Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Forum Spécial 80 & 90

Publié par Nostradam

RAH Band est un projet concept crée en 1977 par le producteur et multi-instrumentaliste anglais Richard Anthony Hewson (d’où le nom RAH…). Personnage qui peut se vanter d’avoir travaillé avec des pointures comme les Beatles, les Bee Gees, Herbie Hancock, Supertramp, Diana Ross, Fleewood Mac….

Comme producteur, il aura produit notamment Toyah Willcox, Five Star et autre Shakin’ Stevens. Et si cela ne suffisait pas, il endossera également la casquette de Directeur du London Philharmonic Orchestra, rien que ça.

Avec son groupe, il va connaître son premier succès  en 1977 avec le titre instrumental « The crunch ». Performance notable, il interprète tous les instruments lui-même et ne veut pas, à ce stade, utiliser l’instrument indispensable du moment, à savoir le synthétiseur.

Il va connaître plusieurs succès durant les années 80 avec des titres comme « Falcon » en 1980, « Slide » et 1981, « Perfumed garden » en 1982 et « Messages from the stars » en 1983.

Mais c’est surtout le titre « Clouds across the moon », sorti en 1984, qui va le faire rentrer définitivement dans la légende. Un titre chanté et pas par n’importe qui puisque c’est sa propre femme Liz, plus connu sous le nom de scène de Dizzy’ Lizzy’, qui s’y colle. Le titre fait un véritable carton planétaire et propulse le groupe au sommet de la gloire.

Il produira bon nombre de titres par la suite mais qui seront incapables de rivaliser avec ce titre absolument unique.

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • Love for hire 1976
  • The Crunch 1977
  • Electric flying 1978
  • Tokyo flyer 1979
  • Falcon 1980
  • Slide 1981
  • Perfumed garden 1982
  • Messages from the stars 1983
  • Are you satisfied ? 1984
  • Clouds across the moon 1985
  • Sorry doesn’t make it anymore 1985
  • Sweet forbidden 1986
  • Across the bay 1987
  • Nice easy money 1988
  • Looks like I’m in love again 1993
  • Living for the nightlife 1996
Comme des nuages qui traversent la lune...

1976...des débuts pour le moins festifs et enjoués. Sur une orchestration typique de ce milieu de décennie 70. Impossible à ce stade d'imaginer la suite...

1977...puis voici venir le premier titre classé. Sur un titre complètement barré comme certains groupes savaient si bien le faire en ce temps là...

1978...une suite un peu moins inspirée et qui ne permet pas au groupe de capitaliser sur le succès du titre précédent. Dommage...

1979...voici le groupe en mode Soleil levant mais cela ne suffit toujours pas à faire la différence. Il va falloir encore être patient...

1980...le changement de décennie rime avec retour du succès. Un succès, certes mineur, mais c'est plutot bon signe comme on dit...

1981...idem l'année suivante. Le groupe ne produit rien d'exceptionnel pour l'instant mais la qualité est de mise. Ce qui est largement suffisant !

1982...la sonorité a évolué, c'est évident. Et l'apport d'une voix féminine va changer complètement la donne et ce de façon radicale !

1983...une sonorité nettement plus en adéquation avec les standards du moment, ça ne peut que porter ses fruits à un moment donné...

1984...à chaque année ses nouveautés. Pour cette année, ce sera cette rythmique bossanova étonnante un peu décalée pour l'époque mais qui fonctionne ma foi fort bien

1985...puis voici venir leur Chef d'Oeuvre. Un titre oufissime, à l'inspiration hors norme et qui restera incontestablement comme l'un des hits Dance parmi les plus emblématiques de cette décennie, et de cette fin de XXième tout court. MA-GIS-TRAL et CUL-TI-SSIME !

1985...une année particulièrement inspirée qui voit la sortie de titres de très gros calibres. Quand ça veut, ça veut !

1986...certes, la suite est intéressante mais le trait de génie qui a fait des merveilles l'année précédente s'en est déjà allé...

1987...ce qui ne les empêche de produire de jolis titres Intimistes comme celui-ci. Un savoir faire évident en la matière !

1988...autant leur sonorité collait aux standards de l'époque il y a quelques années, autant le décalage est de plus en plus important en cette fin de décennie. Attention danger...

1996...on les retrouve quelques années plus tard pour célébrer une fin d'aventure qui leur aura quand même permis de laisser dans l'histoire musicale des années 80 l'un de ses titres parmi les plus inspirés !

Commenter cet article