Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Forum années 80 & 90

 

 

 

Publié par Nostradam

Michel Sardou est un chanteur français qui peut se vanter d’être le descendant direct d’une grande lignée d’artistes. Lignée qui voit son point de départ au milieu du 19ème siècle.

A ce jour, il compte à son actif pas moins de 25 albums studios et environ 350 chansons. Avec plus de 90 millions de disques vendus tout au long de sa carrière, il est également l’un des artistes français qui aura connu le plus de succès.

Sa jeunesse va se révélée assez compliquée, avec des parents artistes qu’il suit le soir dans les cabarets où ils se produisent, ce qui a forcément des répercussions sur sa scolarité. C’est ainsi qu’arrivé à l’âge de 17 ans et peu motivé pour les études , il manque de partir s’installer au Brésil pour y monter une boite de strip-tease…!

Sa carrière artistique démarre au début des années 60 où il se produit dans de petits cabarets de Montmartre. C’est l’année 1965 qui va le voir réellement débuter sa carrière avec la sortie d’un premier 45 tours « Le Madras », titre co-écrit avec Michel Fugain et Patrice Laffont. Sans réel succés.

L’année 1966 va être une année charnière le concernant avec la rencontre de Jacques Revaux, qui deviendra l’un de ses principaux compositeurs attitrés. Ainsi qu’un départ forcé au service militaire, parenthèse qui va durer 18 mois et lui inspirer la fameuse chanson « Le rire du sergent ».

Il revient en force en 1967 avec le titre « Les ricains », chanson polémique qui est immédiatement censurée par le pouvoir en place. Mais qui a le mérite de le mettre sous le feu des projecteurs.

La fin des années 60 est plus délicate, le chanteur est à la peine et Eddie Barclay finit par résilier son contrat (comme celui de Pierre Perret également le même jour….), c’est ce qu’on appelle avoir du flair !

Tout change en 1970, il crée son propre label Tréma et enregistre l’album « J’habite en France », album qui va tout changer. De cet album va être extrait son premier gros succès à savoir « Les bals populaires ». Suivi de peu de « J’habite en France » et « Et mourir de plaisir », 2 autres titres à succès.

Les hits vont désormais s’enchainer à une vitesse impressionnante : « Le rire du sergent » en 1971, « le surveillent général » en 1972 mais aussi et surtout « La maladie d’amour » en 1973. Ce titre phare de sa discographie, qui dépasse pour la première fois le million d’exemplaires vendus, est extrait de l’album éponyme qui va rester 21 semaines en tête des ventes.

Vont suivre « Les vieux mariés », « Les villes de solitude » en 1973 et « Une fille aux yeux clairs » en 1974. Lesquelles vont lui valoir les foudres du MLF qui considère que certaines paroles présentes dans les chansons sont franchement offensantes envers les femmes.

Nouveau 45 tours polémique en 1975 avec « Le France », la chanson est un énorme succès qui se vendra à plus d’un million d’exemplaires et sera saluée par la syndicats et le Parti Communiste !

L’année 1976 se révèle également compliquée avec la sortie de l’album « La vieille » dont vont être extraits deux nouveaux titres polémiques avec « J’accuse », « Je suis pour » et « Le temps des colonies ». L’album est un succès mais les attaques fusent de toutes parts, autant sur le sujet colonialiste que sur le sujet brûlant de la peine de mort. Les quotidiens de gauche se déchaînent contre l’artiste.

1977 n’est guère mieux avec des comités anti-Sardou qui sont créés afin de perturber ses concerts. Ce qui l’oblige à calmer le jeu sur les textes un peu trop engagés.

C’est ainsi que sort l’album « La java de Broadway», album apaisé qui va s’écouler à plus d’un million d’exemplaires. Dont seront extraits le hit éponyme ainsi que « Dix ans plus tôt ». Il récidive un an plus tard en 1978 avec l’album « Je vole » qui produira les hits « En chantant », son record de ventes à plus d’1,2 millions d’exemplaires, et « Je vole ».

Succès moindre en 1979 pour l’album « Verdun ». Idem en 1980 pour l’album « Victoria ». Deux albums qui ne produiront aucun hit majeur. Après des années de polémiques, le chanteur a besoin du recul et se fait plus rare à l’écran.

Repli salutaire qui lui permet de revenir en force en 1981 avec l’album « Les lacs du Connemara », album phare qui va produire deux de ses plus gros succès, à savoir le hit du même nom qui se vend à plus d’1 million d’exemplaires, mais aussi « Etre une femme ». Ce dernier met le feu à tous les dance floor de l’hexagone. L’album est un succès colossal.

En 1982 sort l’album « Il était là » et son titre phare « Afrique adieu ». Suivi un plus tard en 1983 de l’album « Vladimir Ilitch » dont sera extrait principalement le titre éponyme. Succès moindres mais succès quand même.

1984 voit la sortie de l’album « Io domenico » avec son single phare « Les deux écoles ». Même si le titre est un succès, les ventes se tassent irrémédiablement. La preuve avec l’album « Chanteur de jazz » qui sort en 1985 et dont le titre éponyme ne se vendra qu’à 250 000 exemplaires malgré une qualité évidente.

