Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Forum Spécial 80 & 90

Publié par Nostradam

Cher, de son vrai nom Cherilyn Sarkisian, est une des très rares chanteuses et actrices américaines qui peut se vanter d’avoir traverser 5 décennies tout en restant ‘In’.

Dès l’âge de 9 ans, on distingue chez elle une voix grave plutôt anormale pour une fille. Et son comportement très précoce de show-girl la distingue très rapidement des autres. A 16 ans, elle quitte l’école, part pour Los Angeles, prend des cours de comédie et danse le soir dans de petits clubs locaux.

C’est dans ce cadre particulier qu’elle va y rencontrer en 1962 son futur mentor , Sonny Bono, de 11 ans son ainé. Bono introduit la jeune fille auprès de Phil Spector, producteur renommé, rencontre qui va permettre à Cher de devenir choriste d’un certain nombre de groupes phares du moment.

Sonny et Cher se marient en 1964 et commencent à chanter ensemble la même année. Mais le succès n’est guère au rendez-vous.Le couple se scinde alors en deux, Sonny comme producteur et Cher comme unique chanteuse. Un single « Dream baby » sort sous le nom de Cherilyn. Et cette fois-ci, ça marche. Fort de ce succès, le duo sort un autre single, une reprise du titre de Bob Dylan, « All I reallt want to do ». Titre qui marche encore plus fort que le précédent.

Le duo se reforme à partir de l’année 1965 et connaît cette fois-ci son premier succès notoire avec le titre « I got you babe ». La notoriété du couple explose littéralement du jour au lendemain. Une notoriété dû en partie à leurs tenues vestimentaires qui font fureur chez leurs fans.

Les hits vont désormais s’enchainer à la vitesse Grand V avec des chiffres qui donnent le tournis : pas moins de 11 titre dans le Top 40 US entre 1965 et 1972. Dont 6 dans le Top 10.Ils se paieront même le luxe à un certain moment d’avoir 5 titres classés en simultané dans le Top 20 ! A la fin de l’année 67, ils auront vendus la bagatelle de 40 millions de disques à travers le monde, rien que ça.

Mais le virage des années 70 va s’avérer difficile à traverser pour le couple, tant à la scène que dans la vie. Face à la déferlante de groupes au son de plus en plus ‘lourd’, leur musique parait de plus en plus fade. Et Sonny refuse d’évoluer. Face à cette désaffection du public, le couple se tourne vers la télé.

Ils créent ainsi à partir de 1971 l’émission The Sonny & Cher Comedy hour. Emission qui devient un véritable phénomène et qui va durer 3 ans. On y voit une Cher au meilleur de sa forme y interpréter différents personnages qui font un malheur auprès du public.Une nouvelle fois grâce notamment à ses tenues vestimentaires.

En parallèle, Cher continue à enregistrer des titres de plus en plus en solo. Le titre « Gypsys, tramps & thieves » qui sort la même année fait un véritable carton, la démarquant de plus en plus de Sonny et de sa tutelle.Le duo connaîtra deux derniers succès notoires avec « All I ever need is you » en 1971 et « A cowboy’s work is never done » en 1972.

Cher de son côté continue d’enchainer les top hits avec « Half-Breed » en 1973 et « Dark lady » en 1974.

Coté vie privée, le couple bat sérieusement de l’aile mais fait comme si de rien n’était jusqu’en 1974. La séparation aura lieu officiellement un an plus tard en 1975.

Malgré cette liberté retrouvée, les années qui vont suivre vont plus rimer avec traversée du désert que résurrection pour la chanteuse. Privée de son mentor, elle va enchaîner les demi-succès et les contre performances. A l’inverse, sa carrière télévisuelle en solo, elle, prend de l’essor. Et lui permettra de maintenir la tête hors de l’eau jusqu’au début des années 80.

Sa carrière de chanteuse redécolle quelque peu en 1981 avec le titre « Dead ringer for love » qu’elle interprète en duo avec Meat Loaf. Mais l’embellie ne sera que de courte durée.

Elle se tourne alors vers le cinéma mais les débuts ne sont guère convaincants. Elle va devoir attendre l’année 1985 et le film Mask  pour connaître son premier succès notoire en tant qu’actrice. Embellie également de courte durée.

Les années qui vont suivre vont rimer avec excès de tous genres (tatouages provocants, chirurgie plastique à outrance, tenues vestimentaires frôlant l’indécence, fréquentations de très jeunes hommes…). Ce qui ne l’empechera de connaître quelques nouveaux succès au cinéma dans des films comme SuspectThe Witches of Eastwick et Moonstruck.

Et surtout de faire un retour fracassant à la chanson avec un premier titre « I found someone » en 1987 qui va effectuer un excellent parcours dans les Charts. Suivi de « We all sleep alone » en 1988.

