Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Michel Polnareff est un auteur compositeur interprète qui commence à jouer du piano dès l’âge de 4 ans et reçoit le 1er Prix de Solfège au Conservatoire du 8ème arrondissement à l’âge de 12 ans.

C’est en 1965 que son destin bascule une première fois lorsqu’il remporte un concours de rock à la Locomotive, club branché de l’époque dont le 1er prix est un contrat avec Barclay. Qu’il refuse.

C’est un an plus tard qu’il accepte de signer avec la maison de disques Disc’AZ. Avec laquelle il réalise son 1er single « La poupée qui fait non » et qui va devenir un énorme succès.

De 1967 à 1970, il enchaîne les succès avec « Love me, please love me », « Ame caline », « Le bal des Laze », « Tous les bateaux, tous les oiseaux », « Dans la maison vide ».

L’année 1970 est une année charnière car il doit faire face à de nombreuses attaques sur son apparence et son style de vie. Il y répond par la chanson « Je suis un homme ».

Il annule également la tournée qui était prévue cette année là suite à une agression et il est victime d’une dépression assez sérieuse.

En 1971, il refait la fameuse tournée abandonnée l’année d’avant et en profite pour changer de look : il arbore désormais les fameuses lunettes blanches et les cheveux blonds décolorés qui deviendront sa marque de fabrique pour les décennies à venir.

Nouveau scandale en 1972 lorsqu’il s’affiche sur des affiches dans Paris en montrant ses fesses pour la promotion de son concert à venir à l’Olympia. Il est condamné par un tribunal pour attentat à la pudeur.

L’année 1973 sera l’année de l’exil forcé aux USA suite à l’escroquerie dont il a été victime par son homme de confiance et qu’il l’a purement et simplement ruiné (sans compter la dette fiscale énorme qu’il lui a laissé par la même occasion).

Nouvelle dépression pour le chanteur qui au final décide donc de tout plaquer pour fuir à l’étranger.

Il faut attendre l’année 1977 pour le voir revenir en force par chanson interposée avec le titre « « Lettre à France » qui exprime sa nostalgie pour son pays.

Il faudra de nouveau quatre années, nous sommes cette fois-ci en 1981, pour qu’il retrouve à nouveau un succès digne de son rang avec l’album « Bulles ». Album qui va se vendre à plus d’un million d’exemplaires notamment grâce aux titres phare « Tam tam » et « Radio ».

En 1984 sort l’album « Incognito », au succès relatif malgré la présence du titre « Viens te faire chahuter » qui, pourtant à l’époque, coûte une véritable fortune en terme de réalisation.

Il se réinstalle en France et cinq ans vont s’écouler (dont notamment 800 jours reclus à l’hôtel Royal Monceau) avant que ne sorte l’album « Kama Sutra ».

Album vendus lui aussi aux alentours des 1 000 000 d’exemplaires, dont seront issus le cultissime « Goodbye Marylou » ainsi que les hits « Kama Sutra », « LNA HO » et « toi et moi ». Ce seront ses derniers succès notoires.

Depuis, l’artiste est aux abonnés absents malgré quelques compositions sporadiques.

Et ce malgré son talent incroyable, sa personnalité hors norme qui lui permettait toujours de rebondir inexorablement et ses multiples annonces de sortie de nouvel album...

Discographie (entre autres...) :

• La poupée qui fait non 1966

• Love me, please love me 1966

• L'amour avec toi 1966

• Ta, ta, ta, ta 1967

• Ame caline 1967

• Mes regrets 1967

• Le bal des Laze 1968

• Y'a qu'un cheveu 1968

• Tous les bateaux, tous les oiseaux 1969

• Tout, tout pour ma chérie 1969

• Dans la maison vide 1969

• Un train ce soir 1970

• Gloria 1970

• Je suis un homme 1970

• Qui a tué grand maman 1971

• Nos mots d'amour 1971

• Hollidays 1972

• La mouche 1972

• On ira tous au paradis 1972

• I love you because 1973

• Tibili 1974

• If only you believe (Jesus for tonight) 1975

• Lettre à France 1977

• Une simple mélodie 1978

• Tam Tam 1981

• Radio 1981

• Je t’aime 1981

• Viens te faire chahuter 1984

• Dans la rue 1985

• Goobye Marylou 1989

• Kama Sutra 1989

• LNA HO 1989

• Toi et moi 1989

Ma, Ma, Ma,...Ma, Ma..rylooouuu !

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1966...l'arrivée fracassante de l'Extra-Terrestre. Un artiste hors norme qui va réaliser une carrière...hors norme !

1966...un 2ème titre qui montre tout de suite le potentiel énormissime du garçon. Et il y en a, c'est clair !

1966...une année exceptionnelle qui le voit littéralement exploser. La légende est désormais en marche...

1967...ta, ta, ta, ta... Un titre qui ne veut...rien dire. Mais c'est pas grave...! Pas de chichi, pas de chacha....

