Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Daniel Balavoine fut un auteur compositeur interprète qui démarra sa carrière musicale en tant que chanteur de bal à la fin des années 60.

Il fera successivement partie des groupes « Réveil », « Shake’s » puis « Purple Eruption », ce qui lui permet d’acquérir au fil du temps une certaine notoriété locale.

C’est en 1971 qu’il décide de monter à Paris. C’est un échec.

Un certain groupe « Présence » le contact peu de temps après et il accepte de devenir leur chanteur.

Un premier 45 tours sort chez Vogue mais c’est de nouveau un échec.

Il quitte le groupe en 1972. Tout va changer en 1974 lorsqu’il rencontre Patrick Juvet qui recherche un choriste.

Il est retenu et entame une tournée avec l’artiste.

Tournée où il est remarqué par Léo Missir du label Barclay qui lui fait signer sur le champ un contrat de 3 albums.

Premier album en 1975. Il porte le nom de « De vous à elle en passant par moi ». Sans succès.

Mais tout va soudainement changer lorsque l’artiste va croiser le chemin d’un certain….Michel Berger, qui impressionné par sa voix lui offre le rôle de Johnny Rockfort dans sa comédie musicale « Starmania ».

L’album studio des chansons de Starmania sort en 1978, notamment « Quand on arrive en ville », « Banlieue nord » et « SOS d’un terrien en détresse », titre phare taillé sur mesure pour le chanteur. L’album remporte un succès incroyable.

En parallèle, il enregistre le fameux troisième et dernier album chez Barclay. Un album nommé « Le chanteur ».

Et cette fois-ci, c’est le bon !

Sort le single du même nom qui va se vendre à plus d’un million d’exemplaires et l’album à huit cent mille. Sa carrière est lancée cette fois-ci pour de bon.

En 1979, il continue d’une part Starmania où il accroit encore sa notoriété et il en profite pour sortir dans la foulée son quatrième album « Face amour/Face amère ».

Qui malheureusement n’est pas à la hauteur du précédent.

Il revient en 1980 et retrouve le chemin du succès avec l’album « Un autre monde » qui contient les singles phare « Mon fils ma bataille », « Je ne suis pas un héros » et « La vie ne m’apprend rien ».

En 1981, nouvel album « Vendeur de larmes » qui contient le titre « Vivre ou survivre » qui va rapidement devenir un hit.

En 1983, sort l’album « « Loin des yeux de l’occident », album engagé qui parle de femmes du tiers monde, de torture, de drogue…et qui contient notamment « Pour la femme veuve qui s’éveille ».

L’année 1984 voit la naissance de son fils qui lui inspirera la composition du titre « Dieu que c’est beau ».

Mais c’est l’année 1985 qui va être pour lui l’année de la consécration suprême avec la sortie de l’album « Sauver l’amour », à la sonorité avant-gardiste, et au format CD encore rare à l’époque.

L’album va se vendre à 1 240 000 exemplaires !

Quatre titres contenus dans l’album vont devenir des tubes : « L’Aziza », « Sauver l’amour », « Aimer est plus fort que d’être aimé » et le sublimissime « Tous les cris les SOS ».

Il réalisera également la même année le titre « Cœur en stéréo » pour Jeanne Mas.

Malheureusement, tout s’arretera le 14 Janvier 1986 lorsque le chanteur sera victime d’un accident d’hélicoptère sur le rallye Paris Dakar.

Fauché en pleine gloire, cet artiste surdoué et à la personnalité hors norme, qui bouillonnait de projets pour le futur (il comptait fonder un groupe outre manche en compagnie de Peter Gabriel, entre autres…), n’aura pas le temps d’accomplir un destin qui aurait dû l’emmener encore plus loin dans la gloire, voire dans l’Histoire avec un grand H.

Discographie (entre autres...) :

• Viens vite 1973

• Evelyne et moi 1975

• Vienne la pluie 1975

• Lady Marlène 1977

• Ma musique et mon patois 1977

• Je suis bien 1978

• Les oiseaux 2 1978

• Le chanteur 1978

• Quand on arrive en ville (Starmania) 1978

• SOS d'un terrien en détresse (Starmania) 1978

• Lucie 1978

• Me laisse pas m'en aller 1979

• Tu me plais beaucoup 1979

• Mon fils ma bataille 1980

• Lipstick polychrome 1980

• Je ne suis pas un héros 1980

• La vie ne m’apprend rien 1981

• Vivre ou survivre 1982

• Vendeur de larmes 1982

• Pour la femme veuve qui s’éveille 1983

• Les petits lolos 1983

• Dieu que c’est beau 1984

• L’Aziza 1985

• Tous les cris les SOS 1985

• Sauvez l’amour 1986

• Aimer est plus fort que d’être aimé 1986

• Ne parle pas de malheur 1987

Johnny Rockfort ne voulait surtout pas être un héros...

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1973...le surdoué fait ses premiers pas. Les débuts d'un p'tit jeunot qui va devenir l'un des plus grands chanteurs français de cette fin de XXème siècle. Mais à ce stade, impossible de l'imaginer...

1975...le style s'affine et les bases se renforcent, c'est flagrant. Le style 'Balavoine' est en train d'éclore et ne va pas tarder à tout fracasser...

1975...il est clair qu'il reste encore un peu de travail. Mais force est de constater que le potentiel est énorme et le talent certain. Il ne reste plus que l'étincelle pour déclencher le feu d'artifice...