L’album « Heart of stone » qui sort un an plus tard en 1989 va faire un véritable carton notamment grâce à 2 titres phares que sont « After all » et surtout « If I could turn back time » qui devient très rapidement un hit planétaire. L’album va se vendre à 11 millions d’exemplaires à travers le monde !

Un an plus tard en 1990, elle s’illustre une nouvelle fois au cinéma dans le fim Mermaids. Lequel va lui permettre d’endosser également sa casquette de chanteuse avec un des titres de la BO du film nommé  « The shoop shoop song (It’s in his kiss) ». Le titre devient à son tour un hit planétaire.

L’année 1991 voit la sortie de l’album « Love hurts » qui cartonne à son tour et devient l’album le plus vendu à l’étranger de toute sa discographie. Albums dont seront extraits deux top hits que sont « Love and understanding » et « Save up all your tears ».

Les années qui vont suivre vont rimer avec demi-succès au cinéma, demi-succés côté chanson, surmenage, maladies diverses et variées…

Jusqu’en 1998 où la chanteuse va renaître une nouvelle fois de ses cendres avec l’énormissime album « Believe » qui va produire le hit intergalactique du même nom. Le titre va devenir l’un des plus gros succès de toute la décennie et consacrer définitivement Cher comme l’une des artistes majeures de cette fin de XXème siècle. L’album produira un deuxième méga hit avec « Strong enough ».

D’autres albums sortiront par la suite au cours des années 2000 et connaîtront également les faveurs du public. Reflets d’une carrière incroyablement riche, à la durée incroyablement longue et quasi unique pour une chanteuse de cet âge…

Mais ça , nous aurons l‘occasion d’en reparler ulterieurement…

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • I got you babe 1965
  • All I really want to do 1965 
  • Bang bang (My baby shot me down) 1966 
  • Alfie 1966 
  • You better sid down kids 1967 
  • Gypsys, Tramps & Thieves 1971 
  • The way of love 1972 
  • Living in a house divided 1972
  • Don't hide your love 1972
  • Half-breed 1973 
  • Dark lady 1974 
  • I saw a man and he danced with his wife 1974 
  • Take me home 1979
  • Wasn't it good 1979 
  • It's too late to love me now 1979
  • Hell on wheels 1979
  • Dead ringer for love 1981
  • I found someone 1987 
  • We all sleep alone 1988 
  • Skin deep 1988
  • After all 1989 
  • If I could turn back time 1989 
  • Just like Jesse James 1989 
  • Heart of stone 1990 
  • The shoop shoop song (It’sin his kiss) 1990 
  • Love and understanding 1991 
  • Save up all your tears 1991 
  • Could’ve been good 1992 
  • When lovers become strangers 1992 
  • Oh No not my babe 1992 
  • Love can build a bridge 1995 
  • One by one 1996 
  • Believe 1998 
  • Strongh enough 1999 
  • All or nothing 1999 
  • Dov’é l’amore 1999 
Elle a eu tout à fait raison d'y Croire...

1965...une chanson mythique pour un duo mythique. Le début de la genèse du commencement. Tout part de là. Une rampe de lancement idéale qui va faire de la chanteuse l'une des plus grandes stars des 40 ans à venir...

1965...le duo magique continue sur sa lancée et se permet même le luxe de reprendre du Dylan. Et le résultat est à la hauteur !

1966...cette fois-ci, en solo, même si c'est encore Sony qui est aux manettes. Et elle crève l'écran, c'est évident. Sur un titre original qui sera repris un nombre de fois incalculable par d'autres dans les décennies qui viennent...

1966...l'exception faisant la règle, cette fois-ci, c'est elle qui reprend le titre de Cilla Black. Un titre fait tout spécialement pour le film du même nom

1967...après des débuts littéralement fracassants notamment grâce à son mentor, l'ascension fulgurante de la chanteuse marque quelque peu le pas. Et ce malgré un titre à la qualité évidente...

1971...peu de choses d'envergures à se mettre sous la dent jusqu'à la fin de décennie. Par contre, la nouvelle décennie s'annonce sous les meilleurs hospices. Le succès est de retour. Et pas des moindres...

1972...la chanteuse fait essentiellement dans l'Intimiste pour l'instant et ma foi, ça lui réussit fort bien. Une GROSSE année 72 en perspective...

1972...dans un style si reconnaissable et emblématique des années 70, la Belle continue son parcours sans faute et enchaine hits sur hits...

1972...elle signe ici un 3ème top hit sur fond de country, et quel que soit le style qu'elle emprunte, chaque titre est une véritable réussite

1973...autant l'année 72 fut grandiose, autant l'année 73 va réserver peu de bonne surprises. Seul ce titre ci lui permettra de tutoyer le sommet des Charts. Et encore, on est loin de son meilleur niveau...

1974...l'année 74 voit le retour du succès de grande ampleur. Mais toujours dans un style très typé 70 et loin des tubes Dance qui vont bientôt faire sa légende...

