Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Les Inconnus est un quintette formé en 1984 par Didier Bourdon, Bernard Campan, Pascal Légitimus, Smain et Seymour Brussel. Quintette qui redeviendra très rapidement un trio où ne resteront que Bourdon, Campan et Légitimus.

D’abord baptisés « Les Cinq », ils se rebaptiseront « Les Cat Car and co » après le départ de Smain en 1985, puis enfin « Les Inconnus » en 1986.

C’est leur rencontre avec le producteur Paul Lederman qui va tout changer. A partir de 1987, ils vont multiplier les spectacles dans de petites salles, puis animer une émission de radio sur Europe 1, « Les Inconnus de l’après-midi » jusqu’en 1988. Date à laquelle Seymour Brussel les quitte.

Mais c’est à partir de 1989 que tout s’accélère lorsque sort leur spectacle « Au secours tout va mieux », spectacle qui va devenir le phénomène de l’année et faire salle comble tous les soirs. Leur notoriété explose littéralement.

Et l’année 1990 va encore accroître leur popularité avec le lancement de « La télé des inconnus » sur Antenne 2, émission proposant des sketchs parodiques d’émissions de télé et qui va très rapidement devenir culte.

Toujours dans la même émission, leur créativité n’ayant pas de limites, ils en profitent également pour parodier des chansons dont certaines vont devenir de véritables phénomènes de société telles « Isabelle à les yeux bleus », « Auteuil Neuilly Passy » et autres « C ’est ton destin ».

Les récompenses pleuvent.

Touches à tout, ils se lancent même dans le cinéma en 1995 en réalisant « Les 3 frères ». Premier coup d’essai et coup de maître car le film devient un énorme succès avec pas moins de 7 millions d’entrées.

Malheureusement, leur ascension vertigineuse va être stoppé nette par le conflit qui va les opposer à leur ex-manager Paul Lederman et qui leur interdit d’utiliser le nom « Les Inconnus ». Le trio ne se’en remettra pas et éclate dans la foulée.

Mais l’aventure pour les trois compères est loin d’être finie, allez savoir ce qu’ils nous réservent pour les années à venir…

Discographie (entre autres...) :

  • Isabelle (A les yeux bleus) 1991
  • Rap tout 1991 
  • Auteuil Neuilly Passy 1991
  • C’est ton destin 1991
  • C’est toi que je t’aime 1991
  • Un chagrin d’amour 1991
  • La chanson de biouman 1991
  • Les insectes sont nos amis 1991
  • Y’en a marre du rap 1992
  • Chanson hard rock 1992
  • Vice et versa 1992
Qui ne connaît pas ces parfaits Inconnus...

1991...leur première parodie. Une énorme parodie qui se moque sans complexe de groupes alors cultes comme Indochine ou Partenaire Particulier. Ces Inconnus ont vraiment un talent incroyable !

1991...des parodies qui vont devenir de véritables phénomènes de société ! En commençant par celle-ci...

1991...surement la plus célèbre. Un délire total particulièrement abouti et qui se moque allègrement des clichés de l'époque

1991...la même à l'envers. Après les beaux quartiers, c'est la banlieue qui prend cher

1991...cette fois c'est de la parodie punko-guinguette. Y'en aura pour tout le monde !

1991...cette fois-ci, ce sont les pauvres Barbelivien et Gray qui sont rhabillés pour l'hiver. Une parodie culte de plus !

1991...allez, un taillage de costume en règle pour les Musclés. A chaque fois, c'est drôle et jamais méchant, ce qui fait la force de ces parodies

1991...pauvre Chantal Goya, elle pensait passer à travers. Perdu...

1992...ça c'est clair qu'ils en ont marre du Rap !

1992...y'avait que les hardeux côté musique qui n'avait pas morflé. Ca ne pouvait pas durer...

1992...le meilleur pour la fin. Surement la plus aboutie côté mélodie. Une parodie visant particulièrement les groupes dits Romantiques tels que les Charts et donc d'un certain Calogero alors chanteur du groupe...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Perkins 14/01/2019 22:27

Toute ma jeunesse !

Nostradam 15/01/2019 06:41

Comme vous dites Perkins, toute notre jeunesse ! Mais également toute une époque ! Un trio de surdoués qui représente à lui seul toute l'insouciance et la joie de vivre de cette époque bénie. Mais ça, c'était avant...