Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Forum Spécial 80 & 90

Publié par Nostradam

The Police est un groupe anglais formé à Londres en 1977 par Sting (de son vrai nom Gordon Sumner) et Stewart Copeland. Lesquels seront rejoint dans un premier temps par Henry Padovani, guitariste français d’origine Corse. Puis par Andy Summers, plus talentueux côté guitare et qui deviendra au final le troisième membre ‘historique’ du groupe.

Le groupe est considéré à ce jour comme l’un des tous premiers groupes de la vague New-Wave et peut se vanter d’avoir vendu pas moins de 75 millions de disques, en en faisant ainsi l’un des groupes ayant vendu le plus de disques au monde.

Tout commence en 1976 lorsque Copeland, alors membre du groupe Curved Air,  rencontre un certain Sting (surnommé ainsi pour son habitude à porter un maillot rayé noir et jaune version abeille) qui joue alors dans un groupe de jazz-rock appelé Last Exit. Rencontre qui aboutit rapidement sur la création du groupe The Police dont le style musical est plutôt orienté punk au départ.

Le premier single du groupe « Fall out » sort en 1977 et ne connaît qu’un succès très relatif. C’est l’arrivée de Summers et l’éviction de Padovani qui va tout changer. L’émulation que crée Summers au sein du groupe booste Sting.

Un premier passage début 78 vers l’Allemagne, en compagnie du compositeur expérimental Eberhard Schoener, leur permet de produire plusieurs titres remarqués. Le tout dans un style musical rocko-electronico-jazz des plus étonnants.

Toujours en 1978, c’est le frère de Stewart Copeland, Miles, qui va leur permettre de financer l’enregistrement de leur premier album « Outlandos d’Amour ». Mais qui va surtout repérer en premier l’incroyable titre « Roxanne ». Il permet ainsi au groupe de signer avec le label A&M Records, lequel label sort le titre dans la foulée. Une première sortie passée malheureusement inaperçue…due en partie à la censure de la BBC sur ce titre.

La même année sort le single « Can’t stand losing you » qui sera leur premier titre officiellement classé. Lui aussi en partie censuré. « So lonely » qui sort dans la foulée passera lui aussi inaperçu.

« Roxanne » resort un an plus tard, en 1979. Et cette fois-ci, c’est un véritable carton, notamment Outre-Atlantique, mais également dans bien d’autres pays. « Can’t stand losing you » resort dans la foulée et devient lui aussi un véritable succès.

Puis arrive l’album « Reggatta de blanc », toujours en 79. Un album à l’inspiration hors norme et qui va très rapidement devenir l’un des plus gros phénomènes planétaires du moment. Notamment grâce à des titres comme « Message in a bottle » et « Walking on the moon ». La notoriété du groupe explose littéralement.

La policemania ne s’essoufle guère lors du passage à la décennie suivante. Bien au contraire. L’album « Zenyatta Mondatta » qui sort en 1980, et pourtant enregistré à la hâte, va faire encore plus fort que son prédécesseur. Chaque album de Police est désormais un évènement à lui tout seul. En commençant par le titre « Don’t stand so close to me » qui se permet le luxe d’être le single le plus vendu de l’année Outre-Manche. Suivi de peu de « De do do do, de da da da » qui devient lui aussi l’un des plus hits planétaires de l’année. La critique encense littéralement le groupe.

A chaque année son joyau, pour l’année 81, ce sera l’album « Ghost in the machine ». Le premier single extrait, « Invisible sun », ne connaîtra pourtant, lui, qu’un succès relatif. Par contre, le titre suivant, « Every little thing she does is magic » va tout fracasser sur son passage et devenir l’un des plus gros hits de la toute la discographie du groupe. « Spirits in the material world » quant à lui obtiendra des scores honorables dans les Charts mais sans commune mesure avec le single précédent.

L’année 1982 est une année de transition qui voit le groupe s’éparpiller, chaque membre s’affairant à des projets solos. Notamment Sting qui passe de plus en plus de temps à faire du cinéma.

Cette année sabbatique à pour conséquence de durcir les relations entre les différents membres du groupe. L’année 1983 est donc une année placée sous le signe des conflits d’égo et des sentiments jaloux sur les succès financiers  extérieurs au groupe des uns et des autres. Idem, côté vie privée, les mariages de Stings et de Summers sont des échecs notoires, ce qui n’arrange rien.

