Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Françoise Hardy est une auteure compositrice interprète qui pensait, lorsqu’elle était jeune, qu’elle finirait au couvent !

Mais la découverte du Rock’n’roll à la radio et la guitare qu’elle reçoit en récompense de son bac en 1961 vont tout changer.

Elle s’inscrit au Petit Conservatoire de Mireille où elle va y passer deux années. Cours qui vont lui permettre de passer dans l’émission télévisée « En attendant leur carrosse » en février 1962 où elle s’y fait remarquer.

Son premier 45 tours « Oh oh chéri » sort la même année et cartonne auprès des jeunes.

Mais tout va soudainement s’accélérer le soir du 28 Octobre 1962 alors que les téléspectateurs attendent les résultats du référendum sur l’élection du Président de la République.

Dans l’un des intermèdes musicaux, elle y apparait et y chante « Tous les garçons et les filles ». Le succès est phénoménal ! 500 000 exemplaires seront vendus en 2 mois.

Portée par la vague « Yéyé », elle impressionne également par son talent indéniable d’écriture et de composition. Paris Match la consacre même nouvelle idole de la chanson. Et son succès dépasse les frontières.

Les succès vont alors s’enchainer, « Le temps de l’amour », « Le premier bonheur du jour », « Mon amie la rose »… Les tournées également.

Puis en 1967, c’est la rencontre avec Jacques Dutronc qui va de nouveau bouleverser son destin.

Elle décide consacrer plus de temps à sa vie privée et délaisse les tournées.

En 1969, un certain Serge Gainsbourg lui compose « Comment te dire adieu ? ».

C’est un énorme succès ce qui redonne un coup de fouet à sa carrière en perte de vitesse.

Mais la chanteuse est fatiguée de cette vie qui lui échappe et elle décide de s’orienter de façon progressive vers des domaines très personnels comme l’Astrologie et la Psychologie.

S’écoulent quatre années durant lesquelles elle continue en parallèle à enregistrer des chansons qui ne remportent pas le même succès que les précédentes.

Arrive l’année 1973 et la rencontre avec un certain…Michel Berger. Rencontre qui va accoucher de l’album « Message personnel » qui va lui permettre de renouer avec le succès.

Les années d’après vont être de nouveau plutôt orientées vers l’Astrologie et ce n’est qu’en 1978 qu’elle revient avec le titre « J’écoute de la musique saoule » qui soudainement va attirer vers elle un nouveau public, à savoir les jeunes.

De nouveaux trois ans passent et elle revient en 1981 avec le single « Tamalou » qui confirme que la chanteuse a su parfaitement négocier le virage des années 80 et surtout s’adapter aux nouvelles sonorités.

Suivront « Tirez pas sur l’ambulance » en 1982, « Moi vouloir toi » en 1984 » et « V.I.P. » en 1986 qui connaitront un succès certain.

Tout en écrivant pour les autres, notamment pour Diane Tell, Julien Clerc….

C’est en 1988 qu’elle décide de tirer sa révérence par rapport au monde de la musique avec l’album « Décalages » dont sera extrait notamment le sublimissime « Partir quand même ».

Les années qui suivent seront essentiellement consacrées à l’Astrologie.

Elle sortira un dernier album « Le danger » en 1996 qui malgré des critiques positives ne connaîtra qu’un succès d’estime.

Marquant la fin définitive de l’aventure musicale. Françoise Hardy est une des très rares chanteuses françaises qui aura sû parfaitement négocier la transition des années 60 vers les années 70 et des années 70 vers les années 80.

Talentueuse, inspirée, originale, décalée, elle laissera dans l’histoire musicale française une empreinte toute particulière qui n’est pas prête de s’effacer.

