Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Forum Spécial 80 & 90

Publié par Nostradam

Starshooter est un groupe français formé en 1975 à Lyon par Kent Hutchinson, Jello, Mickey Snack et Phil Pressing.

Les deux premières années, le groupe va se produire essentiellement en première partie de poids lourds de l’époque tels Higelin ou Iggy pop.

Et c’est seulement à partir de 1977 que les choses vont sérieusement s’accélérer lorsqu’ils signent chez EMI, label qui leur permet de sortir dans la foulée leur premier 45 tours « Pin-Up blonde ».

Après un départ remarqué, les choses vont soudainement prendre une tout autre tournure quand sort le single « Get baque » en 1978. Single polémique sur fond de détournement du titre des Beatles « Get back », groupe que possède également EMI en catalogue. Le single est très rapidement retiré des bacs.

Incident vite oublié grâce au single « Betsy party » qui atteint rapidement la tête des hits parade et qui crée l’évènement en France par son côté très ‘rock’, sonorité encore rare pour l’époque. Le groupe devient l’égal d’un autre petit groupe nommé…Téléphone !

Le premier album éponyme sort dans la foulée et connaît à son tour les faveurs du public.

Ce qui sera nettement moins le cas de l’album suivant « Mode » qui sort lui en 1979. Malgré les efforts du groupe pour évoluer côté sonorité et plus coller à l’air du temps, l’album ne connaîtra qu’un succès limité.

Idem pour l’album « Chez les autres », qui, malgré des titres originaux comme « Machines à laver «  et « Louis, Louis, Louis », ne rencontrera pas le succès escompté. Echecs à répétition qui pousseront inexorablement le groupe à la porte de chez EMI.

Le groupe tente le tout pour le tout, signe chez CBS et part en Angleterre enregistrer leur nouvel album « Pas fatigué ». Nous sommes alors en 1981. Même si le groupe a particulièrement soigné le style, le côté trop sombre de l’album va une nouvelle fois conduire le groupe sur la route de l’échec.

Dernier échec qui aura raison du groupe tout entier six mois après.

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • Pin up blonde 1977
  • Get baque 1978 
  • Betsy party 1978
  • Ma vie c’est du cinema 1979
  • Loukoum scandale 1979
  • Toi, moi, nous 1980
  • Machine à laver 1980
  • Quel bel avenir 1981
  • Papillon de nuit 1981
  • Léo song 1982
Kent, Mickey et leur pin-up blonde...

1977...des débuts très rock, c'est le moins qu'on puisse dire. Bon, y'a encore un peu de boulot c'est clair. Laissons leur le temps...

1978...un titre complètement déjanté qet qui va vite créer la polémique. On ne copie pas les Beatles comme on veut, crime de lèse majesté oblige !

1979...le son commence à se structurer. C'est toujours aussi rapide et déjanté mais la sonorité est novatrice pour l'époque et attire de plus en plus de public

1979...on voit tout de suite la différence entre les titres d'avant et ce titre là. Ils livrent ici un son nettement plus structuré qui, paradoxalement, ne leur permet pas d'exploser comme cela devrait. Allez comprendre !

1979...ça va toujours aussi vite, ça c'est une constante chez eux. Dans un océan de titres Dance, leur style détonne totalement, c'est clair. Un style atypique qui est leur force, et en même temps leur faiblesse...

1980...ils nous auront vraiment tout fait. Après le mode Rock survolté, les voici en mode reggae ramoumou. D'un extrême à un autre...

1980...ce qui restera incontestablement comme l'un de leurs titres parmi les plus emblématiques. Déjanté mais inspiré et ça, ça change tout ! ENORMISSIME !

1981...une suite qui n'a rien à voir avec son prédécesseur. Le groupe est reparti dans du rock lourd et qui tabasse fort. Trop fort...

1981...les années passent mais le groupe n'arrive toujours pas à se situer sur l’échiquier musical de ce début de décennie. Dommage car il y avait du potentiel, c'est clair...

1982...la seule et unique fois ou on aura vu le groupe en mode Intimiste. Un créneau qu'ils auront trop délaissé au profit d'un rock pur et dur parfois trop agressif. Dommage...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article