son talent incroyable et avant-gardiste.

Il lance pour la première fois en 1979 son concept de méga show dont le premier à lieu place de la Concorde à Paris devant 1 000 000 million de spectateurs !

1981 voit la sortie de l’album « Les champs magnétiques » et il est le premier occidental à pouvoir jouer en Chine depuis la mort de Mao Zedong.

1984 voit la sortie de l’album « Zoolook » aux sonorités particulièrement métissées.

1986 voit la sortie de l’album « Rendez-vous » dont le single « 4ème rendez-vous » devient rapidement un hit planétaire et un morceau emblématique de ses concerts.

Les méga shows s’enchainent dont le maitre môt est démesure. 1988 est l’année de sortie de l’album « Révolutions » une nouvelle fois basé sur le métissage sonore.

1990 quant à elle sera l’année de l’album « En attendant Cousteau » dont sera extrait le single phare « Calypso ». La même année, il organise un méga show à la Défense devant 2 500 000 spectateurs !

1993 voit la sortie de l’album « Chronologie » qui fait la part belle aux synthétiseurs analogiques d’antan, histoire de revenir aux sources.

La boucle étant blouclée, l’artiste ne produira plus d’œuvre majeure dans les années qui suivent et se consacrera essentiellement à ses shows hors normes.

Les artistes visionnaires et avant-gardistes qui ont marqués le XXème siècle par leurs compositions instrumentales révolutionnaires ne sont pas légions.

On peut même les compter sur les doits d’une seule main : Mike Olfield, Tangerine Dream, Pink Floyd, Vangélis et…Jean Michel Jarre.

A ce titre, chapeau bas M’ôsieur !

Discographie (entre autres...) :

• La cage 1971

• Freedom day 1972

• La chanson des granges brûlées 1973

• Hypnose 1974

• Oxygene 4 1976

• Oxygene 2 1977

• Equinoxe 5 1978

• Equinoxe 4 1979

• Les Champs magnétiques 2 1981

• Orient express 1982

• Souvenir of china 1982

• Zoolook 1984

• Zoolookologie 1985

• Fourth rendez vous 1986

• Revolutions 1988

• London kid 1988

• Calypso 1990

• Chronologie 4 1993

• Together now 1999

On a tous besoin d'O2...

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1971...des débuts pour le moins...torturés. De l'expérimental poussé à l'extrême et qui ne laisse en rien augurer à ce stade de la suite oufissime qui s'annonce à l'horizon...

1972...celui-ci ne fera pas mieux malheureusement. Il reste encore du travail avant de pouvoir aller tutoyer les étoiles...

1973...le style évolue doucement mais surement. Il y a du mieux, c'est clair mais il va encore falloir travailler...

1974...l'année 1974 ne changera rien à la donne une nouvelle fois. L'inspiration reste basique et ne permet pas d'espérer jouer prochainement dans la cour des Grands...

1976...puis arrive CE titre ! Et le monde découvre un son révolutionnaire qui n'existait pas jusque là. L'artiste livre ici un ENORMISSIME album qui marque un tournant majeur dans l'histoire musicale du XXème siècle ! MO-NU-MEN-TAL !

1977...la suite, tout aussi ENORME ! Une inspiration quasi divine, un son d'un lyrisme incroyable. Mais ou va-t-il chercher tout ça ?

1978...le 2ème choc sonore, le surdoué a récidivé et confirme un talent de compositeur absolument incroyable

1979...l'onde de choc se propage sur toute la planète et ouvre une nouvelle ère musicale essentiellement basée sur la toute puissance des synthétiseurs. Un instrument qui aura tout simplement révolutionné la musique comme rarement un autre instrument avant lui...

1981...la phase de transition. L'artiste fait évoluer une nouvelle fois sa sonorité et s'ouvre de nouvelles dimensions musicales, cette fois-ci un peu plus orientées Dance

1982...un son en constante évolution, un désir d’innovation permanent qui font de lui l'un des compositeurs parmi les plus avant-gardistes du moment

1982...un magnifique souvenir de Chine qui suspend le temps comme par magie et nous emmène dans des contrées sonores dont on n'imaginait même pas l'existence...

1984...un mélange détonant de sonorités diverses et variées qui résume parfaitement l'ambiance du moment

1985...l'ENORMISSIME hit interplanétaire qui le remet une nouvelle fois au devant de la scène et qui prouve une nouvelle fois son talent vraiment hors norme. MA-GIS-TRAL !

1986...il récidive un an plus tard avec un titre tout aussi ENORMISSIME. Mais d'où lui vient cette inspiration pour le moins incroyable et qui se renouvelle sans cesse ?

1988...une fin de décennie cette fois-ci en manque d'inspiration, une première pour un artiste qui avait jusqu'alors réalisé un sans faute. Il va falloir se reprendre et vite !

1988...encore un titre à la qualité certaine, certes. Mais il manque ce grain de génie qui habitait l'artiste jusque là...

1990...heureusement le changement de décennie rime avec retour de l'inspiration. On pensait l'avoir perdu pour de bon mais force est de constater que l'essentiel est préservé !

1993...malheureusement, même s'il livre ici un nouveau titre de très grande classe, l'on sent bien que l'inspiration commence à fluctuer de plus en plus et que le meilleur est désormais derrière lui. Et l'avenir ne fera que confirmer ce mauvais pressentiment...

1998...de moins en moins de titres personnels qui laissent la place à de plus en plus de collaborations. Un parti pris qui finira par le marginaliser irrémédiablement...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article