Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Forum Spécial 80 & 90

Publié par Nostradam

René & Angela est un duo américain composé de René Moore et Angela Winbush. Duo magique qui sort un premier album éponyme en 1980. L’album ne connaît qu’un succès limité.

C’est un an plus tard en 1981 que les choses vont commencer à prendre de la hauteur avec la sortie de l’album « Wall to wall » , leur premier album classé. Un album porté principalement par le hit « I love you more » qui sort la même année.

Pas grand-chose à se mettre sous la dent durant l’année 1982. Il faut donc attendre l’année 1983 pour voir sortir l’album « Rise ». Album au succès moindre que son prédécesseur. Puis nouveau trou d’air durant l’année 1984.

On les retrouve en 1985 avec l’album « Street called desire » et cette fois-ci, c’est jackpot. L’album fait un véritable carton et va produire 2 méga hits planétaires que sont « Save your love (For #1) mais aussi et surtout,  « I’ll be good », énormissime single qui va mettre le feu à tous les Dancefloor de la planète. L’album produira un troisième hit, de moindre ampleur, avec le titre « Your smile ».

L’année 1986 sera leur dernière année d’activité et ils connaîtront un dernier succès notoire avec le single « You don’t have to cry ».

Le duo finira par exploser suite à des tensions très fortes entre les 2 partenaires. Moore reprochant à Winbush de mettre ses talents de compositrice au service des autres (notamment pour les Isley Brothers). Et Winbush reprochera à Moore ses accès de violence. Moore rebondira par la suite en participant activement sur 2 albums de Michael Jackson, « Dangerous » en 1991 et « History » en 1995. Winbush, quant à elle, continuera une carrière solo de belle envergure avec plusieurs hits R&B à la clé.

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • Do you really love me 1980
  • Everything we do 1980
  • I love you more 1981
  • Imaginary playmates 1982
  • Banging the boogie 1983
  • My first love 1983
  • Save your love (for #1) 1985
  • I’ll be good 1985
  • Your smile 1985
  • You don’t have to cry 1986
  • No how no way 1986
Une rue nommée désir...

1980...les premiers pas de ceux qui vont devenir l'un des duo parmi les plus célèbres de la décennie. Des débuts fort sympathiques où l'on sent poindre les prémices du style si particulier qui va faire leur gloire et leur fortune

1980...d'habitude, l'Ultimate Slow de gros calibre, c'est plutôt en milieu de carrière, histoire d'affirmer définitivement son statut de poids lourds. Là, ils osent dès leurs débuts. Et pourquoi pas...

1981...la machine commence à s'emballer. Le duo monte en puissance de façon inexorable et les résultats suivent, forcément. Nouveau succès d'envergure !

1982...on repart une nouvelle fois dans l'Intimiste, un domaine qu'ils affectionnent tout particulièrement à première vue. Une qualité toujours de mise mais il manque toujours ce touché de génie qui fait d'un morceau ordinaire un morceau d'exception. Soyons patient...

1983...sacré coup d'accélérateur côté tempo. On repart à fond dans la Dance avec ce titre particulièrement pêchu. On se rapproche de l'exceptionnel, ça se sent...

1983...à chaque année son Ultimate Slow. Un parti pris assumé et voulu par le duo. Mais une nouvelle fois, le résultat est de haut niveau mais toujours pas exceptionnel. On s'en contentera tout de même largement !

1985...petit trou d'air en 1984 et retour fracassant en 1985. Une année qui va se révéler absolument exceptionnelle pour le duo. En commençant par ce titre qui leur permet d'obtenir leur premier hit planétaire. Ca sent bon tout ça !

1985...puis arrive enfin l'exceptionnel, le morceau oufissime qui va les faire rentrer One Shot dans la légende musicale des années 80. Un morceau oufissime qui restera indéniablement comme l'un des plus gros hits Dance de la décennie et du XXième siècle tout court. MA-GIS-TRAL !

1985...l'Ultime Slow, cru 1985. Comme tous les autres, il fonctionne particulièrement bien. Mais il est clair que ce n'est pas dans ce domaine qu'ils atteindront les étoiles...

1986...on prend les mêmes et on recommence. Ils auront été parmi les plus gros fournisseurs d'Ultimate Slow de la décennie et pourtant, ce n'est pas dans ce domaine qu'ils auront connu leurs plus grands succès. Comme quoi, quand ça ne veut pas...

1986...une aventure qui prend fin pour un duo magique qui aura produit plusieurs singles de très très gros calibres, dont un d'anthologie. Chapeau bas !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article