Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Forum Spécial 80 & 90

Publié par Nostradam

The Pointer Sisters est un groupe américain formé à Oakland et composée des sœurs June, Bonnie, Anita et Ruth Pointer. Groupe qui peut se vanter d’avoir eu 13 titres classés dans le Top20 US et gagné 3 Grammy Awards.

A l’origine, en 1969, le groupe n’était composée que de June et Bonnie et portait le nom de Pointers, a Pair. C’est le label Atlantic Records qui les signe en premier en 1971. En version trio car Ruth ne rejoindra le groupe qu’à partir de 1972. Un premier contrat qui ne donnera rien de concret.

C’est avec le label Blue Thumb Recordsque les choses vont prendre de la hauteur. Un début de notoriété arrive avec l’enregistrement du générique d’un dessin animé éducatif plus connu sous le nom de « Pinball number count ».

Puis sort en 1973 le premier album éponyme, album au succès certain et qui leur offre leur premier hit planétaire grâce au titre « Yes we can can ». Un succès amplifié par le style très particulier des filles, notamment vestimentaire, qui commence à faire fureur auprès de leurs fans.

L’album « That’s a plenty » qui sort un plus tard en 1974 confirme l’interet certain du public pour les filles malgré des scores de ventes inférieurs. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, c’est le titre « Fairytale », sur une base sonore country, qui en sera le meilleur extrait. La performance est tellement remarquable et remarquée que les filles sont invitées à Nashville, Mecque de la Country music, pour se produire dans l’émission radio phare du Grand Ole Opry. Faisant du groupe le premier groupe d’Afro-américain a réalisé cette prouesse.

Un an plus tard en 1975 sort l’album « Steppin’ ». Les filles retrouvent des niveaux de ventes conséquents mais n’arrivent toujours pas à produire le méga hit qui va enfin les emmener au sommet de la gloire. Le titre « How long (Betcha’ got a chick on the side » connait tout de fois un succès non négligeable dans toute l’Amérique du Nord. L’album « Having a party » qui sort, lui, en 1977 ne fera guère mieux si ce n’est pire. Sans compter un départ prématuré de June et Bonnie qui ne fait qu’aggraver les choses.

Puis arrive l’année 1978. Changement de label, évolution sonore plus en adéquation avec l’air du temps et retour de June. Et là, tout va s’accélérer d’une façon vertigineuse. L’album « Energy » qui sort cette année là fait un véritable carton planétaire et le groupe va enfin produire le méga hit tant attendu à savoir « Fire ». C’est un véritable raz-de-marée planétaire.

Le titre « Happiness » qui sort en 1979, toujours extrait du même album, connait lui aussi un parcours des plus honorables.

L’année 1979 voit également la sortie de l’album « Priority », au son nettement plus orienté rock, qui malgré d’excellentes critiques, ne connaîtra qu’un succès limité.

La décennie 70 les a révélé, la décennie 80 va les voir exploser. En commençant par l’album « Special things » sorti en 1980. Album don’t sera extrait principalement le mega hit «He’s so shy». Et dans une moindre mesure « Could I be dreaming ».

Un succès planétaire qui s’amplifie la sortie de l’album « Black & White » qui sort un an plus tard en 1981. Cette fois-ci, c’est le titre « Slow hand » qui obtient des scores de ventes remarquables. Mais également « Should I do it » qui sort l’année suivante en 1982.

Nouvelle rechute côté ventes en cette année 82 quand sort l’album « So excited ! », album qui va pourtant produire l’un de leurs hits parmi les plus emblématiques à savoir « I’m so excited ». Un titre oufissime, qui sort dans sa première version cette année là et qui paradoxalement ne connaîtra qu’un succès limité dans les Charts.

Ré-accélération fulgurante en 1983 avec la sortie de l’album « Break out », album phare qui restera comme leur album le plus vendu de toute leur discographie. L’album va produire un nombre de hits hallucinant avec pas moins de 4 méga hits planétaires, dont la version remix de « I’m so excited ». Version remix qui, cette fois-ci, fait un véritable carton et met littéralement le feu à tous les Dancefloor de la planète. Des méga hits qui passent en boucle sur MTV, boostant considérablement leur impact sur le public.

Aucune sortie d’album en 1984, inutile vu la quantité de singles à écouler cette année-là, tous issus de l’album « Break out ». Leur nouvel album « Contact », sort donc en 1985 et même s’il ne peut rivaliser avec son prédécesseur, il obtient des scores de ventes planétaires plus qu’impressionnants. Notamment grâce au single phare « Dare me ».

« Dare me » qui sera le dernier méga hit planétaire. La Pointermania est en train de s’essoufler et après 3 années complètement euphoriques, le soufflet commence à retomber.

L’album « Hot together » qui sort lui en 1986 sera le dernier album d’envergure des filles. Tout comme « Goldmine », leur dernier single sorti la même année et principal extrait de l’album.

Plusieurs albums sortiront par la suite mais ne connaîtront, en rien, le niveau de succès de leurs prédécesseurs. Quoi qu’il en soit, les filles pourront toujours se vanter d’avoir produits produits plusieurs morceaux d’anthologie et qui continuent, encore de nos jours, à faire danser tous les week-end une grande partie de la planète.