1974...pas de tube Dance à l'horizon mais une maîtrise parfaite du registre "A émotions". Une nouvelle preuve avec ce titre hautement inspiré !

1979...rien de transcendant pendant plusieurs années. Puis la revoilà en cette année 79, littéralement métamorphosée. Tout a changé, le style comme le son. Cher, Saison II, vient de démarrer. Et ça va pulser !

1979...dorénavant, c'est Dance, Dance, Dance. Elle n'est pas forcément la meilleure dans cette catégorie mais le niveau est déjà là. Et ce n'est qu'un début !

1979...aussi paradoxal que cela puisse paraître, ce titre ne sera même pas classé. Elle signe ici un magnifique Ultimate Slow qui aurait vraiment mérité mieux en terme de reconnaissance. MA-GI-QUE !

1979...les hits Dance s’enchaînent de façon impressionnante. Et toujours cette plastique parfaite qui fait d'elle l'une des femmes les plus sexy du moment. On sera plus tard à quel prix...

1981...nouveau changement de décennie et changement brutal de rythme. Un titre qui file à 200 km/h, le tout dans un registre qu'on ne lui connait pas. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que ça dépote !

1987...gros, gros trou d'air pendant 6 ans. Le peu de titres qui sortent ne rencontrent qu'un très faible succès. Il faut attendre l'année 87 et ce titre pour la voir renouer avec le succès. Ouf !

1988...la fin de décennie va se révéler nettement plus intéressante. Avec une succession de titres de gros calibre. Dont celui-ci fait partie bien sur

1988...un excellent titre Dance qui passera pourtant quelque peu inaperçu. Franchement dommage car il aurait vraiment mérité mieux...

1989...encore un magnifique Ultimate Slow, un de plus. Sa grande polyvalence lui permet vraiment d'alterner avec brio tous les styles et tous les courants du moment. La marque des Grands. Oups, des Grandes !

1989...elle signe ici son plus gros succès de la décennie, rien que ça. Une forme olympique qui lui permet d’enchaîner méga hit sur méga hit et qui va lui permettre d’entamer la prochaine décennie dans les mêmes conditions

1989...un dernier top hit pour clore la décennie en beauté. La chanteuse est vraiment au top de ses possibilités et la suite va une nouvelle fois le prouver...

1990...on redémarre la nouvelle décennie comme on a fini la précédente, c'est à dire en beauté. Rien, ni personne ne peut arrêter désormais la domination de la chanteuse sur les évènements

1990...puis arrive ce titre hallucinant, qui restera incontestablement comme l'un de ses plus gros hits. Un style vintage, totalement décalé pour l'époque et qui pourtant va enflammer toute la planète. MA-GIS-TRAL !

1991...on continue sur la même dynamique incroyable avec ce titre, qui à son tour, va tout fracasser sur son passage. C'est une déferlante de méga hits planétaires que rien, ni personne, ne peut arrêter !

1991...et un troisième méga hit dans la foulée. Une passe de 3 qui montre que la chanteuse est vraiment au sommet de la vague et qu'elle compte bien y rester !

1992...léger ralentissement en cette nouvelle année avec un titre à la qualité certaine certes. Mais qui n'obtiendra pas les mêmes faveurs du public que ses prédécesseurs...

1992...une année de transition avec pléthore de titres au succès très en dessous de la moyenne des années passées. Ca va repartir, n'en doutons pas une seconde...

1992...son plus gros hit de l'année. Une année bien remplie mais qui se révélera fort décevante au final. Il y a des années comme ça...

1995...deux nouvelles années à vide avant que la Belle ne retrouve tous ses moyens. Et quoi de mieux qu'inviter 2 copines pour faire un petit beuf à 3. Surtout lorsqu'on voit le calibre des copines !

1996...la 2ème moitié de décennie va s'avérer nettement plus à l'avantage de l'artiste. En commençant par ce titre qui la voit rejoindre une nouvelle fois le sommet des Charts

1998...le titre ULTIME ! Un titre de légende qui consacre définitivement l'artiste comme l'une des plus grandes chanteuses de ces 40 dernières années. Elle signe ici l'un des plus gros tubes Dance de la décennie et de cette fin de XXième siècle tout court. OUF-ISSI-ME !

1999...une fin de décennie sur les chapeaux de roue avec un nouveau méga hit dans la foulée. Et déjà quasiment 35 ans de carrière. Hallucinant !

1999...une année 99 oufissime avec une déferlante de hits de calibre planétaire. Elle rivalise sans aucun complexe avec des p'tits jeunots qui ont 30 de moins qu'elle. Une véritable prouesse !

1999...et ça continue. Personne ne peut l'arrêter. Car son histoire est loin d'être finie. Une nouvelle décennie l'attend. Et encore une autre.... !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article