Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Forum Spécial 80 & 90

Publié par Nostradam

Guesch Patti, de son vrai nom Patricia Porasse, est une chanteuse française qui entre dans la carrière artistique dès l’âge de 9 ans comme Petit Rat à l’Opéra de Paris.

Elle y est embauchée six ans plus tard à l’âge de 15 ans par Roland Petit. Fillière classique qu’elle délaissera au profit de la Danse contemporaine arrivée à l’âge de 23 ans.

Et c’est en 1987 qu’on va sérieusement entendre parler d’elle, non pas pour la danse, mais en tant que chanteuse. Chanteuse dont la notoriété va exploser du jour au lendemain grâce à 1 titre : l’énormissime « Etienne ». Titre qui va faire un véritable carton dans l’hexagone mais également hors des frontières. A tel point qu’il s’en vendra 1,5 million d’exemplaires !

Nouveau succès un an plus tard en 1988 avec la sortie du single « Let be must the queen ». L’album « Labyrinthe » sort dans la foulée et connaît le même sort.

En 1990 sort l’album « Nomades » dont seront extrait « L’homme au tablier vert », « Comment dire » et « Nomades ». Album au succès moindre.

Deux ans plus tard en 1992 sort l’album « Gobe » qui malgré une qualité évidente ne trouvera pas son public. L’album « Blondes » qui sort en 1995 ne fera guère mieux malgré ses inspirations jazz rock et des collaborations de prestiges avec Mathieu Chédid, Etienne Daho et autres Françoise Hardy.

Mais l’on se rappelera longtemps de cette intro mythique : « Etienne, Etienne, Oh, tiens le bien ! »

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • Somnifères 1984
  • Etienne 1987
  • Let be must the queen 1988
  • Cul cul clan 1988
  • Bon anniversaire 1988
  • L’homme au tablier vert 1990
  • Comment dire 1990
  • Nomade 1992
  • Wake up 1992
  • Mélomane 1992
  • La marquise 1995
  • Blonde 1996
Un petit rat fort sympathique...

1984...ça démarre fort, ça démarre rock, ça va dépoter, c'est le moins qu'on puisse dire !

1987...et ça pour dépoter, ça dépote ! En un titre, elle rentre One Shot dans la légende musicale des années 80. Elle signe ici surement l'un des plus gros hits Dance de la décennie coté français, rien que ça !

1988...une suite tout aussi pêchue ! Madame 100 000 volts au summum de ses possibilités. Elle amène avec elle un vent de folie qui manquait dans le paysage musical français, c'est clair !

1988...une suite qui va s'avérer plus difficile à négocier que prévue. Pas facile de rééditer l'exploit. Passés l'euphorie et les méga hits, le doute s'installe...

1988...et pourtant, la qualité est là, c'est indéniable. Mais Patricia la survoltée n'arrive plus à créer l'événement...

1990...2 ans ont passés. Mais la donne est toujours la même et le changement de décennie ne suffira pas à créer l'électrochoc salutaire auprès du public !

1990...et pourtant, elle fait tout ce qu'elle peut la bougresse pour redresser la barre. Déjantée à souhaits, son jeu de scène à de quoi impressionner...

1990...fini les délires, fini les excès, on retrouve une Patricia en mode Intimiste. Et ma foi, ça fonctionne aussi...

1992...chassez le naturel, il revient au galop. Ce calme soudain ne pouvait pas durer, c'était évident. Encore plus déjantée qu'avant !

1992...mais ce qui est clair, c'est qu'elle ose ! Là, où la plupart des artistes de sa catégorie la joue pré-formaté, Patricia, elle, dérange et bouscule. Même pas peur !

1995...irrémédiablement barrée ! Sa Marque de fabrique pour toujours. Bon, là, elle pousse un peu loin le bouchon comme on dit. Y'a expérimental et expérimental...

1996...on finit en douceur, quoi de mieux ! Mais comme toujours, un délire...barré ! On ne la refera pas, c'est clair !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article