Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Chris Isaak, né Christopher Joseph Isaak, est un chanteur américain qui démarre sa carrière musciale en 1984 en signant chez Warner Bros Records pour son premier album « Silvertone ».

Album dont sera extrait l’excellent « Dancin », ainsi que les titres « Gone ridin » et « Livin’ for your lover » qui serviront de musique de fond pour le désormais culte « Blue Velvet » de David Lynch.

Sort en 1987 l’album « Chris Isaak » qui contient le flamboyant « Blue Hotel ». L’artiste gagne en renommée.

L’année 1989 va être l’année de la consécration avec la sortie de l’album « Heart Shaped world » qui contient notamment le magnifique « Wicked game », titre phare qui non seulement deviendra un énorme hit mais qui servira également comme musique de fond dans des publicités, films et autres…

Sort en 1993 l’album « San Francisco days » dont sera extrait principalement l’excellent « Can’t do a thing ».

L’année 1995 verra la sortie de l’album « Forever blue » au succès relatif.

Depuis…plus grand-chose, l’artiste alternant petit rôle dans des films de seconde zone et quelques rares productions musicales.

Discographie (entre autres...) :

• Dancin’ 1985

• Livin’ for your lover 1986

• You owe me some kind of love 1987

• Blue Hotel 1987

• Lie to me 1987

• Don't Make Me Dream About You 1989

• Wicked game 1990

• Blue spanish blog 1991

• Can’t do a thing (To stop me) 1993

• San Francisco days 1993

• Dark moon 1993

• Somebody’s crying 1995

• Baby did a bad, bad thing 1995

• Go walking down there 1995

• Think of tomorrow 1996

• Flying 1998

• Please 1998

Où il est question de jeux pervers dans des hôtels bleus...

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1985...des débuts flamboyants avec un titre particulièrement inspiré. Le ton est donné d'entrée, cet artiste est bourré de talents !

1986...le tout dans un style totalement atypique pour l'époque mais à l'efficacité redoutable et qui lui va surtout comme un gant

1987...la montée en puissance est linéaire et permet à l'artiste de se positionner comme l'un des gros espoirs du moment. Et la suite va le prouver de façon éclatante !

1987...l'ENORMISSIME hit qui va le révéler aux yeux du monde entier et faire exploser sa notoriété. Surement l'un des plus gros hits de la décennie 80. MA-GIS-TRAL !

1987...tout en douceur, tout en finesse. Une ballade folk de tout premier choix, dans un style unique qui restera pour toujours sa marque de Fabrique

1989...une fin de décennie qui se rapproche à grands pas avec une inspiration qui se cherche et qui n'arrive plus à produire de titre d'exception. Rendez-vous la décennie suivante pour le miracle...

1990...la MERVEILLE ! Surement ce qui restera comme son plus ENORMISSIME titre. Il signe ici une nouvelle ballade folk au lyrisme incroyable, un titre qui lui offre par la même occasion son ticket direct pour la postérité. MO-NU-MEN-TAL !

1991...Olé ! Mais tout doucement... Une nouvelle ballade qui flotte littéralement dans l'air et qui montre son extrême talent dans ce domaine si particulier. MA-GI-QUE !

1993...la MERVEILLE 2 ! On le pensait à court d'inspiration. Que néni ! Il nous ressort une nouvelle ballade de ouf dont il est le seul à avoir le secret. MA-GNI-FI-QUE ! Et le mot est faible...

1993...pas forcément son meilleur titre mais le style est toujours aussi efficace et l'inspiration de mise , ce qui sauve l'ensemble

1993...une jolie ballade country dans le plus pur style américain de référence. Rien d’exceptionnel mais un joli titre qui se laisse écouter sans problème

1995...il signe ici son 2ème plus gros succès de la décennie, comme quoi, avec lui, rien n'est jamais fini même 10 ans après une carrière déjà particulièrement remplie...

1995...un titre indéfinissable, à la limite de l'exercice de style. Le chanteur adore brouiller les pistes et nous emmener sur des chemins pour le moins sinueux. Sur ce coup là, c'est gagné !

1995...certes il n'atteindra plus le niveau de succès qu'il a connu durant la décennie précédente mais ce qu'il continue de proposer tient largement la route et c'est déjà ça !

1996...une fin de décennie 90 qui va s'avérer quelque peu compliquée à gérer. L'inspiration n'est plus au top et l'artiste n'arrive pas à se réinventer. Dommage...

1998...la bonne volonté ne suffit pas toujours malheureusement. La concurrence est déjà à des années lumières devant et son style ne fait plus du tout recette. Le début de la fin...

1998...ce titre là ne fera guère mieux. On ne peut pas dire que ce qu'il propose dorénavant est dénué de qualité. Mais c'est surtout l'inspiration géniale qu'il a connu qui fait défaut désormais. Ainsi va la vie...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article