Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Glen Goldsmith est un compositeur interprète anglais qui sort son premier single « I won’t cry » en 1987. Single qui réalise un très beau parcours dans les Charts dès sa sortie, notamment sur le Vieux Continent.

Mais c’est un an plus tard en 1988 qu’il va atteindre les sommets avec le single « Dreaming », qui reste à ce jour son single le plus vendu. L’album « What you see is what you get » sort la même année et connaît lui aussi les faveurs du public.

Il connaîtra par la suite d’autres succès mais cette fois-ci en temps que compositeur, notamment pour Danni Minogue, Ultimate Kaos, Rozalla, Kinane, MN8 et autres Peter André.

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • I won’t cry 1987
  • What you see is what you get 1988
  • Dreaming 1988
  • Save a little bit 1988
  • Undercover 1988
  • One life 1989
  • You got me dancing 1989
  • On the one 1990
  • Understanding 1991
  • Put love in 1992
  • Learn to live 1993
  • Go with the flow 1993
Vous avez ce que vous voyez...

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1987...un premier titre de qualité qui donne d'entrée la tendance. Ce sera Dance et de qualité, de surcroît. Que demander de plus ?

1988...une suite qui confirme le talent évident du chanteur. Certes, il ne restera pas comme l'un des chanteurs majeurs de son époque mais son palmarès est plus qu'honorable

1988...indéniablement l'un de ses meilleurs titres. Un morceau particulièrement inspiré qui le hisse au niveau des tous meilleurs

1988...toujours aussi Dance, toujours aussi groovy. Des mélodies simples mais qui font mouche à chaque fois

1988...grosse année 1988 qui le voit produire pas moins de 6 singles, rien que ça. Une année qui restera sa meilleure, forcément...

1989...une fin de décennie tranquille, sans éclats mais sans risques non plus. Tout est stable...

1989...il la joue en mode duo de gros calibre pour finir l'année en beauté. Et une nouvelle fois le résultat est plutôt à la hauteur

1991...on redémarre la nouvelle décennie à fond les gamelles. Dans une sonorité typique du moment. Monsieur s'adapte...

1992...il s'accroche, il s'accroche. Toujours pas de hit planétaire au compteur mais une qualité mélodique omniprésente. Ceci compense cela...

1993...même s'il est loin de démériter, les meilleures années sont bel et bien derrières. C'est désormais la fin de l'aventure qui se profile à l'horizon...

1993...cette fois-ci, c'est bel et bien la fin. Et pour une fois, sur un tempo plutôt registre Intimiste. Et ma foi, ça fonctionne parfaitement cette histoire. Un final à la hauteur !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article