Il connaîtra son dernier succès notoire en 1987 avec l’album « Musulmanes », album dont sera extrait le hit du même nom.

D’autres titres sortiront par la suite mais sans jamais retrouver un niveau de ventes équivalent. Ce sera donc une fin de carrière en douceur pour ce chanteur qui restera à tout jamais comme l’un des plus populaires et des plus doués de sa génération.

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • Le madras 1965
  • Les filles d’aujourd’hui 1966
  • Les ricains 1967
  • Petit 1967
  • Les bals populaires 1970
  • Et mourir de plaisir 1970
  • J’habite en France 1970
  • Je t’aime je t’aime 1971
  • Le rire du sergent 1971
  • Un enfant 1972
  • Bonsoir Clara 1972
  • La maladie d’amour 1973
  • Les vieux mariés 1973
  • Les villes de solitude 1974
  • Je veux l’épouser pour un soir 1974
  • Une fille aux yeux clairs 1974
  • Un accident 1975
  • Le France 1975
  • Le temps des colonies 1976
  • Je vais t’aimer 1976
  • La vieille 1976
  • Dix ans plus tot 1977
  • La java de Broadway 1977
  • En chantant 1978
  • Je vole 1978
  • Manie manie 1978
  • Dans la même année 1979
  • K7 1980
  • La génération loving you 1980
  • Etre une femme 1981
  • Les lacs du Connemara 1981
  • Je viens du sud 1982
  • Afrique adieu 1982
  • Io domenico 1985
  • Chanteur de jazz 1985
  • Mélodie pour Elodie 1986
  • Musulmanes 1986
  • Féminin comme 1987
  • Tous les bateaux s’envolent 1987
  • La même eau qui coule 1988
  • Le successeur 1989
  • Attention les enfants danger 1989
  • Marie Jeanne 1990
  • Salut 1997
  • S’enfuir et après 1998
Quand il était petit garçon, il repassait ses leçons, en chantant...

___________________________________

 

___________________________________

CLIPS 

1965...et oui, c'est bien le même qui va devenir quelques années plus tard l'une des plus grandes stars de la chanson française. Et il est loin d'être ridicule !

1966...un pur moment de bonheur avec ces images so Kitsch. Ah, quelle belle époque !

1967...puis arrive ce titre, un premier titre polémique qui va changer radicalement le cours de la carrière de l'artiste. Le début d'une épopée incroyable qui va durer plusieurs dizaine d'années...

1967...un talent indéniable, hors norme, qui se dessine morceau après morceau. Et qui va littéralement exploser dans les années qui vont suivre...

1970...le titre qui va tout changer et le propulser dans des sphères dont il ne soupçonnait même pas l'existence. Un titre qui le hisse One Shot au rang de star incontestable et incontestée !

1970...les tubes vont désormais s’enchaîner à une vitesse impressionnante. Une déferlante que rien ni personne ne pourra arrêter...

1970...une année décidément exceptionnelle qui le voit aligner 3 méga hits, rien que ça. La carrière est lancée pour de bon !

1971...un cru qui ne sera pas aussi prestigieux que le précédent, certes. Mais quand on voit ce qui se profile à l'horizon, on est loin de s'inquiéter, très loin...

1971...un titre, un style, une époque, une insouciance et une joie de vivre qu'on n'est pas près de retrouver... MA-GIS-TRAL !

1972...il alterne avec un brio certain morceau festif et morceau Intimiste. La preuve avec ce nouveau titre particulièrement inspiré...

1972...on repart une nouvelle fois dans le registre populaire. Un registre qui a fait son succès et dont il est incontestablement l'un des meilleurs représentants

1973...il signe ici l'un des plus beaux titres de la décennie et du XXième siècle tout court côté chanson française. Une merveille de finesse et d'inspiration qui le consacre de façon définitive comme l'un des plus grands chanteurs français de l'époque !

1973...une MERVEILLE en chasse une autre. Une année oufissime qui le voit aligner deux titres d'exception. Et c'est loin d'être fini !

1974...et toujours cette alternance de morceaux festifs, de titres Intimistes somptueux mais également de titres contestataires, voire polémiques. Avec lui, tout est permis !

1974...les années se suivent et les méga hits se suivent à la queue leu leu. Il signe ici un Ultimate Slow sublissime qui confirme une nouvelle fois le talent exceptionnel qu'il a dans ce domaine

1974...une inspiration décidément hors norme qui permet d'aligner les mélodies les plus abouties comme rarement à l'époque. MA-GI-QUE !

1975...et on redémarre cette nouvelle année une nouvelle fois sur les chapeaux de roue. C'est le cas de le dire...

1975...surement l'un de ses titres parmi les plus emblématiques. Un hommage chanté d'un lyrisme incroyable pour l'ex fleuron de la marine française. OUFISSIME !

1976...une année 1976 qui commence sous le signe de la fête et une nouvelle fois de l'insouciance. Le type de chanson à la limite de la provocation qu'il serait littéralement impossible de passer sur les ondes en 2016...

