Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Barry White, de son vrai nom Barrence Carter, fut un chanteur américain dont la particularité, hormis son physique hors norme (1,92 m pour environ 150 Kg…), sa voix envoûtante de Bass-Bariton, ses 20 singles certifié Or et ses 10 singles certifiés Platine, était d’avoir été membre durant son adolescence d’un gang !

A 17 ans, il est même incarcéré pendant 4 mois pour vol et c’est à ce moment là qu’il va prendre conscience de l’absurdité de sa conduite. C’est ainsi qu’il décide de se consacrer à la musique pour faire quelle chose de positif. Son frère, lui n’aura pas la même chance et mourra lors d’un règlement de compte entre bandes rivales.

Arrivent les années 60, période où il fait ses débuts en tant que chanteur, sans grand succès. Il commence alors à écrire et arranger pour les autres.

Il faut attendre l’année 1972 pour le voir enfin sortir de l’ombre lorsqu’il va produire avec succès le trio féminin « Love Unlimited », trio qu’il a découvert et au sein duquel il va rencontrer sa femme Gloden James. Trio formé à la base pour concurrencer The Supremes.

Il connaît ses premiers succès de chanteur en 1973 lorsqu’il sort l’album « I’ve got so much to give » dont va être extrait le single phare « I’m gonna love you just a little more baby ». Single qui va faire un véritable carton.

La même année, il crée le groupe « The Love Unlimited Orchestra », orchestre d’une quarantaine de musiciens avec le quel il réalise le single « Love’s theme », titre purement instrumental qui va faire un véritable malheur. Titre culte considéré comme l’un des morceaux précurseur de la vague Disco.

Le groupe sortira un album « Rhapsody in white » en 1974 et connaîtra d’autres succés comme « Satin soul », « Forever in love », « Midnight groove » entre autres.

Dans le même temps, il enchaîne à son niveau les hits majeurs avec des titres comme « Never, never gonna give ya up » en 1973 et les désormais cultissimes « You’re the first, the last, my everything » et « Can’t get enough of your love baby » en 1974. Suivis un an plus tard en 1975 de « Let’s the music play ». La notoriété du chanteur est alors à son zénith.

Il finit la décennie en beauté avec le hit « Just the way you are » qui lui sort en 1978. Magnifique ballade où sa voix grave fait des merveilles.

Les années 80 vont être plus difficiles à négocier car la Barrymania bat de l’aile et le chanteur commence à être « has been ».

Il connaîtra encore quelque succès mais qui n’auront rien à voir avec les précédents. On notera notamment « Change » en 1982 et « Sho’ you right » en 1987.

Mais ce seront ses derniers succès d’envergure. Il mourra prématurément en 2003 à l’âge de 58 ans des suites de problèmes chroniques liés à son surpoids.

Décès qui stoppera net la carrière de cet artiste exceptionnel, dont certains titres sont devenus des monuments musicaux des années 80 et qui font le bonheur d’un nombre incroyable de danseurs du samedi soirs, quel que soit le pays et quelle que soit la couleur de peau.

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • Tracy (All I have is you) 1963
  • All in the run of a day 1967
  • I’m gonna love you just a little more baby 1973
  • I've got so much to give 1973
  • Never, never gonna give ya up 1973
  • Honey please, can't ya see 1974
  • Can’t get enough of your love baby 1974
  • You’re the first, the last, my everything 1974
  • What am I gonna do with you 1975
  • I'll do for you anything you want me too 1975
  • Let the music play 1975
  • All because of you 1975
  • You see the trouble with me 1976
  • Baby, we better try to get it together 1976
  • Don't make me wait too long 1976
  • It's ecstasy when you lay down next to me 1977
  • Oh what a night for dancing 1978
  • Just the way you are 1978
  • Any fool could see (You were meant for me) 1979
  • Love makin music 1980
  • I believe in love 1980
  • Didn't we make it happen baby 1981
  • I want you 1981
  • You're the only one for me 1981
  • Beware 1981
  • Change 1982
  • Passion 1982
  • America 1983
  • Sho’ you right 1987
  • For your love (I'll do most anything) 1987
  • Super lover 1989
  • I Wanna Do It Good to Ya 1990
  • The secret garden 1990
  • When will I see you again 1990
  • Put me in your mix 1991
  • Dark and lovely (You over there) 1992
  • Practice what you preach 1994
  • Come on 1995
  • I only want to be with you 1995
  • Staying power 1999
Créateur de L'orchestre de l'Amour Infini...

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1963...les premiers pas très Sixtie's d'une future ENORMISSIME star. Une voix hors norme, un gabarit hors norme, un style hors norme. Qu'est-ce qui ne sera pas hors norme chez lui...?

1967...on le retrouve quelques années plus tard avec une voix qui a légèrement évolué. Et qui va devenir celle qui va faire sa légende...

1973...son premier hit classé. Après quelques essais sans lendemain, voici venu le temps de la reconnaissance et de l'affirmation. Ce n'est qu'un début...

1973...il impose doucement mais surement un style inimitable guitare électrique/violon qui va devenir sa Marque de Fabrique. Une Marque de Fabrique reconnaissable entre toutes et qui va lui permettre de produire des morceaux d'exception...

1973...une première année exceptionnelle pour lui et qui le voit produire pas moins de 3 méga hits. La confirmation évidente d'un talent et d'un style musical incroyables...

1974...1973 fut l'année du décollage officiel... 1974 va être l'année de la consécration planétaire avec pas moins de 3 nouveaux méga hits dont 2 titres de légende !

