Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Forum Spécial 80 & 90

Publié par Nostradam

Will Downing, de son vrai nom Wilfred Downing, est un compositeur-interprète américain qui démarre sa carrière artistique en participant aux albums d’artistes comme Jennifer Holliday, Kool& the Gang, Billy Ocean et autres Regina Belle.

Sa carrière solo démarre elle en 1987 avec un premier single nommé « Free ». Single qui passera quelque peu inaperçu.

C’est seulement un an plus tard en 1988 que les choses vont s’accélérer lorsque sort son premier album éponyme. Sa reprise de luxe du titre de John Coltrane « A love supreme » va devenir son premier titre classé et lancer pour de bon sa carrière solo.

Un nouvel album « Come together as one » sort un an plus tard en 1989. Album qui n’aura pas vraiment le même niveau de réussite que le précédent. Tout comme le suivant « A dream fulfilled » qui ne fera guère mieux en 1991.

Il lui faut attendre l’année 1993 et l’album « Love’s the place to be » pour atteindre enfin la consécration. Un album qui va se vendre à 235 000 exemplaire aux Etats-Unis et 300 000 en Angleterre, rien que ça.Album phare dont les principaux singles seront « There’s no living without you » en 1993 et « Break up to make up » en 1994.

Deux ans plus tard en 1995 sort l’album « Moods» au succès moindre mais au succès quand même. Idem pour l’album « Inivitation only » qui sortira en 1997.

D’autres albums sortiront par la suite mais aucun ne sera en mesure d’égaler le succès des précédents.

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • Free 1987
  • A love supreme 1988
  • Sending out an SOS 1988
  • In my dreams 1988
  • Test of time 1989
  • Come together as one 1989
  • Where is the love ? 1989
  • Sometimes I cry 1990
  • I try 1991
  • I go crazy 1991
  • Something going on 1991
  • Don’t make me wait 1991
  • There’s no living without you 1993
  • Break up to make up 1994
  • Just to be with you 1995
  • If she knew 1997
  • Pleasures of the night 1998
Seulement sur invitation...

1987...des débuts tout en velours et 100 % glamour. Un style qui semble lui convenir comme un gant. A confirmer...

1988...le tempo accélère de façon plutôt brutale sur ce deuxième titre. Un grand écart avec le titre précédent qui peut étonner...

1988...là, par contre, le rythme, le style, l'inspiration collent parfaitement avec l'air du temps. Du bon boulot !

1988...une GROSSE année 88 avec pléthore de titres et pléthore de style. Au moins, au niveau goûts, il y en aura pour tout le monde !

1989...certes, le chanteur n'atteindra que très rarement le sommet des Charts mais force est de constater qu'il a largement sa place dans la Cour des Grands. Un style particulièrement efficace !

1989...un titre résolument orienté Dance pour essayer de maintenir l'artiste dans la course. Face à une concurrence redoutable, il va falloir montrer plus que ça pour pouvoir se maintenir durant la décennie suivante !

1989...duo de choc mais surtout de charme sur un titre qui fonctionne ma foi fort bien. Toujours du bon boulot mais il manque encore le petit plus. Dommage...

1991...un changement de décennie qui voit l'artiste retourner à ses fondamentaux. Est-ce bien raisonnable de rejouer la carte glamour lorsque la tendance de fond du moment est ultra Dance. Un choix pour le moins périlleux...

1991...dans la même veine. Un parti pris évident pour le domaine Intimiste qui le positionne sur un créneau où l'inspiration doit être à son top. Le concernant, c'est très fluctuant...

1991...nouvelle pirouette étonnante avec ce morceau à la base très jazzy. Un décalage parfaitement orchestré mais qui le marginalise forcément...

1993...enfin un léger sursaut qui le voit revenir sur le créneau Dance. Un retour salutaire avec ce titre parfaitement en accord avec les standards du moment. Il était temps !

1994...un retour à la Dance pour le moins furtif car le voilà revenu, une nouvelle fois, dans le registre 'à émotions'. Pourquoi pas mais comme souvent avec lui, il y a de la qualité mais jamais de l'exceptionnel...

1995...à mi chemin entre l'Intimiste et la Dance. Un mélange assez subtil et qui lui permet de donner une version de son talent un peu différente de ce qu'on avait l'habitude de voir

1997...le serial lover est de retour, pour la Nième fois. Bon, force est de constater que ce titre là jouerait plutôt dans la catégorie Qualité Supérieure. Comme quoi, quand il veut !

1998...allez, un dernier titre Intimiste pour clore l'aventure. Un artiste au talent certain et qui aurait pu faire de grandes choses. Mais l'inspiration de la plupart des titres ne lui aura jamais permis de tutoyer les étoiles. Dommage...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article