Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Forum Spécial 80 & 90

Publié par Nostradam

Frankie Goes to Hollywood est un groupe anglais formé au milieu des années 80 par Holly Johnson, Paul Rutherford, Peter Gill, Mark O’Toole et Brian Nash.

La genèse du groupe remonte à la fin des années 70, groupe qui s’appelle alors « The Sons of Egypt ».

Leurs premières réalisations datent de 1982 avec des titres comme « Krisco kisses », « Two tribes », « Disneyland » et autres « The world is my oyster ». Succès d’estime.

C’est en 1983 que les choses s’accélèrent soudainement lorsqu’ils réalisent une vidéo de « Relax » pour la BBC et que Trevor Horn les remarquent à cette occasion. Le groupe signe sous le label ZTT Records.

« Relax » sort officiellement fin 1983 et effectue un parcours honorable dans les charts à ses débuts.

Mais c’est le Dj de la BBC Mike Read qui, en 1984 et à l’insu de son plein gré, déclenche un scandale sur le coté obscène et outrageux du disque, créant par la-même un buzz énorme sur le disque. Buzz qui va avoir pour effet de faire exploser les ventes et d’en faire le tube ENORMISSIME que l’on connait aujourd’hui.

Le clip sera purement et simplement boycotté, et par la BBC, et par MTV.

“Two tribes”, single hallucinant sur fond de sirène hurlante et de fin du monde, sort dans la foulée et connaît lui aussi un succès énorme. Il va rester neuf semaines à la 1ère place du UK Charts et il s’en vendra plus d’un million et demi d’exemplaires ! Frankie Goes to Hollywood devient le groupe phare du moment.

Année 1984 qui se finit en apothéose avec la sortie d’un troisième single et pas des moindres : le magnifique « The power of love ». Ballade sublime au clip une nouvelle fois provocant à base de scènes de la nativité.

En 1985, c’est le single « Welcome to the pleasure dome » qui sort à son tour, toujours extrait du même album et qui connaît un succès quasi comparable. Mais les mauvaises langues parlent déjà de déclin…

1986 rime avec nouvelle année, nouvel album et nouveau son. Sort d’abord en milieu d’année le single « Rage hard », single qui obtient une très honorable 4ème place dans les charts.

Puis c’est l’album « Liverpool » qui sort en fin d’année, album dont seront extraits egalement « Warriors of the wasteland » et « Watching the wildlife ». Mais les ventes n’ont rien à voir avec l’album précédent et les tensions se font de plus en plus nombreuses entre Johnson et les autres membres du groupe.

A tel point que le groupe n’y résiste pas, Johson quitte le groupe pour entamer une carrière solo et l’aventure s’arretera donc pour ce groupe mythique, flamboyant et décadant, et qui aura produit l’un des plus gros tubes de la décennie 80, voire des 30 dernières années.

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • Relax 1983
  • Two tribes 1984
  • The power of love 1984
  • Welcome to the pleasuredome 1985
  • Rage hard 1986
  • Warriors of the wasteland 1986
  • Watching the wildlife 1987
Relax les gars, relax !...

1983...surement l'un des 10 plus gros hits Dance de la décennie 80 ! ENORMISSIME hit intergalactique qui déchaîne littéralement tous les Dancefloor de la planète. MA-GIS-TRAL !

1984...encore un morceau survolté, qui file à 200 km/h. La machine à tubes tourne à plein régime et fait de ce groupe l'un des plus en vue du moment

1984...la MERVEILLE ! Après avoir signé l'un des plus gros hits Dance de la décennie, le groupe signe l'une des plus belles ballades de la décennie. Une magnifique parabole empreinte de douceur et de tendresse. MO-NU-MEN-TAL !

1985...avec eux, désormais, c'est un titre, un hit. Une inspiration incroyable !

1986...on alterne sans arrêt morceau hyper pêchu suivi d'un morceau plus soft. Ils sont décidément bons dans tous les domaines !

1986...et on remet la patate. Une qualité constante qui confirme la talent de tout premier ordre du groupe

1987...une dernier titre de grande classe pour finir en beauté

Commenter cet article