Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Forum Spécial 80 & 90

Publié par Nostradam

Morrissey, de son vrai nom Steven Morrissey, est un chanteur anglais qui démarre sa carrière musicale en tant que leader du groupe « The Smiths ». Il est aussi particulièrement reconnu pour avoir été un des grands innovateurs côté musique Indie (Scène Indépendante).

Il fait d’abord partie des « Nosebleeds » en 1978 avant de basculer sur « The Smiths » à partir de l’année 1982. Groupe phare des années 80 qui produira des hits tels que « This charming man », « What difference does it make ? » et autres « Heaven knows I’m miserable now ».

Le premier album solo du chanteur « Viva hate » sort en 1988, huit mois après la dissolution de « The Smiths ». Et pour un premier jet, c’est un coup de maître. L’album est un énorme succès notamment grâce à 2 titres majeurs que sont « Suedehead » et « Everyday is like Sunday »

Nouveaux succès en 1989 avec la sortie de l’album « Bona drag » dont va être extrait les single hits « The last of the famous international playboys » et « Interesting drug ».

La passe de 3 n’aura pas lieu car l’album suivant « Kill uncle » ne connaît qu’un succès relatif.

Les affaires reprennent en 1992 avec l’album « Your arsenal » qui comptera comme principal hit « We hate it when opur friends become successful ».

Deux ans plus tard, en 1994, nouvel album N° 1 du Top album avec « Vauxhall and I » que Morrisssey considère comme son meilleur. Et qui contient le hit « The more you ignore me, the closer I get ».Mais ce sera son dernier succès d’envergure.

Il produira un dernier single hit avec le titre “Interlude” qu’il chante en duo avec Siouxsie Sioux. D’autres albums sortiront par la suite mais n’arriveront pas à rivaliser au niveau qualité avec les précédents.

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie ( entre autres...) :

  • Suedehead 1988
  • Everyday is like sunday1988
  • The last of the famous international playboys 1989
  • Interesting drug 1989
  • November spawned a monster 1990
  • Piccadily palare 1990
  • Our Frank 1991
  • Pregnant for the last time 1991
  • We hate it when our friends become successful 1992
  • The more you ignore me, the closer I get 1994
  • Interlude 1994
  • Boxers 1995
  • Alma matters 1997
Le dernier des célèbres playboys internationaux...

1988...après une carrière bien remplie au sein des Smiths, voilà Morrissey en solo. Et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il n'a rien perdu de sa superbe !

1988...une année de transition entre deux époques pour lui et qui le voit enregistrer ses deux premiers hits solos de classe Mondiale. On ne peut rêver meilleure reconversion !

1989...on aurait pu penser que sans les Smiths, Morrissey n'existerait plus. Que néni. C'est tout le contraire même !

1989...une dynamique qui ne faiblit pas. Une deuxième partie de carrière parfaitement maîtrisée, c'est le moins qu'on puisse dire

1990...la décennie 80 aura été celle du phénomène 'Smiths'. La décennie 90 sera celle du phénomène 'Morrissey' !

1990...le minimum syndical pour lui dorénavant, c'est 2 hits minimum par an. Voilà donc le deuxième pour l'année 90

1991...un nouveau cru qui redémarre sur les chapeaux de roue. Une déferlante de hits que rien ni personne ne peut arrêter

1991...son plus gros hit de l'année. Une année 91 particulièrement rock, voire RockaBilly. Un genre passé de mode mais qu'il remet au gout du jour avec un talent évident

1992...et c'est reparti de plus belle en cette nouvelle année. Une vigueur qui ne faiblit pas, tout comme son inspiration !

1994...après une année 93 à vide, tiens donc, le revoilà en grande forme. A tel point qu'il signe ici l'un de ses plus gros hits !

1994...quand 2 des plus grosses pointures de la décennie 80 chantent ensemble, le résultat ne peut qu'être somptueux ! MA-GI-QUE !

1995...et les années passent, et la qualité se maintient, coûte que coûte. C'est ce qu'on appelle le talent, le vrai !

1997...son dernier hit notoire de la décennie. Un titre qui fonctionne encore parfaitement. Et c'est loin d'être fini, car la décennie suivante s'annonce aussi prometteuse...

Commenter cet article