Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Spagna, née Ivana Spagna, est une auteure-compositrice-interprète italienne dont la carrière musicale démarre dès l’âge de 15 ans lorsqu’elle se fait remarquer par un producteur lors d’un concours de chant.

Son premier titre sort en 1971 et c’est une reprise de « Mamy Blue » de Nicoletta. Titre qui ne connaitra qu’un succès d’estime.

Cette célébrité trop soudaine effraye la chanteuse qui décide de ne pas donner suite à une carrière solo. Ce qui ne l’empêche pas de créer quelque temps plus tard le groupe « Opera Madre » avec son frère. Le groupe tournera quelques années dans les discothèques et bals italiens.

En 1982, la vague italo-disco commence à envahir l’Europe et Spagna, cette fois-ci prête et rodée, décide de prendre le train en marche.

Tout va subitement changer pour elle en 1983 lorsqu’elle décide de collaborer à l’écriture du titre « Take me to the top » de Betty Miranda. Titre qui va faire un malheur. Sa notoriété explose.

Elle en profite donc pour sortir un single « I don’t believe » en 1983 sous le pseudo de « Carol Kane ». Le succès ne sera que très modeste.

Elle récidive peu de temps après et devient cette fois-ci « Mirage » pour le single « Woman ». Pas plus de réussite.

C’est en 1984, sous le pseudo d’ « Yvonne Kay » qu’elle atteint enfin la consécration avec 2 titres, « Rise up » et « I’ve got the music in », qui font un malheur en Italie.

Succès confirmé avec le duo « Fun Fun » où elle chante en compagnie d’autres partenaires féminines et qui va accoucher de 2 titres phares à savoir « Color my love » et « Happy station ».

Arrive la fin de l’épopée benie de l’Italo-disco, nous sommes en 1986. Spagna décide enfin de se lancer sous son vrai nom et sort le single « Easy lady ». C’est un échec.

Mais la chanson passe la frontière et fait un malheur en France. Puis en Allemagne et enfin en Angleterre…pour finir par son parcours incroyable en Australie. Il s’en vendra plus de 2 000 000 d’exemplaires !

Dans la foulée de ce succès colossal sort en 1987 l’album « Dedicated to the moon ». Le premier extrait est le single « Call me ». Et de nouveau, c’est un énorme succès planétaire.

D’autres single phares vont suivre, à savoir « Dance dance dance », « Dedicated to the moon » et « Sarah ».

En 1988 sort le deuxième album « You are my energy » au son plus orienté pop-rock.

Deux singles phare en sont extraits à savoir « Every girl and boy » et « I wanna be your wife ». Encore des succès.

Il faut attendre 3 ans et l’année 1991 pour voir sortir le troisième album “No way out”. Spagna a changé de look, est partie s’installer aux Etats-Unis.

Malgré tous ces changements, la mayonnaise ne prend pas. L’album est un échec sauf en Italie. Et ce malgré la présence de l’excellent titre « Love at first sight ».

En 1992 sort l’album « Matter of time » très orienté Dance. Le single « I always dream about you » connait un certain succès mais limité à quelques pays d’Europe.

La notoriété de la chanteuse s’effrite inexorablement. Ce sera le début de la fin de la carrière internationale de la chanteuse.

Son succès ne se limitera plus qu’à l’Italie dans les 10 ans qui vont suivre…

Spagna restera comme l’une des personnalités les plus marquantes de la décennie 80, tant par son look que par son talent, qu’il soit de chanteuse ou de compositrice.

Une référence en la matière !

Discographie (entre autres...) :

• Mamy blue 1971

• Ari ari 1972

• Easy lady 1986

• Dance dance dance 1987

• Call me 1987

• Dedicated to the moon 1987

• Sarah 1987

• Every girl and boy 1988

• I wanna be your wife 1988

• This generation 1989

• Only words 1991

• Love at first sight 1991

• No way out 1992

• I always dream about you 1993

• Why me 1993

• Il cherchio della vita 1994

• Gente come noi 1995

• Come il cielo 1995

• E io penso a te 1996

• Ci saro 1996

• Indivisibili 1997

• E che mai sara 1998

• Il bello della vita 1998

• So volare 1998

Cherche partenaire désespérément !

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1971...les débuts surréalistes. On est très très loin de celle qui chantera Easy Lady 15 ans plus tard. Mais il faut bien un début à tout comme on dit !

1972...et que dire de ce titre là. La jeune Ivana se cherche et il est littéralement impossible d'imaginer une seule seconde ce qui va se passer près de 15 ans plus tard...

