Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Forum Spécial 80 & 90

Publié par Nostradam

Michel Berger, de son vrai nom Michel Hamburger, était un auteur compositeur interprète qui démarra réellement sa carrière artistique en 1963 lorsque sort son premier 45 Tours « D’autres filles ». Titre qui passe littéralement inaperçu.

Il se consacre alors essentiellement à l’écriture de chansons, notamment pour Bourvil en 1967 et Vanina Michel en 1969.

C’est à partir de début des années 70 que les choses vont soudainement s’accélérer. En premier lieu en 1972 lorsqu’il produit les deux premiers albums de Véronique Sanson, avec laquelle il entretient une liaison. Puis en 1973 avec Françoise Hardy pour laquelle il produit et compose en partie son album « Message personnel », album clé qui permet à la chanteuse de redonner une nouvelle impulsion à sa carrière.

Fort de ses succès à répétition, il se relance alors dans la composition d’un album personnel et sort l’album « Cœur brisé » toujours en 1973. Album qui sort juste après sa rupture avec Véronique Sanson et qui ne connaîtra qu’un succès très relatif.

Mais il va également relancer la carrière d’une autre chanteuse et pas des moindres : une certaine….France Gall. Chanteuse qui connaît à ce moment là une légère traversée du désert et pour laquelle il compose « La déclaration d’amour » en 1974 (un début de rapprochement entre eux qui se traduira deux ans plus tard en 1976 par un mariage).

Nouvelle contre-performance personnelle en 1975 avec son nouvel album « Que l’amour est bizarre » malgré la présence d’une de ses plus belles compositions à savoir le magnifique « Seras-tu là ? ».

Les talents exceptionnels de compositeur de Berger vont enfin trouver un magnifique terrain d’expression en 1978 avec la comédie musicale « Starmania », comédie musicale qu’il co-écrit avec Luc Plamondon. Le spectacle remporte un succès considérable et fait éclore de jeunes talents dont un certain…Daniel Balavoine.

Cette rampe de lancement idéale permet à Berger d’arriver en force en 1980 avec son album « Beauséjour », album de la consécration (enfin !). Notamment grâce à 3 titres phares que sont « La groupie du pianiste », « Quelques mots d’amour » et « Celui qui chante ».

Les hits vont désormais s’enchaîner à une vitesse impressionnante avec dans l’ordre « Mademoiselle Chang » en 1981, « Voyou » et « Les princes des villes « en 1983, « Y’a pas de honte » et surtout l’énormissime « Chanter pour ceux qui sont loin de chez eux » en 1985.

L’horizon est alors parfaitement dégagé et rien ni personne ne semble pouvoir arrêter l’ascension fulgurante de ce compositeur de génie. Mais c’est sans compter sur la force du destin. Notamment le destin tragique de deux de ses plus proches amis que sont Daniel Balavoine et Coluche. Lesquels meurent la même année en 1986 dans les circonstances que l’on connait. Deux décès qui éprouvent profondément Berger.

Replié sur lui-même à partir de cette date, il ne compose plus que pour France Gall. Il participe également à l’écriture du livret musical de l’opéra-rock La légende de Jimmy.

Il va falloir attendre l’année 1990 pour le voir sortir un nouvel album « Ca ne tient pas debout ». Album dont sera extrait l’une des plus belles chansons de la décennie à savoir « Le paradis blanc ». Magnifique ode qui sera son dernier succès notoire en solo.

Il connaîtra deux derniers succès en 1992 mais cette fois-ci en duo avec France Gall sur les titres « Superficiel et léger » et « Laissez passer les rêves ».

Une nouvelle fois la force du destin sera plus forte que l’artiste mais cette fois-ci en le touchant directement. Il meurt le 2 Aout 1992 d’une crise cardiaque alors qu’il joue au tennis dans sa propriété de Ramatuelle.

Destin tragique, destin incroyable et destin foudroyant d’un des plus grands compositeurs du XXème siècle qui aura laissé dans l’histoire musicale des années 80 un nombre incroyable de chansons dont bon nombre sont devenues cultes à ce jour.

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • Amour et soda 1963
  • La maison de campagne 1964
  • Partout 1964
  • Me débrouiller 1965
  • Words 1972
  • Attends moi 1973
  • Ecoute la musique 1973
  • A moitié, à demi, pas du tout 1974
  • L’amour est là 1974
  • Seras-tu là ? 1975
  • Que l’amour est bizarre 1975
  • Ca balance pas mal à Paris 1976
  • Quelques mots d’amour 1980
  • La groupie du pianiste 1980
  • Celui qui chante 1980
  • Mademoiselle Chang 1981
  • Déjà je suis loin 1982
  • Voyou 1983
  • Lumière du jour 1983
  • Les princes des villes 1983
  • Y’a pas de honte 1985
  • Chanter pour ceux qui sont loin de chez eux 1986
  • Ca ne tient pas debout 1990
  • Le paradis blanc 1990
  • Laissez passer les rêves 1992
  • Superficiel et léger 1992
Il repose désormais dans son paradis blanc...

