Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

10CC est un groupe anglais formé en 1972 à Manchester et compose de Graham Gouldman, Eric Stewart, Kevin Godley et Lawrence ‘Lol’ Creme, la plupart se connaissant depuis l’enfance.

Gouldman et Stewart écriront principalement les titres les plus pop et facilement accessibles, Godley et Creme écriront principalement les morceaux dits « expérimentaux ».

Le premier single « Donna » sort également en 1972 et c’est un succès notoire. Suivi en 1973 de « Rubber bullets » qui va devenir leur premier N° 1 dans le Top single anglais.Tous deux extraits de l’album éponyme qui sort dans la foulée.

Un an plus tard en 1974 sort l’album « Sheet music » dont le succès sera principalement assuré par le titre « The Wall Street shuffle ».

Mais c’est l’année 1975 qui va les consacrer avec la sortie de la Merveille. Un titre incroyable qui va les hisser au rang de stars planétaire à savoir le magnifique et envoûtant « I’m not in love «. Single majeur, extrait de l’album « Original soudtrack » et qui reste à ce jour l’un de slows les plus emblématiques des 40 dernières années.

Suivi en 1976 de l’album « How dare you ! » qui produira essentiellement le single hit « Art for art’s sake ». Année charnière pour le groupe qui voit Godley et Creme quitter le navire pour cause de désaccord profond concernant l’évolution du groupe.

Par la suite, Godley et Creme produiront ensemble quelques singles de bonne facture avant de se mettre à réaliser des clips de renoms pour des artistes tels que Asia, Police, Peter Gabriel, Herbie Ancock entre autres…

Ce qui n’empeche pas les « survivants » Gouldman et Stewart de connaître un nouveau succès avec la sortie de l’album Deceptive bends » en 1977, dont seront extraits les singles hits « The things we do for love » et « Good morning judge ».

Nouveau succès confirmé en 1978 avec la sortie de l’album « Bloody tourists », album qui va produire l’énorme hit « Dreadlock holiday », confirmant une nouvelle fois que les « survivants » n’ont rien perdu côté inspiration. Mais ce sera cette fois-ci bel et bien le dernier méga hit.

Car Stewart est victime d’un très grave accident de la route en 1979, stoppant nette la dynamique qu’avait su retrouver le groupe après le départ de Godley et Creme. D’autres albums sortiront par la suite mais le groupe ne retrouvera plus jamais le niveau d’excellence qu’il avait auparavant.

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • Neanderthal man 1970
  • Donna 1972
  • Rubber bullets 1973
  • Wall street shuffle 1974
  • Life is a minestrone 1975
  • I’m not in love 1975
  • Art for Art’s sake 1975
  • I'm Mandy, fly me 1976
  • The things we do for love 1976
  • Dreadlock holiday 1978
  • One two five 1980
  • Don’t turn me away 1981
  • Run away 1982
  • Feel the love 1983
  • Food for thought 1983
Les hommes de Neanderthal...

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1970...le premier hit notoire d'un groupe jusqu'alors quasi-inconnu. Mais qui ne va pas le rester très longtemps...

1972...on les retrouve 2 ans après avec ce titre quelque peu barré. Un Ultimate Slow très étonnant et qui leur permet de renouer avec le succès. Comme quoi...

1973...rangez les mouchoirs, les revoilà cette fois-ci en version rock pur et dur. Un titre qui leur offre leur plus gros succès commercial à cette date

1974...toujours à la frontière du barré-décalé. Pour l'année 1974, ce sera leur seul hit de l'année. C'est déjà ça !

1975...l'année 1974 fut relativement tranquille. Ce qui ne va as être le cas de la suivante, loin de là. Une année 1975 qui va rimer avec millésime d'exception. On commence par ce titre à qualité certaine. Mais c'est sans compter sur celui qui va suivre...

1975...car voici venir la Merveille des Merveilles. Surement l'un des 10 plus beaux Ultimate Slow de tous les temps. Un titre à l'inspiration transcosmique et au lyrisme d'une profondeur rarement atteinte. Absolument OUF-ISSI-ME !

1975...une année incroyable qui se termine avec ce troisième hit. Aux antipodes du précédent. Un groupe pour le moins hétéroclite...

1976...on repart dans le registre Intimiste, un domaine dans lequel ils excellent, on l'a vu précédemment. Certes, celui-là ne peut rivaliser avec le joyau précédent mais on s'en contentera largement...

1976...l'année 1975 fut exceptionnelle, 1976 n'est pas mal non plus. Un deuxième top hit à mettre à leur crédit et pas des moindres !

1978...leur deuxième plus gros hit. Et en mode reggae s'il vous plait. Ils nous auront tout fait, c'est clair !

1980...après une décennie 70 qui les aura vu atteindre des sommets hors normes, la décennie 80 va les voir malheureusement décliner. Doucement mais surement...

1981...dorénavant, c'est un petit hit par an. Et encore. Leur style qui faisait merveille dans les années 70 fait de plus en plus pale figure par rapport aux nouveaux courants qui déferlent désormais sur la planète

1982...leur plus gros hit de la décennie. Et encore, le succès se limitera uniquement à la sphère anglo-saxonne, c'est pour dire...

1983...une fin d'aventure qui se profile à l'horizon. Ce qui ne les empêche pas de signer ici un dernier titre d'envergure

1983...cette fois-ci, c'est bel et bien la fin. La fin d'un groupe qui aura profondément marqué le XXième siècle en y laissant notamment l'une des plus belles chansons de tous les temps. Chapeau messieurs !

2011...quasiment 40 ans après sa sortie officielle, surement l'une des plus belles versions Live du Chef d'Oeuvre. Impossible de se lasser d'une merveille pareille...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article