Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Peter Tosh, de son vrai nom Winston McIntosh, est un compositeur interprète jamaïcain qui démarre sa carrière artistique en 1963 au sein de ce qui va devenir un groupe de légende à savoir The Wailers. En compagnie d’un certain Bob Marley…

Très actif au sein du groupe malgré l’omniprésence de Marley, Tosh sera l’auteur et l’interprète de bon nombres de morceaux. Que ce soit dans la période Ska (à partir de 1963), la période Rocksteady (à partir de 1966) ou la période reggae (à partir de 1968).

C’est à partir de 1976 qu’il décide de voler de ses propres ailes, ne supportant plus l’écrasante présence de Marley et son leadership sur les Wailers.

Il sort son premier album « Legalize it » en 1976. Suivi de « Equal rights » en 1977 et « Bush doctor » en 1978. Albums qui resteront dans l’histoire comme ses plus fameux.

Les autres albums qui sortiront ne trouveront pas le même écho malgré une qualité certaine.

Et l’aventure se terminera en drame le 11 Septembre 1987 lorsqu’il sera assassiné à son domicile sur fonds de règlement de compte. Règlement de compte en partie lié à la reprise d’une radio en Jamaïque.

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • I'am the toughest 1967
  • Legalize it 1976
  • Whatcha gonna do 1977
  • Pick myself up 1978
  • Don’t look back 1978
  • Jah seh no 1979
  • Buk-In-Hamm palace 1979
  • Mystic man 1979
  • Can’t blame the youth 1980
  • Nothing but love 1981
  • Rock with me 1982
  • Where you gonna run 1983
  • Mama Africa 1983
  • Bush doctor 1984
  • In my song 1987
Yeeeaaahhh Maaannnn II...

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1967...les tous premiers pas. Impossible d'imaginer à ce moment là ce qui attend ce jeune chanteur dans les années futures. Mais le potentiel est déjà là, c'est clair !

1976...le titre de l'émancipation qui lance véritablement la carrière solo. Un savoir faire évident mais qui manque encore un peu de relief...

1977...la montée en puissance...doucement mais surement. Laissons le temps au temps, c'est l'essence même du reggae...

1978...certes, ce chanteur n'atteindra jamais le niveau atteint par un certain Bob. Mais il n'aura pas à rougir de tout ce qu'il va produire par la suite, bien au contraire !

1978...le duo complètement improbable et qui restera pourtant comme une rencontre au sommet. Une rencontre détonante entre 2 univers musicaux totalement opposés. Et pourquoi pas !

1979...100 % Rasta attitude. Il y a du talent chez ce Peter Tosh, c'est indéniable. Mais l'élève a vraiment du mal à égaler le maître pour l'instant...

1979...le voici presque arrivé en mode Dance, fait incroyable le concernant. Le résultat est étonnant et loin d'être ridicule. Mais pas suffisant pour finir N°1 des Charts malheureusement...

1979...ce qui aura fait toute la différence avec Bob, c'est que Peter n'aura jamais produit LE titre qui aurait pu lui faire tutoyer les étoiles. Et ce malgré une bonne volonté évidente...

1980...bienvenue dans la décennie 80...mais pas trop vite quand même une nouvelle fois. Alors, évolution ou continuité. Hum, hum...

1981...une sonorité nettement plus travaillée, une voix féminine et pas n'importe laquelle pour renforcer la structure, bref, du bon boulot. Une évolution évidente !

1982...désormais en vitesse de croisière et dans un style nettement plus efficace. Il ne reste plus qu'à dérouler...

1983...une qualité désormais qui ne faiblit pas. Une décennie 80 qui l'aura boosté comme jamais et qui lui aura permis de sortir le meilleur de lui-même

1983...un subtil mélange d'influences... Un soupçon d'Afrique, un soupçon de Caraïbes et un zeste Rasta. Étonnant !

1984...Dr Tosh guérit tout. Enfin presque tout. Car là, on a l'impression d’être repartis 10 ans en arrière. Dommage...

1987...un dernier cadeau d'adieu. Au final, rien d’exceptionnel mais un style efficace et qui lui aura permis de se faire un nom au soleil

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article