1986...14 ans vont séparer ce titre du titre précédent. La chanteuse qui revient en cette année 1986 n'a strictement plus rien à voir avec ce qu'elle était 14 ans plus tôt, tant physiquement que côté style. Une métamorphose incroyable qui va lui permettre de signer l'un des plus gros hits Dance de cette décennie 80 si ce n'est de cette fin de XXième siècle. Avec à la clé une notoriété qui explose littéralement à l'international. MA-GIS-TRAL !

1987...une suite dans la même veine. Avant l'arrivée d'un nouvel titre oufissime. Maintenant que la dynamique du succès est en place, elle ne compte pas s'arrêter en si bon chemin !

1987...et le voilà, le nouveau joyau ! Un deuxième ENORMISSIME hit planétaire qui voit une Spagna au summum de ses possibilités et devenir, purement et simplement, l'un des plus gros phénomènes du moment !

1987...elle excelle dans la Dance, son domaine de prédilection. Mais elle est loin d'être ridicule dans le domaine Intimiste, surtout lorsque on voit la qualité de ce titre. Une polyvalence qu'on ne retrouve que chez les plus Grandes !

1987...une ENORME année 1987 avec pléthore de titres et surtout de la qualité à tous les étages. La chanteuse réussit tout avec une facilité évidente et se positionne incontestablement comme l'une des valeurs sures du moment

1988...l'usine à tubes marche désormais à plein régime et rien ni personne ne peut l'arrêter. Elle ne laisse que des miettes à la concurrence qui se demande bien combien de temps cela va encore durer...

1988...les années passent sans que la qualité mélodique n'en pâtisse d'un Iota. Déjà 3 ans au top et ça semble bien parti pour durer encore quelques années. C'est ce qu'on appelle le talent, tout simplement !

1989...et un p'tit hit de plus au compteur. On aurait pu penser que Spagna passerait telle une étoile filante... Que néni, elle dure, elle dure !

1991...fini la Dance, place à la douceur. Elle sait faire aussi, et le résultat est loin d'être ridicule une nouvelle fois. Le passage à la décennie 90 se fait tout en douceur et en finesse. Transition idéale !

1991...retour à la Dance pure et dure. Même si elle ne trust plus les premières places des Charts depuis quelques temps, ce qu'elle continue à proposer tient largement la route. Et c'est ça l'essentiel !

1992...nouveau quart d'heure douceur. Une seconde partie de carrière plus apaisée... Et pourquoi pas surtout quand on voit de quoi elle est encore capable !

1993...et non, la revoilà en mode survoltée. Elle revient systématiquement à ses fondamentaux et qui lui en voudrait. On ne la refera pas, c'est clair !

1993...en mode Euro Dance. Un passage obligé compte tenu de l'époque. Et ma foi, elle n'est pas ridicule. Une nouvelle fois, elle sait parfaitement s'adapter aux nouvelles tendances. La Classe, tout simplement !

1994...quand Ivana fait dans la BO de film. Qui aurait pu imaginer qu'après une carrière pareille, exclusivement orientée Dance, elle serait capable de nous reprendre ici le titre phare du Roi Lion en version italienne. Pas grand monde, c'est certain...

1995...la MERVEILLE ! Surement son titre Intimiste le plus inspiré et le plus abouti. Entre la Spagna des années 80, féline et débridée et la Spagna des années 90, nettement plus racée et posée, rarement une artiste s'est métamorphosée à ce point...

1995...retour en mode Dance mais sur un mode tranquille, fluide et limpide. Une année 1995 particulièrement inspirée qui la voit briller de mille feux. Le retour en langue italienne n'a rien enlevé à son talent, c'est clair !

1996...une nouvelle preuve de son énorme talent pour les morceaux dits 'A émotions'. Une décennie 90 placée décidément sous le registre de la douceur et de la tendresse. On prend, on prend !

1996...on continue dans le même registre. Il y a vraiment deux époques concernant Spagna, les années 80 Ultra Dance. Et les années 90 nettement plus paisibles et nettement plus orientées Intimiste. Une carrière complète comme on dit !

1997...rien d'extraordinaire pour une fois mais de la qualité, comme toujours. Et c'est déjà pas mal. Elle ne peut pas être tout le temps au top !

1998...allez, un p'tit dernier pour la route, du moins pour la décennie 90. De grande qualité comme toujours. La qualité, maître mot de la carrière de cette artiste ô combien talentueuse !

1998...ah, mais il en reste encore. Il aurait été dommage d'occulter ce titre qui tient ma foi fort bien la route. Sa deuxième partie de carrière n'aura pas pu égaler la première mais s'en rapproche de peu, c'est clair !

1998...décidément, il en reste plein dans les coins. Une GROSSE année 1998 qui la voit sortir titre de gros calibre sur titre de gros calibre. Et ce n'est pas fini, car elle reviendra la décennie suivante...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article