Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Peter Gabriel est un auteur compositeur interprète anglais qui peut se vanter d’avoir gagné dans sa carrière pas moins de 3 Brit Awards, 6 Grammy Awards et 13 MTV Video Music Awards.

Le véritable point de départ de sa brillantissime carrière a lieu en 1967 lorsqu’il fonde le groupe « Genesis ». Groupe phare des années 70/80 qui se fera autant remarqué par la qualité de ses chansons, que par la présence scénique hors norme de Gabriel. Notamment à travers ses costumes extravagants et ses gesticulations comiques.

L’aventure avec Genesis va durer 8 ans jusqu’en 1975, date à laquelle le chanteur quitte le groupe pour entamer une carrière solo.

Son premier single « Solsbury Hill » sort en 1977 et parle justement de cette séparation. Single extrait de son premier album éponyme et qui dès sa sortie est un succès. La carrière solo de l’artiste est bel et bien lancée.

Le deuxième album – éponyme – (les 4 premiers porteront tous comme nom d’album ‘Peter Gabriel’) sort en 1978 mais son côté sombre et expérimental trouve peu d’écho dans le public et ne produira aucun hit.

Les affaires reprennent avec le troisième album éponyme qui sort en 1980. Album auquel participe un certain…Phil Collins sur la partie batterie. Une participation qui va donner un son unique et dont le résultat va donner deux énormes hits avec « Games without frontiers » et l’hymne humaniste « Byko ».

En 1982 sort le quatrième album éponyme, au son particulièrement novateur. Album dont le principal hit va être « Shock the monkey » et dont le clip va passer en boucle sur MTV.

Il faut attendre quatre ans et l’année 1986 pour voir sortir l’album « So », album de la consécration planétaire. Album qui va produire pas moins de 3 méga hits que sont « Sledgehammer », « Big time » et le magnifique « Don’t give up » en duo avec Kate Bush.

« Sledgehammer » sera d’ailleurs servi par un clip aux effets spéciaux révolutionnaires pour l’époque en terme de clip et fera date en la matière.

D’autres albums sortiront par la suite mais cet artiste surdoué n’arrivera pas à rééditer les exploits précédents. Il connaîtra un dernier succès notoire en 1992 avec le titre « Digging in the dirt ».

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • Solsburry hill 1977
  • Games without frontiers 1980
  • Biko 1980
  • Shock the monkey 1982
  • Sledgehammer 1986
  • Don’t give up 1986
  • Big time 1986
  • In your eyes 1986
  • Red rain 1987
  • Shaking the tree 1989
  • Digging in the dirt 1992
  • Steam 1992
  • Blood of eden 1993
  • Lovetown 1994
A l'origine de la génèse...

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1977...l'énormissime parenthèse Genesis étant refermée, le petit Peter décide enfin de voler de ses propres ailes. Résultat des courses : un premier méga hit planétaire solo. On ne pouvait rêver meilleur démarrage !

1980...un changement de décennie qui s'effectue au delà des espérances de l'artiste. Ce titre fait encore plus fort que son prédécesseur. Si, si, c'est possible !

1980...une suite sous forme d'ode humaniste. Un titre qui restera comme l'un de ses plus emblématiques

1982...nouveau hit planétaire, essentiellement Outre-Atlantique. Nul n'est prophète en son pays...

1986...le titre de la consécration ! Un OUFISSIME hit qui le fait rentrer définitivement dans la légende musicale des années 80 en tant qu'artiste à part entière. Le tout porté par un clip de légende. Double Jackpot !

1986...une année décidément exceptionnelle qui continue avec ce duo magique. Quand 2 des plus grosses pointures du moment se donnent la réplique et nous livrent l'une des plus belles chansons de la décennie...

1986...l'année de tous les records, l'année aux 4 méga hits. Rien que ça ! L'inspiration de l'artiste est au summum de ses possibilités et produit des titres de ouf en cascade

1986...une année qui se finit en apothéose avec ce magnifique titre tout en finesse. Un titre à part qui tranche quelque peu avec ses prédécesseurs, ça ne fait pas de mal...

1987...encore un titre qui va trouver essentiellement son heure de gloire Outre-Atlantique. Le petit Peter a vraiment du mal à se faire une place au soleil sur sa terre natale...

1989...nouveau duo, cette fois-ci essentiellement masculin. Un nouveau duo de grosses pointures qui produit un titre fort sympathique et coloré à souhaits...

1992...une nouvelle année oufissime qui le voit produire de 2 hits de classe Mondiale. Un nouveau changement de décennie qui lui réussit plutôt bien, c'est le moins qu'on puisse dire ! Le tout porté par clip complètement déjanté. Mais ça, c'est aussi sa marque de fabrique depuis toujours...

1992...son plus gros hit de la décennie. Et qui restera comme l'un de ses meilleurs. Une nouvelle fois sur un clip absolument hallucinant. On aura rarement fait aussi déjanté que lui... Mais il était déjà comme ça à l'époque de Genesis donc rien de grave...

1993...nouveau duo de choc - et surtout de charme - avec l'une des artistes féminines les plus en vue du moment. Un titre qui ne pourra égaler 'Don't give up' mais qui s'en rapproche peu ou prou...

1994...son dernier hit notoire. Le tout sur fond de parabole humaniste. Le point final d'une des carrières les plus incroyables et les plus créatives de cette fin de XXième siècle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article