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • Yes we can 1973
  • Wand dang doodle 1973
  • Fairytale 1974
  • How long (Betcha' got a chick on the side) 1975
  • Going down slowly 1975
  • Fire 1978
  • Happiness 1979
  • He’s so shy 1980
  • Could I be dreaming 1980
  • Slow hand 1981
  • Should I do it 1982
  • American music 1982
  • I’m so excited 1982
  • I need you 1983
  • Automatic 1984
  • Jump (for my love) 1984
  • Neutron dance 1984
  • Baby come and get it 1985
  • Dare me 1985
  • Freedom 1985
  • Twist in my arms 1986
  • Back in my arms 1986
  • Goldmine 1986
  • All I know is the way I feel 1987
  • Be there 1987
  • He turned me out 1988
  • I'm in love 1988
  • Insanity 1990
Elles sont si excitées...!

1973...après 2 années de rodage, voici venir le premier titre classé pour les filles. Essentiellement dans la sphère planétaire anglo-saxonne mais bon, c'est déjà un début !

1973...pas besoin d'être devin pour deviner la suite des événements : ca va pulser ! Les filles démontrent déjà une énergie hors norme qui va exploser dans les années futures

1974...puis arrive ce titre, en totale opposition avec le précédent. Sur une base Country de surcroît. Mais que leur arrive-t-il...? Et aussi étonnant que cela puisse paraître, c'est top hit à la clé !

1975...pour l'année 75, le top hit, ce sera celui-là. Sur un titre chaud bouillant et dans lequel les filles donne le meilleur d'elle-même, c'est clair

1975...ça groove grave en cette année 75. Dans un style musical si reconnaissable de ce milieu de décennie. Un modèle du genre !

1978...puis plus rien d'intéressant jusqu'à CE titre. Un titre charnière qui ouvre une ère nouvelle pour les filles. L'ère des méga hits planétaires en commençant par celui-ci ! ENOR-MI-SSIME !

1979...et voici venu le temps des premiers méga hits Dance. Une phase de rodage dans ce domaine, domaine qui va vite devenir leur fond de commerce et qui va vite produire des titres d'exception !

1980...une nouvelle décennie qui démarre sous les meilleurs hospices avec ce nouveau méga hit planétaire. Méga hit qui les positionne d'entrée comme l'un des plus gros phénomènes du moment. MA-GIS-TRAL !

1980...une dynamique Dance qui ne faiblit pas et qui gagne en qualité année après année. On imagine la suite...

1981...à chaque année son méga hit. Pour l'année 81, ce sera celui-ci. Un titre glamour à souhait et qui montre toute leur polyvalence ! MA-GNI-FI-QUE !

1982...et voici venir une ENORMISSIME année avec pas moins de 3 méga hits dont 1 de légende. On commence par du méga hit 'normal'...

1982...un 2ème méga hit mais qui n'est toujours pas celui de légende malgré une qualité évidente. Ce sera donc forcément le prochain !

1982...et voici venir ce qui restera surement comme l'un des plus gros hits Dance de tous les temps. Un titre de légende qui, aussi paradoxal que cela puisse paraître, ne restera pas dans l'histoire comme le plus gros succès de toute leur discographie. Incroyable mais vrai ! Quoi qu'il en soit, monumentalement MO-NU-MEN-TAL!

1983...'petite' année 83 avec seulement 2 hits d'envergure. Mais comment rivaliser avec une année précédente aussi brillantissime. Quasiment impossible !

1984...82 fut une année incroyable, 1984 va être une année exceptionnellement exceptionnelle ! En commençant par ce premier top méga hit planétaire qui confirme de façon incontestable les filles comme l'un des plus gros phénomènes du moment !

1984...elles ont signé un premier hit Dance d'anthologie. En voilà un deuxième ! Si, si, c'est possible. Tout ce qu'elles touchent se transforme désormais immédiatement en or ! PHE-NO-ME-NAL !

1984...elles vont signer pas moins de 4 hits intergalactiques cette année-là avec les 2 titres précédents, la version remix de "I'm so excited" et ce dernier morceau. Absolument OUF-ISSIME !

1985...une nouvelle année qui démarre sur les chapeaux de roue et qui permet aux filles d’ajouter un nouveau top hit à leur palmarès. Un de plus !

1985...pour l'année 85 , le méga hit, ce sera celui-ci. Les filles marchent littéralement sur l'eau et rien, ni personne, ne peut les arrêter. La concurrence n'a qu'à bien se tenir !

1985...après une déferlante incroyable de méga hits Dance, voici venir le temps de la pause douceur. Les filles signent ici un Ultimate Slow de toute beauté qui montre une nouvelle fois toute leur polyvalence. MA-GI-QUE !

1986...retour de la Dance pure et dure avec un titre qui file à la vitesse de la Lumière. Mais les filles commencent à mélanger vitesse et précipitation...

1986...la qualité est toujours de mise mais l'inspiration géniale commence à manquer. Le déclin est désormais en marche...

1986...le dernier hit notoire, après 4 années totalement euphoriques, et 15 ans de carrière au compteur. Il fallait bien que ça arrive un jour...

1987...mais les filles ne se découragent pas, loin de là. Et continuent à produire des titres à la qualité plus que certaine. La preuve !

1987...encore un titre qui file à 200 km/h. Une Marque de Fabrique qui restera indéniablement l'un des traits majeurs de ce groupe décidément hors norme

1988...les années passent et les filles sont toujours là. Même si le niveau de succès n'a plus à rien à voir avec les années précédentes, elles s'accrochent et ça continue de payer !

1988...nouvelle parenthèse Intimiste qui vient étoffer une discographie absolument oufissime et qui n'en finit pas. Quel talent !

1990...cette fois-ci, c'est bel et bien la fin. Elles auront tout de même atteint les années 90 en partant du début des années 70, seuls les meilleurs en auront fait autant. Quelle carrière !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article