Et pourtant, cela n’empêche pas le groupe de sortir son dernier album studio « Synchronicity » la même année. Album phare de leur discographie, cet album va cumuler tous les records. Tant en terme de ventes, qu’en terme de qualité des titres qui en seront issus ainsi qu’en terme de récompenses obtenues.

Le premier single extrait « Every breath you take » va littéralement casser la baraque et reste à ce jour leur titre le plus vendu de toute leur carrière. Suivi de peu de « Wrapped around your finger » qui va enregistrer, lui aussi, des scores de ventes remarquables. Et dans une moindre mesure, « Synchronicity II ».

En 1984, toujours issu du même album, sort le single «King of pain » qui viendra clore le succès incroyable de cet album désormais mythique.  La critique considère alors à cette époque Police comme le plus grand groupe rock du monde, rien que ça !

Une tentative de nouvel album en 1986 n’aboutira pas, en partie due aux indisponibilités de chacun liées à la gestion de leurs carrières solo. Le groupe ne s’en remettra pas et finira par se séparer.

Clap final d’une aventure incroyable qui aura fait de ce groupe l’un des plus importants et influents de cette fin de XXième siècle.

Discographie (entre autres…) :

  • Fall out 1977
  • Can’t stand losing you 1978
  • Roxanne 1979
  • Message in a bottle 1979
  • Walking on the moon 1979
  • So lonely 1980
  • Don’t stand so close to me 1980
  • De Do Do Do, De Da Da Da 1980
  • Invisible sun 1981
  • Every little thing she does is magic 1981
  • Spirits in the material world 1981
  • Every breath you take 1983
  • Wrapped around your finger 1983
  • Synchronicity II 1983
  • King of pain 1984
Eux aussi ont voulu marcher sur la lune...

1977...un premier morceau passé totalement inaperçu, débuts obligent. Mais le style est déjà là. On sent comme un frémissement...

1978...nouveau casting et premier titre classé, comme par hasard. Bon, pour l'instant, le succès se limite à l'Angleterre mais ça va très vite évoluer...

1979...le même titre était déjà sorti l'année précédente dans l'indifférence générale. Là, le résultat va être sensiblement différent... 1er hit planétaire !

1979...puis arrive CE titre. Un son incroyable, une mélodie totalement inspirée, l'alchimie parfaite qui propulse le trio au sommet de la gloire à la vitesse de la lumière ! MO-NU-MEN-TAL !

1979...une année hallucinante avec une déferlante de hits les plus oufissimes les uns que les autres. Le groupe devient le phénomène du moment. Et quel phénomène !

1980...l'année 1979 les aura vu exploser, l'année 80 va les consacrer. Et de la plus belle des manières !

1980...leur 2ème méga hit planétaire. Chaque titre qui sort est désormais un événement à lui tout seul. Une inspiration absolument hallucinante qui produit merveille sur merveille

1980...et ça continue. Sur 3 titre sortis cette année là, 2 finiront en méga hit planétaire. Le groupe est au top de ses possibilités et ça s'entend !

1981...les changements d'année sont rarement des occasions de briller pour le groupe. Toujours des morceaux de qualité mais il manque à chaque fois le trait de génie qui fait toute la différence...

1981...et le trait de génie le voilà. Un titre qui restera comme l'un de leurs plus emblématiques. Un énormissime single qui va tout fracasser sur la planète et les consacrer définitivement comme l'un des 20 groupes majeurs de la décennie !

1981...encore une année à 3 titres hors norme. Ca devient une habitude chez eux. Année après année, il démontre un talent rare et quasi sans équivalence

1983...aussi incroyable que cela puisse paraître, la dynamique exceptionnelle est rompue lors de l'année 82, avec un seul titre au compteur et sans grande envergure. Par contre, ils opérent un retour littéralement fracassant en 1983 avec ce titre-là qui restera dans l'histoire comme leur Chef d'Oeuvre. Ils signent ici tout simplement le plus gros succès de toute leur discographie. Si, si, c'était encore faisable, ils n'avaient pas encore atteint leur maximum !

1983...nouveau méga hit planétaire, un de plus. Un renouvellement d'inspiration permanent qui leur permet d'accomplir de véritables prouesses que 95 % des autres groupes sont incapables d'égaler !

1983...à l'inverse des autres années, pour l'année 83, ce sera le dernier titre, et non pas le premier, qui restera comme le moins prestigieux...

1984...la fin d'une aventure absolument incroyable qui aura propulsé ce groupe au plus haut de la gloire et de la renommée. La chance, un concours de circonstances ? Surement pas ! Un talent fou et unique, tout simplement...

Commenter cet article