Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

George Duke est un compositeur interprète américain qui aura travaillé autant pour lui que pour de nombreux artistes en vogue.

L’on sait peu de choses sur lui si ce n’est qu’il fut un compositeur prolifique, sa discographie étant particulièrement fournie.

On retiendra surtout les énormes hits que sont « Reach for it » sorti en 1977, « Shine on » en 1982 et « Reach out » en 1983.

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie( entre autres...) :

  • You and me 1977
  • Reach for it 1977
  • Come on and boogie 1978
  • I am for real 1978
  • Party down 1979
  • I want you for myself 1980
  • Sweet baby 1981
  • Shine on 1982
  • Ride on love 1982
  • Reach out 1983
  • Born to love you 1983
  • Heroes 1983
  • Secret rendez vous 1984
  • Thief in the night 1985
  • I surrender 1985
  • Broken glass 1986
  • Good friend 1986
  • Guilty 1989
  • Lady 1990
  • Fame 1992
  • Love can be so cold 1995
Monsieur le Duc...

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1977...les débuts très années 70. Un soupçon Disco, un soupçon Funk. Les choses se mettent en place doucement mais surement...

1977...des efforts qui paient en tout cas car l'artiste obtient son 1er titre classé. Une montée en puissance inexorable et qui va produire, la décennie suivante, des titres de très gros calibre

1978...funk, funk, funk avant l'heure. Malheureusement, une avance sur son temps qui ne lui permet pas pour l'instant de décoller plus que ça. Soyons patient...

1979...cette fois, c'est Disco folie. Une alternance de style ma foi fort sympathique mais qui ne produit toujours pas de hit d'envergure. Il va falloir encore travailler...

1980...un passage à la décennie suivante qui voit le son, tout comme le style, s'affiner. La musique, c'est comme le vin, il faut laisser le temps au temps...

1981...on quitte les Dancefloor pour une magnifique incursion dans le domaine Intimiste. Un titre somptueux qui se conjugue à 2 et qui montre la grande polyvalence de l'artiste. MA-GI-QUE !

1982...puis arrive CE titre, l'artiste signe tout simplement l'un des plus gros tubes Funk des années 80. Une dynamique du succès désormais bien en place et qui n'est pas prête de faiblir. MA-GIS-TRAL !

1982...une sonorité Funk parmi les meilleures du moment, le style Duke est désormais parfaitement opérationnel et ne demande plus qu'à dérouler. Et pour dérouler, ça va dérouler !

1983...mais c'est sans compter sur ce titre, un titre Dance oufissime et qui restera incontestablement comme l'un des plus emblématiques de la décennie. L'artiste obtient une reconnaissance planétaire largement méritée qui le consacre définitivement comme l'un des meilleurs artistes du moment. E-NOR-MISSI-ME !

1983...l'Ultimate Slow, titre indispensable à toute bonne discographie. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que celui-ci est particulièrement abouti. MA-GNI-FI-QUE !

1983...nouvelle aventure avec le pote Stanley Clarke, une association qui fonctionne parfaitement et qui produit un nouveau titre à la qualité plus que certaine !

1984...retour à la Dance. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que c'est toujours aussi efficace ! L'artiste maîtrise désormais parfaitement son sujet et on voit le résultat !

1985...on sent l'évolution sonore typique du milieu des années 80. Une adaptation nécessaire pour rester dans la course. Et ça paie !

1985...l'artiste est désormais dans une dynamique Dance de tout premier choix et chaque titre sorti fonctionne immédiatement. Et peu importe que les titres ne soient même pas classés, comme celui-ci...

1986...gros délire version Daft Punk Vs Art of Noise. Un exercice de style totalement délirant et franchement...déconcertant !

1986...ce qui ne l'empêche de signer du titre Intimiste de toute beauté. Une polyvalence extrêmement efficace et parmi les meilleures du moment. MA-GI-QUE !

1989...c'est funky, c'est groovy mais il est clair que la fin de décennie ne rime pas forcément avec grande inspiration. Peut mieux faire !

1990...il entame la nouvelle décennie tout en douceur et en finesse. Là où la concurrence marche sur des tempos complètement débridés, lui choisit le parti du doucement mais surement. Et pourquoi pas...

1992...en mode délire collectif. Certes, il y a du beau monde mais ça ne suffit pas malheureusement à produire un titre d'exception. Quantité ne rime pas forcément avec qualité...

1995...le dernier hit. Près de 20 ans après ses débuts, il signe ici un dernier titre Intimiste de grande qualité. Un de plus !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article