Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Forum Spécial 80 & 90

Publié par Nostradam

Phyllis Hyman fut une chanteuse américaine qui commença sa carrière artistique dans les Clubs avant d’être repérée en 1975 par Norman Connors. Lequel cherchait une chanteuse pour son album en préparation  « You are my starship ».

C’est ainsi qu’elle participe à l’enregistrement du titre « We both need each other » en compagnie du dit Norman ainsi que de Michael Henderson. Le titre connaît un joli succès et permet à la chanteuse de sortir de l’ombre pour la première fois. Nous sommes alors en 1976.

Toujours avec le même Norman, c’est le titre « Betcha by Golly wow » qui sort un an plus tard en 1977. Avec à la clé, un succès équivalent à son prédécesseur.

Son premier album solo sort la même année. Portant simplement le nom de la chanteuse, l’album effectue un parcours correct dans les Charts mais sans plus. Un album porté principalement par le single « Loving you - losing you ».

Nouvel album « Somewhere in my lifetime » en 1979. L’album fait mieux que son prédécesseur en termes de classement dans les Charts. Une grosse année 79 avec la sortie d’un deuxième album dans la foulée « You know how to love me ». Un bis repetita qui va s’avérer beaucoup plus efficace en termes de ventes. L’album fait un véritable carton et va produire le plus gros hit de toute la discographie de la chanteuse avec le single qui porte le nom de l’album. Ce dernier fait un véritable carton planétaire et positionne enfin la chanteuse à un niveau plus adapté à son réel potentiel.

Pas grand-chose à se mettre sous la dent en 1980. Si ce n’est que la chanteuse est de plus en plus dépendante à la cocaïne et que cela est parti pour durer. On la retrouve en  1981 avec l’album « Can’t we fall in love again », album qui confirme le statut de valeur sure du moment de la chanteuse.

L’album est un succès mais peine à produire du méga hit planétaire. « Tonight you and me » en sera le single phare. En parallèle de sa carrière solo, elle va jouer dans la comédie musicale Sophisticated ladies pendant 2 ans. Et jouer également les choristes de luxe pour des groupes commes The Whsipers et The Four Tops, rien que ça !

Nouvel album « Goddess of love » en 1983, album au succès moyen. Album qui produira principalement le hit « Riding the tiger ». Elle interprète la même année le titre « Never say never again » pour la BO d’un James Bond. Titre qui lui sera retiré pour contestation de droits d’auteurs suite à une plainte d’un certain…Michel Legrand.

Gros trou d’air pendant 3 ans et retour en 1986 avec l’album « Living all alone », son seul et unique album classé non seulement Outre-Atlantique mais également Outre-Manche. Et même si l’album est un succès planétaire, il ne produit aucun hit majeur une nouvelle fois.

Puis plus rien pendant 5 ans. Un nouvel album nommé « Prime of my life » sort en 1991. Album qui produira son dernier hit d’envergure avec le titre « Don’t wanna change the world». D’autres albums sortiront par la suite mais aucun ne sera en mesure de rivaliser avec la concurrence.

Au final, une carrière d’envergure qui prendra malheureusement définitivement fin le 30 Juin 1995. Date à laquelle lorsque la chanteuse décide de mettre fin à ses jours par overdose dans la chambre de son appartement New-Yorkais.

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • Leavin’ the good life behind 1975
  • Betcha by Golly Wow 1977
  • Loving you – losing you 1977
  • Somewhere in my lifetime 1978
  • Kiss you all over 1979
  • You know how to love me 1979
  • Under your spell 1980
  • Can’t we fall in love again 1981
  • Tonight you and me 1981
  • You sure look good to me 1982
  • Riding the tiger 1983
  • Why did you turn me on 1983
  • Old friend 1986
  • Living all alone 1986
  • Ain’t you had enough love 1987
  • Screaming at the moon 1987
  • Sacred kind of love 1990
  • Don’t wanna change the world 1991
  • Living in a confusion 1991
  • When you get right down to it 1992
  • I refuse to be lonely 1995
  • Funny how love goes 1998
Elle n'aura pas réussi à changer le monde...