Discographie (entre autres...) :

• Oh oh chéri 1962

• Tous les garçons et les filles 1962

• C'est à l'amour auquel je pense 1962

• Ton meilleur ami 1962

• Comme tant d'autres 1963

• L'amour s'en va 1963

• Qui aime t'il vraiment 1963

• Le sais-tu ? 1963

• Le premier bonheur du jour 1963

• On dit de lui 1963

• Catch a falling star 1964

• Pourtant tu m'aimes 1964

• Mon amie la rose 1964

• Son amour s'est endormi 1965

• Le temps des souvenirs 1965

• L'amitié 1965

• La maison où j'ai grandi 1966

• Voilà 1966

• Des ronds dans l'eau 1967

• Comment te dire adieu 1968

• Etonnez moi, Benoit 1968

• Avec des si 1968

• L'anamour 1968

• Des bottes rouges de Russie 1969

• Les doigts dans la porte 1969

• Soleil 1970

• Point 1970

• Message personnel 1973

• Que vas-tu faire 1975

• Femme parmi les femmes 1976

• Flashbacks 1977

• J’écoute de la musique saoule 1978

• Tamalou 1980

• Sentimentale 1981

• Tirez pas sur l’ambulance 1982

• Moi vouloir toi 1983

• VIP 1986

• Jamais synchrones 1986

• Partir quand même 1988

• Laisse moi rever 1988

• La sieste 1989

• En résumé...en conclusion 1989

• Je ne suis la pour personne 1989

• Je suis de trop ici 1991

• Revenge of the flowers 1994

• Un peu d'eau 1996

• Le large 2018

Very Important Personne...

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1962...à l'origine de la genèse du commencement d'une carrière incroyablement incroyable. Les premiers pas d'une petite jeunette dont personne n'imagine le destin oufissime à venir...

1962...1,79 m.....18 ans.... la France est sous le choc. Ou plutôt le charme ! Le début d'une carrière qui va se révéler extraordinairement exceptionnelle !

1962...une année qui va se révéler vraiment exceptionnelle pour elle avec pas moins de 3 hits de très gros calibre. On ne peut rêver meilleur démarrage...

1962...un titre au son si typique de ces années là. Un monument du genre...

1963...à peine âgée de 19 ans et déjà au top ! On pourrait se dire que la jolie Françoise va passer telle une étoile filante et disparaître aussi vite qu'elle est arrivée. C'est sans compter sur son talent immense...

1963...aussi incroyable que cela puisse paraître, elle concoure à l'Eurovision sous les couleurs de Monaco. Choix étonnant qui la verra finir à la 5ème place...à égalité avec un certain...Alain Barrière !

1963...on peine à la reconnaître tant la voix est incroyablement grave... Est-ce donc la même Françoise que sur le titre précédent...

1963...ah, là par contre, c'est sur, c'est bien la même Françoise que sur 'Tous les garçons et les filles de mon âge". Ouf, on a eu peur...

1963...62 fut une grande année pour elle. 63 s'en rapproche à peu de chose près. Surtout avec des titres de ce calibre !

1963...après un Ultimate Slow de toute beauté, retour à la sonorité typiquement Yé-Yé. So 60's !

1964...un titre totalement surréaliste en cette nouvelle année avec une Francoise qui, chose rarissime, chante en anglais. Bon, côté accent, Françoise, va falloir prendre quelques cours...

1964...les années se suivent et se rassemblement... Une suite ininterrompue de hits qui confirment, année après année, tout le talent de la jolie Françoise...

1964...mais c'est CE titre qui va donner un nouveau gros coup d'accélérateur à sa carrière. La France ne voit plus désormais que par elle

1965...à chaque année son lot de hits. Pour l'année 65, on commence par celui-ci, sur fond de ballade Country. Étonnant...

1965...le temps de la montée en puissance. Les choses se structurent, la sonorité tout comme le style. Plutôt de bon augure pour la suite des événements...

1965...elle signe ici l'une de ses plus belles ballades. Un titre au lyrisme fou et qui flotte littéralement dans l'air

1966...un nouveau titre sur fond de rythmique folko-country. Une jolie chanson toute simple qui ne demande qu'à être écoutée...

1966...nouvel Ultimate Slow de toute beauté. Avec une Françoise au top de sa beauté. Que demander de plus !

1967...et que dire de celui-là ! Surement l'un de ses titres les plus inspirés et les plus emblématiques. MA-GNI-FI-QUE !

1968...la chanson qui la hisse définitivement au rang de star incontestable et incontestée. Gainsbourg vient tout simplement d'écrire l'une des plus belles pages de la chanson française. Merci Serge !