1967...sa première MERVEILLE. Un mélodie sublime qui révèle toute la puissance incroyable de composition de l'artiste

1967...un titre peu connu et qui pourtant contient déjà tous les ingrédients des futures grandes compositions de l'artiste

1968...la deuxième MERVEILLE. Une sonorité hors norme pour un titre à l'inspiration oufissime. Surement l'un de ses morceaux les plus emblématiques. Un monument musical des années 60 !

1968...on passe du sublime au complètement barré... Du Polnareff pur jus !

1969...normalement, il arrive à classer au moins un titre N° 1 au hit parade chaque année. On commence par celui-ci. Mais il va y en avoir un deuxième...

1969...non, non, ce ne sera pas celui-là le deuxième N°1. Et pourtant, ce titre restera comme l'un des plus emblématiques du chanteur

1969..le voilà le deuxième. Après une année 66 exceptionnelle, on peut dire que 69 lui réussit aussi tout particulièrement. L'artiste est alors au summum de sa popularité et l'un des plus grands chanteurs français de l'époque

1970...un changement de décennie parfaitement négocié où l'on constate une évolution sonore évidente. Polnareff Saison II est en marche !

1970...la MERVEILLE des MERVEILLE ! Un artiste au summum de ses possibilités et qui maîtrise les éléments comme un virtuose. Surement l'un de ses plus beaux titres si ce n'est le plus beau !

1970...le début de la la révolte, mais également de la métamorphose. Un titre où l'artiste règle ses comptes et remet les pendules à l'heure. La gloire à forcément un prix...

1971...tout en légèreté, tout en finesse, tout en douceur. Un titre qui flotte littéralement dans l'air... Et pourtant, avec un titre pareil, on aurait pu craindre le pire...

1971...et que dire de celui-là. Ça flotte tout autant. Son N°1 de l'année. Chez lui, tout parait si facile...

1972...le N° 1 de l'année, c'est celui-là. Encore une inspiration incroyable, encore un morceau de légende. Une liste de titres oufissimes qui s'allonge sans cesse...

1972...encore un titre délire dont il est incontestablement l'un des Maîtres en la matière. Petit interlude entre 2 énormissimes hits...

1972...car le N° 1 de l'année, c'est aussi-celui-là. Encore une année de Double Jackpot. Physiquement parlant , s'il y a bien un Polnareff qui restera dans l'histoire, c'est bien celui qu'on voit à l'écran !

1973...le début des années 'Sans'. La ruine, l'exil forcé, le succès qui n'est plus vraiment au rendez-vous malgré des titres à la qualité certaine...

1974...une nouvelle parenthèse barrée dans une période particulièrement troublée pour le chanteur qui a perdu tous ses repères...

1975...un de ses rares chansons en anglais, exil oblige. Et ma foi, ça marche aussi !

1977...le titre de la renaissance et de la reconquête. Un cri du cœur pour sa terre natale qui va remettre l'artiste dans la course et ce de façon fracassante

1978...il signe dans la foulée une nouvelle magnifique ballade dont il a le secret. Une fin de décennie sauvée in extremis !

1981...3 ans ont passé.... 3 ans salutaires, durant lesquels l'artiste s'est ressourcé. 3 ans qui lui ont permis de préparer dans les meilleures conditions la transition à la décennie suivante. Le résultat est hallucinant et on voit revenir un Polnareff en très grande forme et au summum de ses possibilités. MA-GIS-TRAL !

1981...un deuxième méga hit dans la foulée qui confirme le retour fracassant de l'artiste

1981...à chaque décennie ses MERVEILLES. Pour les années 80, et le concernant, ce sera celle-là. Il signe ici l'un des plus gros Ultimate Slow de la décennie côté Français, voire de cette fin de XXième siècle tout court. MA-GI-QUE !

1984...il aura été l'un des compositeurs les plus géniaux de la décennie 60 et 70. Il l'est désormais également pour la décennie 80. Hallucinant !

1985...ça, ce qui est sur, c 'est qu'il ne l'est pas...à la rue ! En pleine possession de ses moyens le garçon !

1989...quoi, une nouvelle MERVEILLE ?! Si, si, il y en a bien 2 pour la décennie 80. Deux joyaux à l'inspiration hallucinante et qui resteront comme des monuments musicaux de cette époque bénie

1989...un petit délire érotique pour finir la décennie en beauté, quoi de mieux ?

1989...son dernier hit notoire de la décennie. Quand on voit le nombre de hits qu'il aura produit depuis ses débuts, la liste est hallucinante. Surement l'un des plus beaux palmarès de toute la chanson française, toutes générations confondues ! Et c'est pas fini !!

1989...allez, encore un p'tit pour la route histoire de finir la décennie en beauté. Pas sur que la décennie suivante lui soit aussi favorable...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article