Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Forum Spécial 80 & 90

Publié par Nostradam

Maxine Nightingale est une chanteuse anglaise qui démarre réellement sa carrière artistique à partir de 1969 en intégrant la troupe de la comédie musicale Hair qui se produit alors en Allemagne. Comédie musicale où elle interprète un des rôles majeurs à savoir celui de Sheila.

C’est en 1975 que les choses vont sérieusement s’accélerer lorsque sort le sigle « Right back where we started from », single que la chanteuse refusait pourtant d’interpréter au départ. C’est un véritable succès Outre-Manche et Outre-Atlantique un an plus tard. L’album éponyme sort dans la foulée et connaît lui aussi un succès d’envergure.

Nouveau succès deux ans plus tard en 1977 avec le single « Love hit me », extrait de l’album « Night life » qui sort la même année.

L’album « Love lines » sort en 1978 et restera dans l’histoire comme l’album le mieux classé de la chanteuse. Notamment grâce à deux titres que sont « Lead me on » et « (Bringing out) The girl in me ».

Elle connaîtra un dernier succès notoire en 1982 avec ne single phare « Turn to me ». Avant de s’orienter vers une carrière de chanteuse jazzy qui durera près de 20 ans…

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • Don't push me baby 1969
  • Right back where we started from 1976
  • Gotta be the one 1976
  • I wonder who's waiting up for you tonight 1977
  • Love hit me 1977
  • Didn't I (Blow your mind this time) 1977
  • Lead me on 1979
  • (Bringin’ out) The girl in me 1979
  • Hideway 1979
  • Take your heart 1980
  • Turn to me 1982
  • My heart knows 1986
Revenir là où elle a commencé...

1969...une sonorité à la James Bond, on se croirait presque dans la BO d'un 007...un premier titre à la sonorité so 60's !

1976...surement ce qui restera comme l'un de ses titres parmi les plus emblématiques. Elle signe ici un des plus gros titre Dance de la décennie et rentre One Shot dans la légende musicale de cette fin de XXième siècle

1976...une GROSSE année 76 avec une pléiade de titres Dance de très gros calibre. Voici donc le 2ème et qui n'a pas à rougir par rapport à son prédecesseur

1977...puis voici venir le Quart d'heure Américain. Une incursion dans l'Intimiste de toute beauté avec cet Ultimate Slow somptueux et qui montre toute la polyvalence de l'artiste

1977...et la voilà reparti en mode Dance. Toujours cette rythmique légère et aérienne qui fonctionne parfaitement et fait de l'artiste l'une des pointures du moment dans ce domaine

1977...on alterne sans arrêt entre la Dance et l'Intimiste. Après l'effort, le réconfort, que demander de plus !

1979...l'exception qui fait la règle. On finira la décennie une nouvelle fois dans le registre 'A émotions". Nouvel Ultimate Slow de toute beauté, une constante chez elle !

1979...en pleine vague Disco, Maxine fait du...Disco. Etonnant me direz-vous. Certes, la qualité est là une nouvelle fois mais on l'a connu plus inspirée...

1979...dans la même veine. Une fin de décennie où l'artiste la joue trop dans la facilité. Le tempo colle à l'air du temps mais ça ne suffit pas...

1980...un changement de décennie qui se fait tout en douceur. Sur un titre qui flotte littéralement dans l'air et qui montre que rien n'est jamais fini. MA-GI-QUE !

1982...décidément, elle en redemande. Et cette fois-ci, c'est de l'Intimiste qui se conjugue à 2. Elle signe ici son dernier hit notoire après une carrière, ma foi, bien remplie !

1986...ce n'était pas tout à fait fini. Cette fois-ci, par contre, c'est bel et bien la fin. Sur un titre Dance qui ne rencontrera malheureusement qu'un succès très limité...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article