Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Forum Spécial 80 & 90

Publié par Nostradam

Alisha, de son vrai nom Alisha Itkin, est une chanteuse américaine qui démarre sa carrière artistique très tôt, dès l’âge de 8 ans, en partie poussée par des parents désireux de la voir percer dans ce domaine.

A l’âge de 14 ans, elle intègre le groupe The Babysitters avec lequel elle enregistre une première démo distribué à différents Labels par ses propres parents. Une obstination qui va payer car elle est remarquée par le producteur Mark S. Berry, producteur qui lui permet d’enregistrer un premier single « All night passion ». Nous sommes alors en 1984.

Pour un premier single, c’est un coup de Maître car le titre remporte un joli succès planétaire. Un essai transformé l’année suivante en 1985 lorsque sort son premier album éponyme. Un album qui va cartonner à son tour et qui va produire deux autres singles en 1985 que sont d’une part, « Too turned on » au succès moindre que son prédécesseur.

Mais aussi et surtout « Baby talk », single phare de l’album et qui va mettre le feu à tous les Dancefloor de la planète, faisant exploser du jour au lendemain la notoriété de la chanteuse.

Et dans une moindre mesure, toujours extrait du même album, « Stargazing » en 1986.

L’année 1987 verra la sortie de l’album « Nightwalkin’ » mais celui-ci ne connaîtra en rien le succès de son prédécesseur. Idem pour l’album « Bounce back » qui sortira lui en 1990 et qui sera le dernier album de la chanteuse. Aucun des singles extraits de ces deux albums ne sauront rivaliser avec le succès colossal de « Baby talk ».

A découvrir ou redécouvrir.

Discographie (entre autres...) :

  • All night passion 1984
  • Too turned on 1985
  • Baby talk 1985
  • Stargazing 1986
  • Into my secret 1987
  • I don’t know what comes over me 1987
  • Let your heart make up your mind 1988
  • Bounce back 1990
  • Wrong number 1990
  • Wherever the rhythm takes me 1996
  • You wanna be a star (Superstar) 1996
Cheftaine des baby-sitters...

1984...un premier titre qui donne tout de suite la tendance : ce sera Dance, Dance, Dance. Et pour un premier titre, le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il est plutôt réussi compte tenu dus succès qu'il va rencontrer !

1985...après un démarrage qu'on qualifiera de fracassant, la suite s'avère quelque peu palote. Mais c'est sans compter sur ce qui se profile à l'horizon. Quelque chose d'absolument somptueux...

1985...le titre somptueux, le voilà ! Le titre d'une vie, celui qui fait rentrer One Shot dans la légende. Elle signe ici l'un des plus gros hits Dance de la décennie et de cette fin de XXième siècle tout court. Un titre oufissime qui va mettre littéralement le feu à tous les Dancefloor de la planète. MO-NU-MEN-TAL !

1986...une suite à la qualité certaine mais d'une part sur un tempo bien plus lent, et d'autre part, au niveau d'inspiration légèrement un cran en-dessous. Dommage, on attendait mieux...

1987...elle semble avoir retenu la leçon. Le tempo a ré-accéléré de façon flagrante, lui permettant ainsi de retrouver un niveau de succès digne de son rang. Une remise en cause salutaire...

1987...et allez comprendre, malgré une qualité évidente, ce titre là ne sera même pas classé. Les années 80 auront réservé parfois de drôle de - mauvaises - surprises...

1988...on se doutait que ce léger trou d'air côté succès n'allait pas durer éternellement. Certes, elle ne retrouvera plus jamais un niveau de succès planétaire mais être classé dans les Charts américains suffiraient largement à 95 % des chanteuses de l'époque...

1990...nouvelle décennie et dernier hit notoire. Elle aura su parfaitement s'adapter aux nouvelles tendances du moment mais cela ne suffira pas pour la maintenir à flot durant toute la décennie 90. Mais 6 ans au top, c'est déjà pas mal !

1990...cela ne l’empêchera pas de continuer à produire quelques titres durant cette décennie mais le public sera déjà passé à autre chose. Dure loi du métier...

1996...en mode EuroDance. Tout à fait dans l'air du temps mais la concurrence est telle qu'il lui est impossible de se démarquer de la masse. Bien essayé quand même !

1999...une dernière tentative qui ne sauvera malheureusement pas le soldat Alisha. Mais peu importe, elle aura tout de même laissé dans l'histoire musicale des années 80 plusieurs morceaux de très gros calibres dont un d'anthologie. Qui dit mieux ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article