Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Black Box est un groupe italien formé à la fin des années 80 par Daniele Davoli, Valerio Semplici et Mirko Limoni. Lesquels vont recruter un mannequin du nom de Katrin Quinol qu’ils font venir uniquement pour sa plastique. Elle servira donc essentiellement pour les photos et couvertures et accessoirement faire la vrai-fausse chanteuse dans les clips. La véritable chanteuse de la plupart des titres s’appelle en vérité Martha Wash.

Le trio italien avaient déjà enregistré quelques succès sous d’autres noms de groupe comme Starlight et autre Wood Allen.

Leur premier single « Ride on time » sort en 1989 et pour un premier essai, c’est un véritable coup de maître. Le titre va faire un véritable carton planétaire. Il sera même la plus grosse vente de l’année Outre-Manche. Et incontestablement l’un des plus gros hits de la décennie 80.

Mais l’importance de ce titre va bien au-delà de l’aspect commercial car comme « Video killed the radio star » et « Funky town », 2 titres majeurs qui avaient permis la transition des années 70 vers les années 80, « Ride on time » (auquel on rajoutera éventuellement Rock Da House de Beatmasters, Theme for S’Express de S’Express, Jack to the sound of the underground de Hithouse et Can you party ? de Royal House) est le chaînon manquant entre les années 80 et les années 90. Il est le socle du courant House qui va déferler par la suite et régner sans partage pendant la décennie 90.

Le titre en vérité s’inspire fortement d’un autre titre des années 80, un certain « Love sensation » interprété par Loleatta Holloway. Face au succès colossal de Ride on time, Dan Hartman, le producteur de « Love sensation », va faire valoir à juste titre ses droits d’auteurs et empochera au final une large partie des royalties.

Le premier album du groupe « Dreamland » sort en 1990 et va produire trois nouveaux mégas hits que sont « Everybody everybody », « I don’t know anybody else » et « Strike it up ». L’album lui-même enregistre des scores de ventes impressionnants et ce aux quatre coins du monde. Au final, il produira pas moins de six hits de grande ou moyenne envergure.

Album qui restera au final comme la consécration suprême du groupe car ce dernier ne retrouvera plus la même dynamique par la suite. Et ce malgré la sortie d’un nouveau single « Rockin’ to the music » en 1993, ainsi qu’un deuxième album « Positive vibration » quelque temps plus tard.

A découvrir ou redécouvrir. INCONTOURNABLE !

Discographie (entre autres...) :

  • Ride on time 1989
  • I don’t know anybody else 1990
  • Everybody everybody 1990
  • Fantasy 1990
  • Get down 1990
  • Strike it up 1991
  • Open your eyes 1991
  • Rockin’ to the music 1993
  • Not anyone 1995
  • I got the vibration 1996
  • Native New-Yorker 1997
  • Fall into my love 1997
Une Boite Noire aux multiples secrets...

__________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1989...surement l'un des plus gros hits Dance de la décennie, voire de cette fin de XXième tout court. Un morceau d'anthologie qui préfigure la vague House qui va déferler quelques années plus tard. U-NI-QUE !

1990...l'année 1989 a révélé le groupe. L'année 1990 va le voir littéralement exploser. Une année exceptionnelle durant laquelle le groupe va produire pas moins de 3 mégas hits planétaires, rien que ça !

1990...même si le tempo ralentit, cela n'empêche en rien ce titre de mettre le feu à tous les Dancefloor de la planète. ENORMISSIME !

1990...la passe de 3 ! 3 hits incroyables la même année en finissant par une superbe reprise des Earth Wind & Fire sur l'un de leurs titres parmi les plus connus

1990...un titre complètement à part et sorti exclusivement pour la France. Et ma foi, ça fonctionne fort bien une nouvelle fois !

1991...les affaires reprennent en ce début d'année. La belle Katrin est dans une forme olympique...la doublure joue son rôle à la perfection. Résultat des courses : nouveau méga hit planétaire !

1991...fini la House, on repart sur du tempo Dance classique. Sur une base funk de surcroît comme si l'on revenait 10 ans en arrière. En tout cas, ça marche !

1993...changement de casting et retour en mode House. Même si la qualité est toujours de mise, l'effet nouveauté ne joue plus, le groupe se banalise...

1995...le dernier hit notoire. Ma foi, 6 années au top, c'est déjà une belle prouesse car la concurrence sur ce même type de créneau musical est redoutable !

1996...cette fois-ci, c'est bel et bien la fin. La fin d'une des aventures Dance parmi les plus extraordinaires de cette fin de XXième siècle !

1997...allez, ce n'est pas tout à fait fini, il leur en reste encore un tout petit peu sous la pédale. Certes, ce titre là ne restera pas comme leur meilleur mais il tient la route, c'est clair !

1997...celui-ci passera totalement sous les radars, normal il ne sortira qu'en Italie. Une stratégie commerciale pour le moins étonnante et surtout totalement stérile...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article