Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Forum Spécial 80 & 90

Publié par Nostradam

Nightlife Unlimited est un groupe canadien formé à la fin des années 70 et composé à l’origine de Tony Bentivenga, Johnny D’Orazio, Louis Toteda et Peter Sciascia.

Très peu d’infos concernant ce groupe si ce n’est qu’ils auront produit plusieurs singles de bonne facture qu’il aurait été dommage d’ignorer.

Rien qu’à ce titre, l’on se devait de leur consacrer un article.

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • What’s on your mind 1978
  • Disco choo choo 1979
  • Love is in you 1979
  • Precious moments 1979
  • Do me tonight 1980
  • Let’s do it again 1981
  • Just be yourself 1982
  • Danger zone 1983
  • Woman 1984
  • Playing tricks on me 1984
  • Do you wanna feel free 1986
Qu'avez-vous à l'esprit ? Soyez juste vous mêmes...

1979...des débuts fracassants grâce à une sonorité hyper tendance. Tout est réuni pour faire du groupe une des futurs Grands de la Dance

1979...dans la même veine. Le groupe ne restera pas comme l'un des groupes phares de la décennie mais tire largement son épingle du jeu

1979...une année 79 qui n'en finit pas et qui voit le groupe aligner titre sur titre. 100 % Dance, 1 000 % Dance, 10 000 % Dance !

1980...un passage à la décennie 80 parfaitement réussi grâce à ce titre particulièrement abouti. Le groupe est sur une dynamique qui ne faiblit pas d'un Iota !

1981...un style Dance qui fonctionne parfaitement et qui montre un talent plus qu'évident. Il manque simplement le trait de génie qui peut fait la différence entre un groupe lambda et une groupe d'exception...

1982...le groupe déroule tranquillement sans trop se poser de questions. Mais sans se remettre en question non plus, un immobilisme qui va les pénaliser à termes, forcément...

1983...un manque d'inspiration encore plus criant avec ce titre. On a l'impression d'être reparti 5 ans en arrière. Dommage...

1984...la sonorité évolue, enfin. Tout comme le style. Une évolution salutaire en tous points. Malheureusement, le groupe a laissé passer le train et la concurrence lui est passé devant...

1984...ce morceau ne changera rien à la donne. Le retard pris par rapport aux autres est désormais irrattrapable. Ceux qui n'arrivent pas à s'adapter finissent toujours pas disparaître...

Commenter cet article