Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Forum Spécial 80 & 90

Publié par Nostradam

Steve Allen est un chanteur anglais dont la particularité est de s’être illustré, dans sa deuxième partie de carrière, dans la filière si prolifique dite de l’« Italo Disco ».

Sa carrière musicale démarre en 1978 quand il devient le leader et chanteur du groupe « Deaf School » sous le pseudo d’Enrico Caddillac. Aventure qui durera deux ans.

De 1980 à 1981, il deviendra le chanteur de l’excellent groupe « Original Mirrors », groupe peu connu et éphémère qui aura pourtant produit 2 albums de grande qualité.

Et c’est à partir de 1984 que les choses vont subitement s’accélérer lorsque va sortir le single « Letter form my heart », single qui va devenir très rapidement un hit interplanétaire. Et faire passer Allen du rang de quasi inconnu au rang de star mondiale.

Sortiront par la suite d’autres single de bonne facture mais qui malheureusement n’atteindront jamais le niveau du précédent tant la barre était haute.

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

• Letter from my heart 1984

• Message of love 1986

• Love is in the air 1987

• The look of love 1988

• Lagoon girl 1989

Spécialisé en courrier du coeur...

1984...un premier titre en solo qui va devenir l'un des plus gros tubes Dance de cette année-là, si ce n'est de la décennie. On ne peut rêver meilleur démarrage !

1986...une suite qui passe un peu plus inaperçue mais à la qualité plus que certaine. Quasiment impossible de rivaliser avec le rouleau compresseur précédent...

1987...une reprise étonnante et sympathique d'un des Standards du Maître Tom Jones. La copie n'égalera pas l'original mais tient la route quand même

1988...rien d'exceptionnel mais un titre qui tient la route une nouvelle fois. C'est déjà mieux que rien !

1989...cette fois-ci, c'est bel et bien la fin de l'aventure. Une carrière courte mais qui aura laissé un morceau d'anthologie. Lequel aura suffit à faire rentrer le chanteur au Panthéon musical des années 80

Commenter cet article