Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Forum Spécial 80 & 90

Publié par Nostradam

Jean-Louis Murat, de son vrai nom Jean-Louis Bergheaud, est un auteur compositeur interprète français qui démarre véritablement sa carrière artistique en formant le groupe « Clara ». Groupe qu’il fonde avec quelques potes de Clermont-Ferrand.

Le groupe va croiser sur son chemin un certain…William Sheller. Qui les prend dans un premier temps pour assurer plusieurs de ses premières parties. Puis comme musiciens dans un second.

Le groupe finit par se séparer et Sheller offre alors à Murat l’opportunité d’enregistrer un premier 45 Tours qui va s’intituler « Suicidez-vous le peuple est mort ». Nous sommes alors en 1981 et le chanteur est alors âgé de 27 ans.

Malheureusement, le titre est censuré par les radios qui le trouvent trop sombre et pouvant avoir un mauvais impact sur la jeunesse. C’est un échec.

Nouvelle tentative un an plus tard en 1982 avec un mini album et nouvel échec. Idem pour l’album « Passions privées » qui sort en 1984.

Il va lui falloir attendre trois ans et l’année 1987 pour voir ses efforts enfin récompensés grâce au titre « Si je devais manquer de toi ». Cette fois-ci, le succès est bel et bien au rendez-vous. La côte de l’artiste monte en flèche.

Succès confirmé deux plus tard en 1989 avec l’album « Cheyenne autumn » porté en partie par le titre « Te garder près de moi ».

Mais c’est avec une femme qu’il va connaître son plus gros succès. Un duo magique enregistré en 1991 avec une certaine…Mylène Farmer. Le ténébreux et magnifique single « Regrets » va se vendre à plus de 300 000 exemplaires et faire exploser la notoriété du chanteur.

Il sort dans la foulée son album « Le manteau de pluie » qui bénéficie forcément des retombées de cette notoriété au zénith. Les singles « Col de la Croix-Morand » et «  Sentiment nouveau » connaissent un joli succès.

Notoriété qui malheureusement déclinera doucement mais sûrement au fur et à mesure des années. Les opus qui sortiront par la suite ne trouveront plus le même écho au niveau du public que les années précédentes. Un public déconcerté par la personnalité de plus en plus obscure et tourmentée du chanteur et une orientation musicale de plus en plus décalée par rapport à son époque.

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • Suicidez vous le peuple est mort 1981
  • Si je devais manquer de toi 1987
  • Le garçon qui maudit les filles 1988
  • L'ange déchu 1989 
  • Amours débutants 1989
  • Te garder près de moi 1990
  • Col de la Croix Morand 1991
  • Regrets 1991
  • Sentiment nouveau 1992 
  • Cours dire aux hommes faibles 1992
  • Le lien défait 1993
  • Sentiment nouveau 1992
  • Tout est dit 1993
  • Le matelot 1994
  • Le monde carressant 1995 
  • Fort Alamo 1996 
  • A quoi tu rêves 1997
Le garçon qui maudit les filles...

1981...les premiers pas d'un extra-terrestre qui va devenir l'un des plus gros ovnis musical de la décennie 80

1987...après un premier titre qu'on qualifiera aisément d’expérimental, le chanteur préfère laisser passer quelques années avant de revenir sur le devant de la scène. Un repli pour le moins salutaire. Il revient en force en 87 et signe ici un ENORMISSIME titre qui fait littéralement exploser sa notoriété. Il y a du talent chez cet homme là, c'est clair !

1988...malheureusement, le chanteur n'arrive pas à surfer sur la vague du succès comme il aurait du. La suite est de qualité mais ne peut rivaliser avec le rouleau compresseur précédent

1989...peu de titres à se mettre sous la dent chaque année mais dans son cas, qui dit rareté dit qualité certaine. Il signe ici un excellent titre qui lui permet de finir la décennie en beauté et surtout de rester dans la course

1989...une année 89 particulièrement inspirée qui le voit voit sortir deux titres de très gros calibre. Au meilleur de sa forme et de son art !

1990...on a beau changer de décennie, la qualité reste de mise. C'est plutôt rassurant, vous me direz. Voyons voir la suite...

1991...on bascule doucement mais surement dans le registre Intimiste. Une parenthèse ma foi fort réussie. On en redemande !

1991...le duo improbable et qui pourtant va accoucher d'un des plus beaux titres de la décennie, voire de cette fin de XXième siècle. Une MERVEILLE, envoûtante à souhaits et qui consacre 2 des meilleurs artistes du moment. MA-GIS-TRAL !

1992...un titre qui coule de source, tout simple mais à la mélodie remarquable. Une dynamique Intimiste de tout premier ordre !

1992...et toujours dans ce style inclassable, unique et très personnel. Sa force, tout en étant sa faiblesse...

1993...une décennie 90 incontestablement et irrémédiablement sous le signe du registre 'A émotions'. On est loin du sommet des Charts mais chaque titre est une vraie révélation !

1993...même si le tempo ré-accélère un tant soit peu, on reste dans la fluidité la plus parfaite. Une discographie en partie méconnue et qui pourtant recèle de véritables trésors !

1994...le matelot....De Kersauson... Une ressemblance physique à cette époque des plus étonnantes. Surement non voulue mais le parallèle fait sourire...

1995...une nouvelle ballade de toute beauté, tout en finesse. Un titre qui flotte dans l'air pour notre plus grand plaisir

1996...une carrière qui se passe en marge totale des standards de l'époque. Un parti pris affiché et revendiqué. Mais il y a un prix à payer...

1997...pour finir, un titre plus enjoué, qui tranche avec les productions précédentes. Joli flash-back et surtout clin d’œil aux années 80

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article