1975...des débuts 100 % Dance qui permet à l'artiste d'obtenir un premier hit classé. Certes, le succès se limite pour l'instant aux Etats-Unis mais ce n'est qu'un début...

1977...on la retrouve deux ans plus tard tout en douceur sur un titre Intimiste à la qualité certaine. Elle affiche déjà une belle polyvalence qui laisse augurer le meilleur pour l'avenir...

1977...la montée en puissance est linéaire et permet à la chanteuse de passer tranquillement les paliers de la réussite

1978...nouvelle incursion de toute beauté dans le domaine Intimiste. Un domaine dans lequel elle se sent particulièrement à l'aise à première vue...

1979...une fin de décennie qui se conjugue plutôt en mode Dance. Difficile d'ignorer à la vague Disco qui ravage tout sur son passage en cette année 79 !

1979...un mode Dance qui lui réussit tout particulièrement puisqu’elle signe ici son premier gros succès planétaire et l'un des plus gros hits Dance de la décennie, rien que ça ! E-NOR-MI-SSIME !

1980...une transition entre les deux décennies qui se fait elle aussi en mode Dance. Malheureusement, ce titre là n'aura en rien le même niveau de succès que son prédécesseur...

1981...duo de choc mais surtout de charme pour ce nouveau titre. Une association qui fonctionne ma foi fort bien !

1981...une sonorité Disco de qualité qui commence quelque peu à dater. Il est temps pour la chanteuse d'évoluer et de coller un peu plus à l'air du temps...

1982...étonnamment chez elle, les années paires riment avec faible production. Mais cela ne veut pas dire pour autant faible qualité, au contraire. La preuve avec ce titre !

1983...cette fois-ci, la sonorité colle parfaitement à l'air du temps. Et le résultat ne se fait pas attendre : succès planétaire de gros calibre !

1983...une belle année 83 avec 2 titres de très gros calibre, dans des registres très différents certes, mais le résultat est une nouvelle fois à la hauteur !

1986...petit trou d'air de 3 ans suivi d'un retour en force en cette année 86 avec ce titre Intimiste de toute beauté et qui flotte littéralement dans l'air. MA-GI-QUE !

1986...une année 86 qui rime invariablement avec tendresse et douceur. Et ça fonctionne, compte tenu du succès enregistré par les titres sortis cette année là !

1987...ce ne sera peut être pas son plus gros hit mais ce titre à une patate de ouf et fonctionne du feu de dieu. Tout bon !

1987...elle alterne avec une facilité incroyable hit Dance et hit Intimiste. Une polyvalence rare et présente uniquement chez les meilleures !

1990...nouveau trou d'air de 3 ans, ça devient une habitude chez elle. Par contre, cette fois-ci, elle ne revient pas seule !

1991...une métamorphose étonnante avec une Phyllis Hyman qui se met à coller aux nouvelle sonorités du moment. Elle aura traversé la décennie 70, puis 80 et la voilà qui attaque sans complexe la décennie 90. Une longévité réservée uniquement aux plus Grandes !

1991...on la retrouve une nouvelle fois en mode Intimiste, un domaine qui restera incontestablement l'un de ses préférés. Et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'elle y excelle !

1992...à mi-chemin entre l'Intimiste et la Dance, voici un titre tout en rondeur qui lui permet de jouer la carte glamour à fond. Et une nouvelle fois, ça fonctionne !

1995...une décennie 90 quasi exclusivement consacrée au mode Intimiste. Comme il devient très difficile de rivaliser avec une concurrence ultra jeune et ultra motivée, elle préfère rester sur un créneau qu'elle maîtrise à la perfection et dans lequel elle a toujours excellé. Une année 95 qui sera malheureusement la dernière pour la chanteuse, au sens propre comme au sens figuré...

Commenter cet article