Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Forum Spécial 80 & 90

Publié par Nostradam

Ryuichi Sakamoto est auteur compositeur interprète japonais dont la particularité est d’avoir eu comme Maître à penser un certain…Claude Debussy !

Il connaîtra le succès d’une part avec son groupe Yellow Magic Orchestra et d’autre part en solo avec des titres devenus cultes.

Tout commence dans les années 70 lorsqu’il intègre l’Université des Arts et Musique à Tokyo, où il étudie tout particulièrement la composition, les musiques électroniques et tribales.

Mais c’est en 1978 que les choses vont prendre du volume lorsqu’il crée avec Haruomi Hosono et Yukihiro Takahashi le Yellow Magic Orchestra, groupe mythique qui va devenir l’une des plus grosses références en matière de musique électronique de la fin 70.

Ils produiront de gros hits comme « Yellow magic (tong poo) », « Computer game/Firecracker » et « Behind the mask » en 1978, « Technopolis » et « Ryden » en 1979, « Nice age » en 1980, « Ongaku » en 1983…

« Behind the mask » sera d’ailleurs considéré comme un des morceaux fondateurs du futur mouvement Techno qui sera le courant majeur des années 90.

Il réalise son premier album solo « Thousand knives of Ryuichi Sakamoto » en 1978, subtil mélange d’influence traditionnelles japonaises et de musique électronique dernier cri. Suivi en 1980 de « B-2 Unit » dont sera extrait l’énormissime « Riot in Lagos », morceau quasi originel de l’Electro-Funk.

C’est également le moment où il démarre une collaboration de longue durée avec David Sylvian, chanteur à la personnalité hors-norme du groupe Japan. Avec lequel il enregistrera l’un des titres les plus incroyables des années 80 à savoir « Forbidden colors », version chantée du titre « Merry Christmas Mr Laurence », titre phare de la BO du film Furyo.

Mais il va collaborer également avec d’autres comme David Byrne, Thomas Dolby et autres Iggy Pop.

Il sortira d’autres albums comme « Illustrated musical Encyclopedia » en 1983, « Futurista » en 1986, « Beauty » en 1989. Et bien d’autres dans les années 90.

Et c’est pas fini !

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • Riot in Lagos 1980
  • Warhead 1980
  • Front line 1981
  • Once in a lifetime 1982
  • Just about enough 1982
  • Merry Christmas Mr Laurence 1983
  • Life in Japan 1983
  • Field work 1985
  • Image sketch of "Aile de Honnêamise" 1986
  • The last emperor 1987
  • Risky 1987
  • We love you 1990
Joyeux Noel Mr Laurence...

1980...bon, c'est clair, nous sommes au tout début de la décennie 80. Moment béni ou, au niveau planétaire, tout est permis musicalement parlant. Le meilleur, comme le moins meilleur...

1980...ce morceau là est déjà un peu plus structuré. Mais bon, y'a encore du boulot, laissons lui le temps...

1981...ah, là, ça chante. Et le style 'Sakamoto' pointe le bout de son nez. Ca frémit...

1982...de nouveau un morceau purement instrumental. Il est vrai que c'est quand même son fond de commerce...

1982...on alterne sans arrêt, le vocal et l'instrumental. On fait face cette fois-ci à un morceau presque 'normal'. Comme quoi, quand il veut...

1983...puis arrive la MERVEILLE ! Il signe ici l'une des plus belles pages musicales de la décennie et du XXième siècle tout court. Une BO oufissime pour un film culte qui restera comme l'une des plus grosses sensations des années 80. MA-GIS-TRAL !

1985...une suite qu'il conjugue à 2 avec l'une des pointures anglaises du moment. Et le résultat est à la hauteur !

1987...quand le temps se suspend comme par magie. Loin de ses délires habituels, il livre ici un morceau tout en finesse. Une nouvelle BO somptueuse pour un film qui ne l'est pas moins

1987...nouvelle collaboration hors norme. Pas forcément la plus inspirée mais l'on s'en contentera largement

1990...retour aux origines, c'est à dire en mode 'barré'. Chassez le naturel, il revient au galop...

Commenter cet article