Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Forum Spécial 80 & 90

Publié par Nostradam

Bronski Beat est un groupe anglais formé en 1983à Brixton et composé de Jimmy Sommerville, Steve Bronski et Larry Stein bachek. Tous 3 ouvertement gay et fiers de l’être.

C’est un an plus tard en 1984 que le destin du groupe va basculer lorsque sort le hit intergalactique « Smalltown boy », titre phare qui va faire un véritable carton planétaire et qui relate l’histoire d’un garçon homosexuel décidant de fuir sa ville et sa famille.

Ils récidivent la même année avec le titre « Why ? », titre ouvertement orienté sur les préjudices anti-gays, et qui cartonne à son tour. Suivi de peu de leur premier album « The age of consent » qui connaît lui aussi les faveurs du public.

Année 1984 particulièrement prolifique puisque sort un troisième single phare du nom de « It ain’t necessarily so », au son nettement plus orienté jazzy et qui va connaître aussi son heure de gloire.

En 1985 le groupe s’associe à Marc Almond des Soft Cell pour réaliser l’énormissime « I feel love », reprise du titre mythique de Donna Summer. Titre qui offre un nouveau top hit au groupe.

La même année le groupe enregistre le titre « Run from love », lequel va produire de fortes tensions personnelles et politiques entre les différents membres du groupe, au point que Sommerville décide de quitter le groupe peu de temps après.

Un départ vite compensé par l’arrivée de John Foster, arrivée qui permet au groupe de réaliser le single « Hit that perfect beat ». Nouveau titre et nouveau succès. Single suivi de peu de « C’mon C’mon » qui va effectuer lui-aussi un joli parcours dans les Charts. Tous deux extraits de l’album « Truthdare doubledare » qui sort un an plus tard en 1986.

Mais ces deux titres seront bel et bien les derniers succès notoires du groupe.

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • Smalltown boy 1984
  • Why 1984
  • It ain’t necessarily so 1984
  • I feel love 1985
  • Hit that perfect beat 1985
  • C’Mon! C’Mon! 1986
  • I'm gonna run away from you 1990
  • I luv the nighlife 1995
Un gars d'un petit patelin...

1984...il aura suffit de ce titre pour les faire rentrer One Shot dans la légende musicale des années 80. Le groupe signe un premier oufissime qui restera incontestablement comme l'un des titres les plus hallucinants de la décennie. MA-GIS-TRAL !

1984...une année 84 décidément exceptionnelle avec un 2ème méga hit dans la foulée. Le titre met le feu à tous les Dancefloor de la planète et consacre le groupe comme l'un des plus gros phénomènes du moment

1984...après les méga hits Dance, voici venu le temps de la pause Intimiste qui montre toute leur polyvalence. Un magnifique titre pour clore cette année 84 en beauté

1985...quand 2 phénomènes du moment se rencontrent le temps d'un beuf, le résultat est forcément à la hauteur. Surtout lorsqu'ils reprennent un des plus gros tubes de Donna Summer datant de 1977

1985...nouveau méga hit mais sans Jimmy Sommerville. Le groupe a perdu une partie de son âme et surtout de ce qui faisait toute sa différence...

1986...un délire en mode afro-caraïbes, ils nous auront tout fait les bougres. Un titre qui sonne déjà comme le dernier hit notoire du groupe. Un groupe étoile filante qui aura traversé les années 80 à la vitesse de la lumière...

1990...le groupe passera quand même à la décennie suivante. Mais elle est loin l'époque ou il tutoyait le sommet des Charts avec une facilité déconcertante...

1995...en mode EuroDance pour finir. Malheureusement, ça ne changera pas la donne et cette année 95 sera belle et bien la dernière pour le groupe...

Commenter cet article