1974...dont celui-ci ! Un 1er hit méga interplanétaire qui restera comme l'un des plus gros hits Dance de la décennie et de cette fin de XXième siècle tout court

1974...mais c'était sans compter sur CE titre ! L'un des plus gros hits Dance de tous les temps, qui consacre définitivement l'artiste comme l'un des plus grands chanteurs du XXième siècle. ENOR-MI-SSI-ME ! A tous points de vue !!

1975...difficile de rivaliser avec une année précédente d'un tel calibre ! 1975 va elle aussi produire 3 top hits mais n'aura pas la même résonance planétaire sauf pour 1 titre...

1975...encore un titre à la qualité certaine mais tout commence à se ressembler. Va falloir être un peu plus inventif...

1975...le voilà, LE nouveau titre de légende ! Encore un titre à l'inspiration hors norme et qui restera lui aussi comme un des plus gros hits Dance de la décennie

1975...après les méga hits Dance, petite parenthèse douceur, domaine dans lequel sa voix absolument incroyable fait vraiment des merveilles !

1976...retour en force sur la Dance. Un titre qui marchera particulièrement bien Outre-Manche, un peu moins ailleurs. Une année plus difficile à négocier que prévue...

1976...il est loin de démérité mais son style si caractéristique trouve nettement moins d'écho en cette année 1976 que dans les années précédentes. Une alerte a ne pas sous-estimer...

1976...on finit quand même l'année en beauté avec ce titre au rythme soutenu et à l'inspiration certaine. L'essentiel est préservé comme on dit !

1977...retour du succès Outre-Atlantique. Et paradoxalement, un titre qui recevra un accueil mitigé sur le Vieux Continent. Décidément, compliqué tout ça...

1978...l'année des Ultimate Slow de ouf. En commençant par ce premier. Mais c'est un autre qui remportera la Palme d'Or...

1978...la Palme d'Or de l'année, c'est celui-là. Un de ses morceaux les plus emblématiques grâce à une somptueuse reprise du titre mythique de Billy Joel sorti un an plus tôt. MA-GI-QUE !

1979...une fin de décennie en roue libre, avec des morceaux à la qualité certaine. Mais sans le coup de patte de génie qui caractérisaient ceux du début et de la moitié de la décennie

1980...son titre le mieux classé de l'année. Un changement de décennie qui se fait sous le signe de la douceur, domaine qui lui porte plutôt chance...

1980...peut être pas le mieux classé de l'année mais un titre inspiré qui tient largement la route. Et surtout qui montre une évolution sonore évidente !

1981...Barry en duo...incroyable mais vrai ! De surcroît sur de l'Ultimate Slow de très gros calibre. Magique !

1981...toujours en compagnie de Glodean White, un tandem qui marche du feu de dieu. Cette fois-ci sur un titre rythmé à souhait !

1981...on pense que ce 3ème titre va faire aussi bien que ses prédécesseurs. Malheureusement, c'est tout l'inverse qui va se produire. Même pas classé dans les Charts...

1981...retour en solo sur un nouvel Ultimate Slow de toute beauté. Toujours aussi bon le Barrence et ce quelle que soit la décennie !

1982...changement de millésime qui rime avec retour à la Dance. Retour gagnant car il enregistre avec ce titre l'un de ses plus gros succès de la décennie

1982...une année 82 décidément très Dance. Et même s'il ne truste plus les premières places des hits, il arrive encore à fournir des titres à la qualité certaine

1987...après quelques années de traversée du désert, il revient en force avec cet ENORMISSIME hit qui restera comme son dernier hit planétaire. 20 ans après ses débuts, toujours et encore là !

1987...une année de résurrection avec un deuxième hit qui n'est pas sans rappeler sa sonorité fétiche typique des années 70

1989...il aura traversé la décennie 60, puis 70, puis 80. Et s'apprête à entamer la suivante tout en étant toujours dans le coup. Quel talent incroyable !

1990...il y avait longtemps qu'on ne l'avait pas vu en mode Intimiste. Un retour aux sources qui lui permet de démarrer tranquillement la décennie 90

1990...une sacré brochettes de stars sur un titre tout en douceur qui flotte littéralement dans l'air. L'on se doutait qu'avec autant de pointures le résultat serait forcément à la hauteur. Et il l'est !

1990...une sonorité radicalement tendance pour replacer Barrence dans la course. Mais pas sur que cela suffise à le faire remonter sur les podiums...

1991...inarrêtable le bougre ! Il signe ici un nouveau titre de très très grande Classe. Vraiment de quoi impressionner les p'tits jeunots du moment !

1992...écoutez-moi ça ! Quand 2 légendes forment un duo éphémère, le résultat est forcément époustouflant !

1994...nouveau hit planétaire. Mais comment fait-il pour durer aussi longtemps sans jamais se démoder ?

1995...bon, cette fois-ci, on se rapproche bel et bien de la fin. Son dernier hit notoire. Mais il n'a pas encore dit son dernier mot...

1995...je vous avais bien dit qu'il en avait encore sous le pied. Et ça tient la route. Toujours pas fini le Barry !

1999...son dernier hit. Qui clôture la carrière absolument incroyable d'un chanteur absolument incroyable ! Tout aura été incroyable dans cette histoire. Jusqu'à son poids !

Top Bonus : 1973, ce qui restera comme l'un de ses joyaux les plus purs. Surement l'un des plus grands morceaux de la décennie et du XXième siècle tout court. MA-GIS-TRAL, MA-GI-QUE, MA-GNI-FI-QUE !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article