Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Forum Spécial 80 & 90

Publié par Nostradam

Jermaine Stewart est un chanteur américain qui démarre sa carrière artistique dans un premier temps comme danseur. Ce qui ne l’empêche pas pour autant de passer des auditions comme chanteur.

Après avoir été recalé pour intégrer le groupe Shalamar, c’est grâce au titre « Miss me blind » de Culture Club sur lequel il joue les choristes que le label Arista Records va le remarquer.

Ses efforts sont enfin récompensés en 1983 lorsque sort son premier single « The world is out ». Lequel connaît un joli succès d’estime. Comme l’album du même nom qui sort un an plus tard en 1984.

C’est en 1986 que le chanteur va atteindre les sommets grâce à l’album « Frantic romantic », lequel réussi une jolie percée des 2 côtés de l’Atlantique. Notamment grâce au single phare “We don’t have to take our clothes off” qui va cartonner dans bon nombre de pays Anglo-Saxons. Suivi de peu d’un autre single de classe mondiale qu’est « Jody ».

Deux ans plus tard en 1988 sort l’album « Say it again ». Succès mitigé côté Etats-Unis mais en hausse continue côté Angleterre. Le single du même nom fait un véritable tabac, notamment en Allemagne. Ainsi que « Get lucky » et « Don’t talk dirty to me ».

L’année 1989 voit la sortie de l’album « Waht becomes a legend most ». Album qui ne connaîtra pas le même engouement de la part du public que pour les précédents.

Il connaîtra deux derniers succès d’envergure côté single avec « Tren de amor » également en 1989 et « Every woman want to » en 1990. L’aventure s’arretera malheureusement définitivement en 1997 lorsqu’il décède des suites du SIDA.

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • The world is out 1984
  • I like it 1985
  • We don’t have to take our clothes of 1985
  • Jody 1986
  • Don’t ever leave me 1987
  • Say it again 1987
  • Get lucky 1988
  • Don’t talk dirty to me 1988
  • Is it really love ? 1989
  • Tren de amor 1989
  • Every woman wants to 1990
  • Set me free 1992
Il ne supporte pas qu'on lui parle mal...

1984...un démarrage sur les chapeaux de roue avec un premier titre classé, déjà. Des débuts hyper prometteurs, c'est le moins qu'on puisse dire !

1985...une suite qu'on qualifiera de sympathique. Mais bien en deçà de ce que l'on pouvait attendre compte tenu de ce que l'on a entendu précédemment...

1985...puis arrive CE titre. Il confirme enfin tout le bien qu'on pouvait penser de lui en signant ici tout simplement le plus gros hit de sa carrière. E-NOR-MI-SSIME !

1986...encore du bon boulot même si ce titre ne peut rivaliser avec son prédecesseur. Le chanteur confirme année après année qu'il n'est pas là par hasard !

1987...la corde qui manquait à son arc : l'Ultimate-Slow. C'est désormais chose faite et le résultat est plutôt à la hauteur. Une discographie désormais complète...

1987...entre 2 eaux côté tempo pour son seul titre de l'année 87. Quoi qu'il en soit, un titre qui plait compte tenu du succès qu'il va rencontrer. Nouveau top hit planétaire !

1988...ce qui restera incontestablement comme l'un de ses meilleurs titres Dance si ce n'est le meilleur. Inspiré, rythmé, un titre qui le fait rentrer de façon définitive au Panthéon musical des années 80. MA-GIS-TRAL !

1988...une GROSSE année 88 avec un deuxième hit de gros calibre dans la foulée. Une dynamique du succès qui ne faiblit pas d'un Iota. espérons que ça dure...

1989...une fin de décennie placée une nouvelle fois sous le signe de la Dance. Un domaine dans lequel il;excelle, force est de constater même si le niveau de succès rencontré décroit d'année en année...

1989...même s'il arrive à maintenir la tête hors de l'eau, on constate quand même qu'il commence à faire pâle figure face à une concurrence qui a déjà anticipé le virage des années 90. Pas lui à première vue...

1990...il s'accroche, c'est clair et tente de s'adapter. Mais le retard pris est déjà trop important et la concurrence est déjà trois crans devant lui...

1992...un dernier titre pour finir l'aventure en beauté. Et une aventure qui se termine plutôt bien car il enregistre ici un dernier succès notoire. Comme quoi, rien n'est jamais fini...

Commenter cet article

Arthur Zelian 16/10/2015 15:02

Coucou. Encore un véritable artiste qui s’en est allé trop top. Il a une voix magnifique.

Nostradam 16/10/2015 21:08

Même moi, qui ait une culture musicale très poussée des années 80, ne connaissait pas Jermaine Stewart. Je l'ai découvert au travers de mes recherches d'artistes des années 80. Et franchement, pas mauvais le garçon !