1977...il ne manque vraiment pas grand chose pour que le jeune Daniel soit enfin propulsé sous les feux de la rampe. C'est de mieux en mieux et ça s'entend !

1977...un style qui ne ressemble vraiment à aucun autre et qui le démarque de la masse. Mais pour l'instant, ça ne veut toujours pas décoller...

1978...une année 78 qui va se révéler primordiale dans la destinée de l'artiste. Mais pour l'instant, il ne le sait pas encore...

1978...on sent qu'il se passe vraiment quelque chose en cette année 78. Tous les titres sont particulièrement inspirés et l'on sent qu'il va se passer quelque chose et quelque chose de grand !

1978...puis arrive CE titre. Un ENORMISSIME titre qui va le révéler de façon fracassante et changer sa destinée pour toujours. Il signe ici tout simplement ce qui restera surement comme l'un des plus gros hits de cette fin de décennie et de cette fin de XXième tout court côté français. MA-GIS-TRAL !

1978...une année 78 décidément exceptionnelle avec un triomphe dans la comédie musicale Starmania grâce son rôle emblématique de Johnny Rockfort. Un destin qui bascule du jour au lendemain et surtout de façon fracassante !

1978...sa première MERVEILLE ! Toujours extraite de Starmania, la chanson qui va faire de lui un véritable extra-terrestre musical. La France découvre pour la première fois l'incroyable puissance de sa voix. Du jamais vu depuis des décennies. MO-NU-MEN-TAL !

1978...une 2ème MERVEILLE pour le même prix ! Décidément, dans l'Intimiste, il excelle. Un talent vraiment hors norme qui va littéralement exploser dans les années qui suivent

1979...après une année 78 exceptionnelle en tous points, on se doutait que l'année 79 aurait du mal à rivaliser. Mais ce qu'il nous propose est loin d'être dénué d’intérêt

1979...une année 79 vraiment à part avec des titres étonnants, qui frôlent parfois la caricature. La preuve avec ce titre pour le moins désopilant...

1980...cette fois-ci, il devient littéralement incontournable ! L'artiste livre ici un de ses titres parmi les plus emblématiques et devient par la même occasion l'un des plus gros phénomènes musicaux du moment. Et c'est parti pour durer. OUF-I-SSIME !

1980...encore une GROSSE année avec une succession de titres de très gros calibre. Certes, celui-ci sera un cran en dessous du précédent mais il tient largement la route

1980...un titre écrit à l'origine pour Johnny Hallyday. Si, si. Sauf que Johnny ne saura pas en tirer le meilleur, ce qui n'est pas le cas de son compositeur qui en fait l'un de ses titres phares !

1981...nouvelle magnifique pause douceur, domaine dans lequel il excelle tout particulièrement. Un artiste complet qui excelle dans tous les domaines, chose rarissime. A cette époque, des comme lui, on les compte sur les doigts d'une main !

1982...la série des méga hits Dance version années 80 démarre avec ce titre. Une montée en puissance qui rien, ni personne ne va pouvoir arrêter. Sauf...le destin !

1982...douceur toujours et encore. Un Ultimate Slow de toute beauté où il démontre une nouvelle fois un talent de compositeur totalement hors norme

1983...début des chansons engagées. Un engagement humanitaire de tout premier ordre mais qui, aussi paradoxale que cela puisse paraître, va le mener sur une terre étrangère dont il ne reviendra pas

1983...un Balavoine en mode rock pur et dur, chose rarissime chez lui. Et ma foi, ça fonctionne plutôt bien tout ça. Certes, ce n'est pas vraiment son domaine de prédilection mais il est loin d'être ridicule...

1984...la fierté d'être père ! Il livre ici un magnifique hymne à la paternité qui restera incontestablement comme l'un de ses titres parmi les plus emblématiques. Un de plus !

1985...après l’hymne à la paternité, voici venir l'hymne à la diversité. Un parti pris revendiqué et parfaitement assumé qui aurait du être le combat de sa vie. Qui aurait du...

1985...la MERVEILLE des MERVEILLES ! Il signe ici surement l'une des plus belles chansons de cette fin de XXème siècle. Un lyrisme et une profondeur incroyable qui transcende une mélodie inspirée comme rarement. CHEF d'OEUVRE !

1986...le chanteur est alors au summum de ses possibilités et il lui reste tant de titres incroyables à écrire. Mais il n'en aura pas le temps...

1986...un dernier titre de légende avant une disparition aussi brutale qu'injuste. La France est sous le choc. Tout comme Michel et France qui lui dédieront une autre chanson de légende. Un chanson dont le nom sonne comme une certitude "Evidemment"...Tchao l'Artiste !

1987...le dernier extrait d'un album de légende qui aura produit un nombre de hits hallucinant. On imagine la suite si l'artiste avait vécu encore des dizaines d'année...

1987...quand l'un des plus grands compositeurs du XXème siècle compose un hymne à la mémoire de son Ami, autre compositeur de génie, le résultat est tout simplement...et forcément génial !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marc 02/02/2015 14:50

Salut, ce chanteur est parti beaucoup trop tôt. En plus d’être un grand artiste, il était également un remarquable auteur-compositeur. J’adore la chanson SOS d’un terrien en détresse.

Nostradam 02/02/2015 20:33

Bonsoir Marc, un compositeur de génie qui nous aura quitté bien trop tôt. Comme Michel Berger....