Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Forum Spécial 80 & 90

Publié par Nostradam

Isley-Jasper-Isley est un groupe américain formé en 1984 par Chris Jasper, Ernie Isley et Marvin Isley. Groupe qui en vérité est une émanation du groupe phare The Isley Brothers.

Peu d’infos les concernant sinon qu’ils sortiront 3 albums dont le plus connu restera « Caravan of love » sorti en 1985. Album qui produira leur plus gros succès à savoir le titre du même nom.

Ils produiront plusieurs autres titres de bonne facture qu’il aurait été dommage d’ignorer.

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • Kiss & tell 1984
  • Look the other way 1984
  • Caravan of love 1985
  • I can hardly wait 1985
  • Insatiable woman 1986
  • 8th wonder of the world 1987
  • Brother to brother 1987
  • Do it right 1987
  • Givin’ you back the love 1988
La caravane de l'amour...

1984...un premier titre 1000 % Dance et qui fonctionne du feu de dieu. Ça démarre sur les chapeaux de roue !

1984...une suite qui confirme que ce trio a décidément beaucoup de talent. Sont pas là pour faire de la figuration les p'tits gars !

1985...aussi paradoxal que cela puisse paraître, c'est sur un Ultimate Slow qu'ils obtiennent leur premier méga hit. Comme quoi...

1985...une nouvelle preuve de leur aptitudes toutes particulière pour le registre Intimiste. Une inspiration redoutable !

1986...côté registre 'A émotions', ils remettent le couvert 1 an plus tard. Même recette, même succès. Certes, moindre que le précédent, mais succès quand même

1987...une discographie assez limitée mais de la qualité, toujours et encore. On s'en contentera largement

1988...puisque c'est dans l'Intimiste qu'ils enregistrent leurs meilleurs scores de vente, ils y retournent dès qu'ils peuvent. Et ça marche à chaque fois !

1987...retour momentané à la Dance. Une polyvalence qu"on retrouve uniquement chez les Grands !

1988...leur dernier succès notoire. Cette fois-ci, l'aventure arrive bel et bien à son terme. Et une nouvelle fois en douceur...

Commenter cet article