Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Joe Jackson, de son vrai nom David Ian Jackson, est un chanteur compositeur anglais qui met un pied dans la carrière musicale en apprenant le violon. Instrument qu’il délaissera rapidement au profit du piano.

Son surnom de « Joe » viendrait de sa ressemblance avec le personnage « Joe90 » de la célèbre série de science-fiction anglaise datant de la fin des années 60.

Dès l’âge de 16 ans, il joue dans les bars et obtient une bourse pour étudier à la Royal Academy of Music de Londres.

Son premier groupe s’appelle « Edward Bear » puis « Edwin Bear » puis « Arms and Legs » mais finit par disparaitre en 1976 faute de succès malgré la sortie de 2 singles.

Il se réoriente alors vers les cabarets au sein desquels il enregistre plusieurs maquettes.

Et c’est en 1978 qu’il est remarqué et qu’il signe chez A&M Records.

Sortent dans l’ordre les albums « Look Sharp ! » et « I’m the man » en 1979 puis « Beat crazy » en 1980. Albums au succès relatif.

C’est en 1982 que l’artiste va être enfin récompensé de ses efforts avec l’album « Night and day » dont seront extraits les singles phares « Real men » et surtout l’emblématique « Steppin out », qui reste l’un de ses plus gros succès.

Il récidive deux ans plus tard avec le titre « You can’t get what you want » extrait de l’album « Body and soul ».

Qui seront ses derniers succès d’envergures.

Il produira d’autres albums par la suite mais sans jamais retrouver le même niveau de réussite qu’en 1982 et 1984.

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

• Is She Really Going Out with Him ? 1979

• I’m the man 1979

• It’s different for girls 1979

• The harder they come 1980

• Jumpin' jive 1981

• Real men 1982

• Steppin’ out 1982

• Breaking us in two 1983

• You can get what you want 1984

• Happy ending 1984

• Left of center 1986

• Right and wrong 1986

• (He's a) Shape in a drake 1989

• Nineteen forever 1989

• Obvious song 1991

• Stranger than fiction 1991

• Oh well 1991

Joe90...

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1979...les débuts très encourageants d'un futur Grand. Après une première version sortie l'année précédente et qui sera passée totalement sous les radars, celle-ci par contre va le propulser de façon fracassante sur le devant de la scène. E-NOR-MI-SSIME !

1979...une suite totalement survoltée qui n'aura pas le même niveau de succès que le titre précédent mais qui tient la route, c'est clair

1979...une belle année 79 avec un deuxième top hit au compteur. Une carrière qui démarre sur les chapeaux de roue, force est de constater !

1980...qui dit changement de décennie, dit évolution. Une évolution qui ne colle pas vraiment aux nouveaux standards musicaux du moment malheureusement...

1981...et ce n'est pas ce titre là qui risque de changer la donne. Paradoxalement, cela lui permet quand même de revenir un tant soit peu dans la course. Allez comprendre...

1982...le style s'est affiné, moins brut de décoffrage. Une maturation qui tombe à point nommé car le vaisseau commençait à prendre l'eau de toute part...

1982...puis arrive cet ENORMISSIME titre qui va le hisser One Shot au rang de star planétaire. Il signe ici tout simplement le plus gros succès de sa carrière et s'offre un ticket direct pour la postérité. MA-GIS-TRAL !

1983...une dynamique du succès qui ne faiblit pas d'un Iota et qui maintient l'artiste au sein du peloton de tête

1984...la confirmation d'un talent décidément au dessus de la moyenne et qui le voit livrer ici l'un de ses titres parmi les plus emblématiques. E-NOR-MI-SSIME !

1984...un duo de choc et de charme pour le moins détonnant. Quoi qu'il en soit, le résultat est ma foi fort sympathique

1986...on se demande vraiment à quel moment le chanteur apparaît sur le titre. Ah, il est au piano en vérité d'où son absence côté chant. CQFD...

1986...il continue son petit bonhomme de chemin sans se soucier des évolutions musicales qui s'amorcent en ce milieu de décennie. Pari risqué...

1989...plus grand chose pendant 3 ans et le voici revenir en mode BO. Un titre tout spécialement réalisé pour le film 'Tucker' et qui connaîtra un succès non négligeable

1989...il a enfin pris conscience des dernières évolutions sonores et s'y est adapté. Quoi de mieux pour finir cette décennie en beauté et montrer qu'il faut encore compter sur lui

1991...il va même tenter le passage à la décennie suivante. Pour l'instant il sauve l'essentiel mais attention au risque de dévissage irréversible...

1991...une année 91 qui lui permet de se maintenir à flot mais pour combien de temps encore. On va être vite fixé...

1991...la fin de l'aventure. Il aura essayé de rester dans la course vaille que vaille mais la concurrence est déjà à des années lumières devant. Impossible de rivaliser dans ces conditions...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article