Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Forum Spécial 80 & 90

Publié par Nostradam

Jacques Higelin est un auteur compositeur interprète français qui voit sa carrière musicale prendre un sens, dans un premier temps, en passant passe une audition au théâtre des 3 Baudets alors qu’il n’a que 14 ans. Puis dans un second temps en jouant dans la comédie musicale La Nouvelle-Orléans au côté d’un certain…Sydney Bechet !

Il intègre le célèbre Cours Simon dès l’âge de 16 ans. Et démarre ainsi sa carrière artistique au début des années 60 en jouant des petits rôles dans plusieurs films et séries télévisées.

On le retrouve fin 60 en compagnie de Brigitte Fontaine et Rufus dans la pièce Maman ‘jai peur, pièce qui triomphe sur Paris et qui restera deux saisons à l’affiche. La même Brigitte Fontaine qui l’encourage, en compagnie d’Areski Belkacem, à tenter une carrière solo. Carrière solo qu’il démarre début 70 par du théâtre de rue.

Sa carrière de chanteur démarre réellement en 1971 lorsque sort son premier album « Jacques ‘Crabouif’ Higelin », album qui passe complètement inaperçu. Il va falloir attendre 3 ans et l’année 1974 pour voir sortir l’album « BBH 75 », album charnière qui va le révéler, notamment grâce au titre « Cigarette ».

Un an plus tard en 1975 sort l’album « Irradié », suivi en 1976 de l’album « Alertez les bébés », pour lequel il recevra le prix de l’académie Charles-Cros. Sa notoriété grimpe en flèche.

C’est deux ans plus tard en 1978 que l’artiste atteint les sommets lorsque sort l’album « No man’s land », album qui va lui apporter l’un de ses plus gros tubes à savoir l’énormissime « Pars ».

Succès colossal confirmé un an plus tard en 1979 avec l’album « Champagne et Caviar » dont sera extrait l’incroyable « Champagne », titre particulièrement déjanté et sarcastique qui le hisse au rang de star, à l’égal des Lavilliers et autres Téléphone.

Les années qui vont suivre vont être plus compliquées. L’Higelinmania retombe quelque peu et l’album « Higelin 82 » qui sort en 1982 ne rencontre pas le même enthousiasme que les albums précédents. Idem pour l’album « Aï » en 1985. Les délires jazzy et surréalistes du chanteur brouillent les cartes et le public ne s’y retrouve pas.

Il va falloir attendre l’année 1988 et la sortie de l’album « Tombé du ciel » pour voir l’artiste renoué avec le succès notamment grâce à l’énorme single éponyme qui sera un des gros tubes de cette année là.

Succès éphémère car les albums qui sortiront par la suite le feront retomber progressivement dans l’oubli et ne connaîtront qu’un succès d’audience très limité.

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • Dans mon lit 1966
  • I love the queen 1971
  • Cigarette 1974
  • La rousse au chocolat 1976
  • Pars 1977
  • Champagne 1979
  • Tête en l’air 1979
  • Beau beau ou laid 1980
  • Informulé 1983
  • La croisade des enfants 1985
  • Tombé du ciel 1988
  • Poil à la main 1989
Alertez les bébés...

1966...des débuts qu'on qualifiera de particulièrement joyeux. Le style, la voix, le phrasé, tout est déjà en place. Tout comme le côté barré...

1971...premier changement de décennie. Le style évolue doucement, très doucement. Ce qui ne l'empêche pas d'être parfaitement dans l'air du temps. Allez, encore quelques efforts...

1974...la première marche vers les sommets. La chanson qui va tout changer et le lancer pour de bon

1976...les années passent tranquillement et le chanteur suit son petit bonhomme de chemin. Le meilleur est à venir !

1977...fini les seconds rôles, bienvenue sous les feux de la rampe. La notoriété du chanteur explose littéralement grâce à ce titre qui restera indéniablement comme l'un de ses plus emblématiques

1979...son Chef d'Oeuvre. Surement l'un des titres les plus incroyables de la décennie côté français. Une chanson totalement barrée, à la mélodie somptueuse et au texte taillé sur mesure. OUF-I-SSIME !

1979...on retrouve le Higelin euphorique du début de décennie. Ça fonctionne bien mais ça ne peut rivaliser avec le joyau précédent

1980...2ème changement de décennie. Après la décennie 60 qui l'a vu éclore et la décennie 70 qui l'a vu exploser, que lui réserve la décennie 80. Hum, hum...

1983...un titre inclassable, barré à souhaits et conjugué à 2. Du pur Higelin version 80. Un mode délire qui ne trouvera malheureusement plus son public...

1985...il lui arrive de revenir sur terre. La preuve avec ce morceau nettement plus tranquille. Mais ses excès et ses frasques ont fini par lasser...

1988...un talent indéniable qui permet de produire, lorsqu'il se concentre, ce genre de morceau. Son plus gros titre de la décennie. Comme quoi, quand il veut !

1989...en mode afro-caraïbe. Alors là, celle là, il ne nous l'avait pas encore faite. Barré jusqu'au bout...

Commenter cet article

Jerry OX 12/08/2016 15:18

Une carrière avec , la aussi, des hauts et des bas . Un grand homme de scène très foutraque le Higelin !! Il est vrai que les sommets de 1978 "Pars" ,et "Champagne , "Tête en l'air" de 1979 n'ont pas trop fait durer sa gloire dans les années 80 ..hormis un passage à Bercy peu réussi en terme de spectateurs et un tube avec chœurs d'enfants en 1985 ("La croisade des enfants"), il faudra attendre la fin de la décennie 80 , 1988 pour être précis pour que Jacques Higelin revienne sur le devant de la scène médiatique avec le bel album "Tombé du ciel" qui engendrera les tubes "Tombé du ciel " et "Poil dans la main" . Mais la suite est , certes plus confidentiel mais tout aussi bonne.