1963...totalement hallucinant ! Et pourtant c'est bien le même qui quelques années plus tard va devenir l'un des plus grands compositeurs Français du XXième siècle...

1964...la voix est méconnaissable. Pour l'instant nous avons affaire à un post-ado qui se cherche et qui va mettre un certain temps à se trouver...

1964...une discographie années 60 incroyable avec un nombre de titres impressionnant. Peu de gens connaissent cette période du chanteur...

1965...la voix change au fil des années, c'est clair. Chaque année de plus le rapproche doucement mais surement de la voix qui fera son succès

1972...puis plus grand chose pendant quasiment 6 ans. Nouvelle décennie, voix définitive, mélodies plus travaillées. Le changement est radical. Une décennie qui s'annonce incroyable pour l'artiste. Mais à ce stade, il est encore loin de l'imaginer...

1973...le style 'Berger' est déjà en place. Un style unique qu'il gardera jusqu'à la fin et qui fera de lui ce compositeur unique entre tous

1973...les premiers hits. Cette fois-ci, le chanteur passe un nouveau cap et rentre doucement mais surement dans la Cour des Grands

1974...certes, il ne tutoie pas encore le sommet des Hit Parade mais il s'en rapproche inéxorablement. Une montée en puissance linéaire et qui suit son cours de la meilleure manière qui soit

1974...des mélodies inspirées, uniques en leur genre et qui vont rapidement faire la différence avec la concurrence

1975...sa 1ère MERVEILLE. Un titre hallucinant, au lyrisme et à la profondeur incroyables. Et aussi paradoxal que cela puisse paraître, ce n'est pas ce titre là qui va lancer sa carrière...

1975...une suite incroyable de titres Intimiste oufissime et qui montre déjà toute l'étendue de son talent hors norme. MA-GI-QUE !

1976... le titre qui va tout changer. Les 2 tourtereaux signent ici l'un des plus gros titres de la décennie et affichent leur Love Story au grand jour et sans aucun complexe

1980...la fin de décennie 70 étant essentiellement occupée à écrire l'une des plus belles comédies musicales de cette fin de XXième côté français, il ne se passe donc pas grand chose côté carrière solo. Retour fracassant en force en ce début de décennie 80 avec ce titre qui restera comme l'un de ses plus emblématiques

1980...puis arrive CE titre. Le titre de la consécration personnelle et qui va propulser sa carrière solo dans des sphères qu'il n'imaginait même pas !

1980...une année 80 exceptionnelle qui le voit aligner 3 tops hits, rien que ça. Le chanteur devient un véritable phénomène et va s'imposer rapidement comme l'un des artistes parmi les plus doués de cette fin de XXième siècle

1981...on repart sur les mêmes bases l'année suivante. Désormais, tout ce qu'il touche, où plutôt ce qu'il compose, se transforme en or !

1982...une année 82 un peu en dedans avec des titres loin d'égaler leurs prédécesseurs. Un léger défaut d'inspiration qui ne va pas durer...

1983...retour en force l'année suivante avec ce titre qui lui permet de recoller direct au peloton. On se doutait que le petit trou d'air n'allait pas durer...

1983...80 fut une année exceptionnelle, 83 va s'en rapprocher peu ou prou. Encore une année à 3 top hits !

1983...sa 2ème MERVEILLE. Un titre somptueux qui flotte littéralement dans l'air et au lyrisme, une nouvelle fois, unique en son genre

1985...nouveau petit trou d'air malgré la sortie de titres à la qualité plus que certaine. Les goûts du public évoluent très vite en cette décennie 80 et il n'est pas toujours évident de suivre la cadence...

1986...retour d'inspiration fulgurante. Il signe ici tout simplement l'un de ses titres parmi les plus emblématiques. Et surement l'un des plus emblématiques de la décennie tout court et tous artiste confondus

1990...nouvelle absence de 4 ans. Difficile d'écrire pour lui et pour les autres. Nouveau retour fracassant avec ce titre qui le remet une nouvelle fois dans la course. Le roi du coming-back !

1990...sa 3ème MERVEILLE ! Ce qui restera surement comme l'un des plus beaux titres de cette fin de XXième siècle côté Français. Et un titre malheureusement prémonitoire pour lui... MO-NU-MENTAL !

1992...revoici les 2 tourtereaux. 16 ans après "Ca balance pas mal à Paris". Un dernier opus en forme de cadeau d'adieu...

1992...un titre qui clôt la carrière oufissime de celui qui aura produit un nombre de titres d'exception comme peu avant lui. Et comme peu après lui...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Angelilie 28/02/2017 16:43

beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte et un enchantement.

Nostradam 28/02/2017 20:52

C'est toujours un vrai plaisir d'accueillir des personnes comme vous Angelilie. Curieuses et sympathiques, le rêve de tout bloggeur !