1976...une nouvelle MERVEILLE, une de plus ! L'artiste est au summum de son art et de ses possibilités. Et une nouvelle fois, c'est loin d'être fini !

1976...encore un très grand Cru que cette année 76 avec un 3ème méga hit, une nouvelle fois dans le registre Intimiste. Mais il excelle partout donc plus rien n'étonne !

1977...et ça continue, encore, et encore, et encore. Chaque titre sorti se transforme presque immédiatement en or !

1977...CE titre est un véritable tournant dans la carrière de l'artiste. Certes, c'est un titre particulièrement inspirés comme les autres. Mais c'est surtout le premier hit Dance de l'artiste. Le premier d'une longue série qui vont arriver dans les années qui vont suivre...

1978...on pourrait dire de ce titre que c'est la Joconde de l'artiste. Mais il y a tellement d'autres titres qui mériteraient ce titre qu'on se contentera de dire qu'il est peu être un cran de dessus de tous les autres... Si, si, c'est possible !

1978...un titre remis au gout du jour en 2015 grâce à la reprise particulièrement réussie de Louanne. Comme quoi, les titres de l'artiste sont désormais intemporels et multi générations !

1978...encore une année à la triplette de hits. Ça devient une habitude, voire une manie !

1979...la dernière année d'une décennie 70 exceptionnelle à tous points de vue pour l'artiste. Tout lui aura souri, il aura atteint les sommets du succès comme ceux de la gloire. La décennie 80, elle, sera un peu plus compliquée à gérer...

1980...mais pour l'instant, rien de grave, la dynamique reste la même et les succès vont s’enchaîner une nouvelle fois durant cette année 80

1980...une année 1980 qui joue essentiellement dans l'Intimiste. Et ça fonctionne parfaitement, une nouvelle fois !

1981...ce qui restera surement comme son Chef d'Oeuvre Dance. Un titre oufissime qui le consacre définitivement comme l'un des plus grands également dans ce domaine.

1981...et que dire de celui-ci ! Ce qui est incroyable avec lui, c'est le brio avec lequel il alterne les styles et les rythmes. Il est bien le seul à pouvoir passer d'un méga hit Dance à un titre à connotations celtiques avec une facilité aussi déconcertante...

1982...encore un titre dont la reprise sera presque plus forte que l'originale. Et oui, ce titre est bien de Michel Sardou et non pas de Chimène Badi !

1982...retour à la Dance pure et dure. A votre avis, succès ou pas ? Méga succès bien sur, un de plus !

1985...puis petit passage à vide. Les singles qui sortent sont un cran en dessous de sa moyenne habituelle et les succès se font plus rares... Retour en force en 1985 avec ce titre où l'on retrouve un Sardou en grande forme !

1985...une forme olympique qui se confirme avec ce nouveau titre haut en couleurs et particulièrement enjoué !

1986...on repart dans l'Intimiste, un domaine dans lequel il n'a quasiment jamais connu de désillusions. Et une nouvelle fois, c'est du bon boulot !

1986...incontestablement l'un des titres phares de la décennie côté français. Un hymne sublime à la femme et à l'exotisme dont la force et la portée du message se sont considérablement amplifiés avec les années...

1987...plus de 20 ans après ses débuts, toujours présents et toujours aussi efficace. Une longévité que l'on doit tout simplement à un talent décidément hors norme...

1987...encore une belle année. Certes, l'artiste ne tutoie plus le sommet du Top50 comme auparavant mais la qualité est toujours là et c'est l'essentiel !

1988...on se dirige tranquillement vers une nouvelle décennie et ma foi, ça s'est plutôt bien passé, tout compte fait. Cette décennie 80 n'aura pas eu la même Aura que la précédente mais franchement, force est de constater que la discographie de l'artiste s'est encore allongée avec de nouveaux succès au compteur et pas des moindres !

1989...l'inspiration est une nouvelle fois au rendez-vous et transcende ce morceau qui flotte littéralement dans l'air...MA-GI-QUE !

1989...le dernier titre de la décennie. L'artiste est toujours dans le coup et n'a rien perdu de sa superbe. Il est clair que la décennie suivante, accompagnée de sa cohorte de côtés exubérants et excessifs vont être difficilement compatibles avec son style...

1990...un démarrage de décennie 90 sur les chapeaux de roue avec ce titre particulièrement rythmé et qui montre que l'artiste ne compte pas se faire 'croquer' par les p'tits jeunes sans se battre jusqu'au bout !

1997...la suite va se révéler beaucoup plus chaotique. Les titres qui sortiront courant décennie 90 ne connaîtront en rien le succès de ceux des décennies précédentes. Avec quelques exceptions. Comme celle là...

1998...aussi paradoxal que cela puisse paraître, il va lui falloir attendre la décennie suivante pour retrouver quelque peu les faveurs du public. Car, pour celle-là, c'est bel et bien terminé. Quoi qu'il en soit, une carrière incroyable qui se sera étalée sur 4 décennies et qui aura laissé dans l'histoire musicale françaises bon nombres de trésors dont il peut être particulièrement fier !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article