1968...une suite totalement délire sur fond de musique cabaret. Le grand, voire le très grand écart avec le titre précédent

1968...encore un magnifique titre sublimé par une Françoise au meilleur de sa forme, au sens propre comme au sens figuré

1968...encore un joyau façonné par le Maître Gainsbourg. Hautement inspiré, le titre fonctionne à merveille et permet à Françoise de briller de mille feux

1969...un titre sans prétention, léger et aérien à souhaits. Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple...

1969...Françoise nous sort de temps en temps des titres kitsch à souhaits et qui frôlent la caricature... On l'aime aussi pour ça !

1970...fini de rigoler, changement de décennie en vue... Et quoi de mieux pour la démarrer qu'une ballade somptueuse pour se mettre en condition...

1970...une décennie 70 qui part sur les chapeaux de roue... Et qui va pourtant s'avérer beaucoup plus difficile à négocier que prévue...

1973...les hommes lui portent chance, indéniablement. Elle a un talent de composition fou. Mais elle aime également laisser faire les autres et ne s'entoure que des plus brillants compositeurs de cette fin de XXième siècle. Le résultat est donc oufissime à chaque fois. Cette fois-ci, merci Michel....Berger

1975...une nouvelle phase de mutation s'opère en Françoise, tout en douceur. La preuve avec ce titre. Magnifique !

1976...elle signe ici l'un des titres de la BO du film de Lelouch 'Si c'était à refaire'. Une nouvelle MERVEILLE de légèreté et de finesse. Une de plus !

1977...une Françoise toujours aussi efficace, une Françoise toujours aussi inspirée. Les années passent et la magie opère toujours autant...

1978...nouvelle phase de mutation avec un style et une sonorité à cheval sur 2 époques. La Françoise des années 80 est en gestation...

1980...la période des gros tubes versions années 80 débute. Après une décennie 60 exceptionnelle, une décennie 70 un peu plus compliquée, Françoise s'apprête à renaître...

1981...un début de décennie à pas feutrés histoire de se mettre tranquillement en condition... Et pourquoi pas ?

1982...changement de millésime et retour en force avec cet ENORMISSIME hit qui lui permet de rivaliser sans aucun complexe avec des "jeunots" de 20 ans de moins qu'elle. Pas beau ça !

1983...on la retrouve un an plus tard avec une nouvelle magnifique ballade hors du temps dont elle seule a le secret. La Classe, la vraie !

1986...son meilleur titre de la décennie. Totalement inspiré, totalement Dance, totalement années 80 ! Totalement Françoise !

1986...un titre à la qualité plus que certaine et passé pourtant quelque peu inaperçu... Quel dommage !

1988...sa nouvelle MERVEILLE. Le temps s'arrête littéralement le temps de cette ôde sublime. Un titre qui restera incontestablement comme l'un des plus beaux de la décennie. MA-GI-QUE !

1988...plus de 25 ans après ses débuts, toujours là, pas démodée d'un pouce. Le talent, le vrai !

1989...on s'approche doucement mais surement de la fin de la décennie et ma foi, ça s'est plutôt bien passé, voire très bien !

1989...un titre à la base écrit pour Jean-Pierre Mader. Qui permettra d'ailleurs à ce dernier de renouer avec le succès. Merci qui, merci Françoise !

1989...un titre qui file à 200 km/h. Étonnant, pas vraiment son style de prédilection. Mais bon, pourquoi pas après tout...

1991...on arrive presque aux 30 ans de carrière. Qui peut dire mieux ? Pas grand monde, c'est clair...

1994...un nouveau titre en anglais... Un choix très étonnant mais le résultat est à la hauteur. Une nouvelle fois !

1996...une décennie 90 restée quasiment dans le domaine du confidentiel malgré de nombreux titres à la qualité plus que certaine. Peu importe, la carrière, elle, fut tellement belle. La carrière d'une Grande dame !

2018...avec elle, rien n'est jamais fini ! Plus de 50 ans après ses débuts, elle continue à nous émerveiller. Un modèle vraiment unique en son genre !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article