Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Forum Spécial 80 & 90

Publié par Nostradam

Talking Heads est un groupe américain formé en 1975 à New-York et composé de David Byrne, Chris Frantz, Tina Weymouth et Jerry Harrison. Byrne et Frantz auront crée un premier groupe nommé « The Artistics » dès 1973.

Le premier single du groupe « Love à Building on fire » sort en 1977 et passe relativement inaperçu. Ce qui n’est pas le cas de l’album « Talking Heads : 77 » qui sort quelques temps après. L’album crée l’évènement, notamment grâce à son single phare « Psycho killer » et fait passer le groupe de l’ombre à la lumière de façon spectaculaire.

Un an plus tard en 1978 sort l’album « More songs about buildings and food ». Album qui va connaître des scores de ventes bien supérieurs à son prédécesseur. L’arrivée du producteur Brian Eno dans l’aventure a eu pour effet de booster l’esprit créatif du groupe et les résultats positifs ne se font pas attendre : la renommée du groupe s’étend désormais au niveau planétaire. Etonnamment, un seul single en sera extrait à savoir « Take me to the river ». Single qui, lui aussi, va effectuer un joli parcours dans les Charts.

Le groupe étant sur une dynamique d’un album par an désormais, voici venir en 1979 l’album « Fear of music ». Niveau de succès équivalent au précédent mais aucun hit d’envergure. Un manque de réussite dû en partie à une sonorité rock post-punk un peu trop poussée.

Nouvelle phase musicale expérimentale un an plus tard en 1980 avec la sortie de l’album « Remain in light ». Album qui mêle rythmiques africaines et influences arabes. Cette originalité va payer car l’album fait un véritable carton planétaire notamment grâce au titre « Once in a lifetime ». LE titre qui fait exploser leur notoriété et qui restera sûrement comme l’un de leurs titres parmi les plus emblématiques.

Dans le même temps, Tina Weymouth et Chris Frantz crée en parallèle le groupe Tom Tom Club. Groupe qui va rapidement s’imposer comme l’un des groupes majeurs de ce début de décennie. Une parenthèse qui va les éloigner temporairement des Talking Heads

Le groupe ne redémarre qu’en 1983 avec la sortie de l’album « Speaking in tongues ». un redémarrage en beauté, notamment grâce au titre « Burning down the house » dont le clip va passer en bloucle sur MTV et qui reste à ce jour le plus gros succès de toute leur discographie côté single.

Petite parenthèse live en 1984 avec la sortie de l’album live « Stop making sense ». Par contre, nouvel album studio « Little creatures » un an plus tard en 1985. Un énormissime album, au son nettement plus orienté pop-rock, et qui voit le groupe obtenir son meilleur classement album à date. Un album qui va produire pas moins de 3 méga hits planétaires, rien que ça !

En commençant par « The lady don’t mind ». Mais aussi et surtout « Road to nowhere » et « And she was » qui vont figurer aux meilleurs places dans la plupart des Charts planétaires. Le groupe est alors au summum de ses possibilités.

Une maîtrise totale des évènements confirmé l’année suivante en 1986 lorsque sort l’album « True stories ». Nouveau top succès planétaire essentiellement grâce au titre « Wild wild life » qui restera comme leur dernier méga hit.

On va les retrouver une dernière fois en 1988 avec l’album « Naked ». Album aux fortes influences africaines une nouvelle fois et qui traite tout particulièrement de sexe, de politique et de mort. Les chiffres de ventes sont une nouvelle fois impressionnants. Malgré ces bons chiffres et le relatif succès des single « Blind » et « (Nothing but) Flowers », le groupe est à bout de souffle et ne produira quasiment plus rien. Et ce jusqu’à l’annonce officielle de leur séparation en 1991.

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • Love -> Building on fire 1977
  • Psycho killer 1977
  • Take me to the river 1978
  • I zimbra 1980
  • Once in a lifetime 1981
  • Houses in motion 1981
  • Burning down the house 1983
  • The lady don’t mind 1985
  • Road to nowhere 1985
  • And she was 1985
  • Wild wild life 1986
  • Radio head 1987
  • Blind 1988
  • Nothing (but flowers) 1988
  • Sax and violins 1991
En route vers nulle part...

1977...des débuts qu'on qualifiera de prometteurs. Et l'on voit déjà poindre à l'horizon ce côté légèrement barré qui va faire tout leur charme...

1977...le titre qui va tout changer. Un titre complètement déjanté, au style et à la sonorité hors norme, et qui les propulse de façon fulgurante sur le devant de la scène

1978...le jour et la nuit avec le titre précédent. Finis les excès, les voici en mode douceur, un mode complètement à l'opposé de leur style de base. Un style qui plait en tout cas compte tenu du succès planétaire qu'ils vont connaitre sur ce titre !

1980...le groupe mélange tous les styles, tout comme les influences. Bon, les expérimentations, ça va un temps mais il va falloir à un moment donné trouver son style définitif

1981...et le style définitif, le voilà. Ils signent ici ce qui restera surement comme l'un de leurs titres parmi les plus emblématiques. Un énormissime titre qui leur permet enfin d'atteindre la consécration planétaire après laquelle ils courent depuis des années. MA-GIS-TRAL !

1981...un style vraiment unique en son genre. Qui peut produire de l'exceptionnel, comme du complètement barré. Ce titre-là ferait plutôt partie de la 2ème catégorie...

1983...le niveau monte année après année. Le groupe obtient des scores de ventes de plus en plus importants et devient à ce stade l'un des phénomènes du moment

1985...un niveau qui va atteindre son apogée en cette année 85. Le groupe va produire pas moins de 3 méga hits planétaires en commençant par celui-ci, le plus 'petit'

1985...une année vraiment exceptionnelle pour le groupe avec une inspiration littéralement au top. Résultat des courses : un premier hit d'exception pour le groupe. Mais le meilleur est encore à venir !

1985...ce qui restera surement comme le plus gros succès de toute leur discographie. Un groupe arrivé à pleine maturité et qui maîtrise désormais totalement son sujet. MA-GIS-TRAL !

1986...on les retrouve un an plus tard dans une forme une nouvelle fois éblouissante et le résultat va être, lui aussi, à la hauteur de leur forme, c'est à dire éblouissant !

1987...la production du groupe se ralentit de façon spectaculaire. A cela se rajoute une baisse d'inspiration qui entraîne malheureusement le groupe vers le fond. Le déclin est désormais en marche...

1988...un côté barré et une sonorité qui ne trouvent plus leur place en cette fin de décennie où de nouveaux courants majeurs apparaissent à l'horizon...

1988...le groupe s'accroche, résiste un tant soit eu mais la vague du renouveau va tout balayer sur son passage. On ne peut pas être et avoir été...

1991...ils tentent le tout pour le tout et les voici arrivés dans la décennie suivante. Malheureusement, la décennie 90 ne leur fera pas de cadeau. Une aventure somptueuse qui aurait mérité une fin un peu plus heureuse...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article