Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Forum Spécial 80 & 90

Publié par Nostradam

Tanita Tikaram, que l’on aurait pu croire anglaise, est en vérité une chanteuse d’origine Indo-Malaisienne, née en Allemagne, et qui n’arrive arrive en Angleterre que lorsque son père, militaire de carrière, y est muté.

C’est à l’adolescence que démarre réellement sa carrière artistique lorsqu’elle est remarquée par le Label WEA Records alors qu’elle chante dans les Night Clubs.

C’est donc tout juste âgée de 19 ans qu’elle sort son premier album « Ancien heart ». Nous sommes alors en 1988. Pour un premier album, c’est un coup de maître. L’album va se vendre à 4 millions d’exemplaires à travers le monde !

Un premier single « Good tradition » sort la même année et connaît un succès important. Mais c’est un autre single, sorti peu de temps après, qui va tout fracasser à savoir « Twist in my sobriety ». Aussi paradoxal que cela puisse paraître, il marche moins bien que le précédent Outre-Manche mais connaît un succès bien supérieur à l’International. La notoriété de la chanteuse explose littéralement.

Les années se suivent mais ne se ressemblent pas… Les albums « The sweet keeper » sorti en 1989, « Everybody’s angel » sorti en 1991, «Eleven kinds of loneliness  » sorti en 1992 et “Lovers in the city” sorti en 1995 ne connaîtront en rien le même niveau de réussite.

Seuls les singles « Only the ones we love » en 1991 et « I might be crying » en 1992 tireront à peu près leur épingle du jeu.

A découvrir ou redécouvrir .

Discographie (entre autres...) :

  • Good tradition 1988
  • Twist in my sobriety 1988
  • Cathedral song 1989
  • Worl outside your window 1989
  • We almost got it together 1989
  • Little sister leaving town 1990
  • Thursday's child 1990
  • Only the ones we love 1991
  • I love the heaven's solo 1991
  • I might be crying 1995
  • Stop listening 1998
Ou il est question de sobriété...

1988...un premier titre qui rime déjà avec succès. Le monde découvre cette voix complètement atypique qui va produire des choses vraiment étonnantes...

1988...puis arrive CE titre. Un seul titre va suffire à la faire rentrer One Shot au Panthéon musical des années 80. Elle signe ici le plus gros succès de sa carrière et incontestablement l'un des plus gros titres de la décennie ! MA-GIS-TRAL !

1989...un titre somptueux, tout en finesse et en légèreté. Qui n'a pas grand chose à voir avec le précédent mais qui a au moins le mérite de nous montrer toute l'étendue du talent de l'artiste. Et il y en a du talent !

1990...un passage à la nouvelle décennie qui se fait tranquillement et toujours dans une bonne dynamique qui la porte de succès en succès

1990...et toujours cette voix grave totalement hors norme et qui la démarque irrémédiablement de la concurrence. Une différence qui restera pour toujours sa Marque de fabrique...

1990...un 3ème titre qui permet de finir l'année en mode Celtique. Comme on pourrait dire, c'est le choc des cultures !

1991...son dernier hit d'envergure. Et oui, déjà. L’ascension fut fulgurante mais le déclin va être quasiment de même niveau...

1991...des titres de qualité mais l'inspiration n'a plus rien de géniale. Et c'est justement cela qui faisait toute la différence...

1995...plus rien pendant 3 ans. On la retrouve donc en 1995 mais cela ne changera rien au fait qu'elle n'est plus tendance...

1998...nouveau saut de 3 ans. On la retrouve enfin inspirée et la qualité, cette fois, est top. Mais il est déjà trop tard pour un retour fracassant sur le devant de la scène...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article